Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une pièce de Mammeri adaptée en tamazight
Théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou
Publié dans El Watan le 24 - 09 - 2017

Le foehn ou la preuve par neuf, de l'écrivain Mouloud Mammeri, sera jouée en langue amazighe par le théâtre Kateb Yacine. C'est ce qu'a annoncé le directeur de cette institution culturelle, Farid Mahiout, lors d'une conférence de presse qu'il a animée mardi à Tizi Ouzou.
Ce travail a fait l'objet d'une traduction et d'une adaptation en langue amazighe par Nourredine Aït Slimane et Rabah Boucetta, a fait savoir M.Mahiout. La mise en scène a été confiée au dramaturge Ahmed Benaïssa. «Il était temps pour nous de traduire le rêve de l'illustre écrivain, Mouloud Mammeri, en réalité, lui qui a dédié sa vie, entre autres, à la littérature, la recherche et la dramaturgie dans le domaine amazigh. Ce centenaire est une autre opportunité pour reproduire sa pièce qu'il avait écrite en 1957.
Elle comporte quatre actes et 29 scènes traitant d'un segment de notre glorieuse Révolution. Un clin d'œil de l'auteur sur le rôle principal de Abane et la légitimité du combat pour l'indépendance», a indiqué le directeur du théâtre Kateb Yacine. Le foehn ou la preuve par neuf a été déjà produite et présentée par le théâtre Kateb Yacine à l'occasion de la commémoration du 28e anniversaire de la disparition de l'écrivain Mouloud Mammeri dans sa version originale en langue française, a précisé le conférencier. Elle a été mise en scène par Lyes Mokrab avec la troupe Nova de l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. «Un événement très réussi et applaudi par le public et les amoureux du théâtre», dira-t-il. La pièce Le foehn ou la preuve par neuf comporte quatre actes composés de 29 scènes.
Cette tragédie de Mouloud Mammeri, écrite en 1957, est un témoignage de l'Algérie coloniale au moment où la Révolution battait son plein, a relevé M. Mahiout. Par ailleurs, et poursuivant le cycle de formation en direction des jeunes comédiens exerçant dans les troupes et coopératives de la wilaya de Tizi Ouzou, le théâtre régional Kateb Yacine, annonce l'organisation d'un stage de formation de deuxième niveau dans le domaine de «la mise en scène». Il sera encadré par Mme Hamida Aït El Hadj (dramaturge et metteur en scène) du 18 au 25 septembre 2017. Un autre stage en «écriture dramaturgique» sera animé par Nourredine Aït Slimane du 23 au 27 septembre 2017.
La même institution a procédé également à la reprise de deux pièces pour enfants, Cnaladyur, en deux versions (tamazight et arabe), et La gazelle aux cornes d'or, en arabe. «Nous avons enregistré 100 spectacles dans la salle, 90 dans les localités et 32 dans les différentes salles à l'échelle de la wilaya», a souligné M. Mahiout, ajoutant que le théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou soutient et accompagne les productions réalisées par des associations et coopératives théâtrales de la wilaya, et ce, par la mise à disposition de moyens techniques (éclairage et son), campagne de communication et de promotion et l'organisation de la générale à leur profit. «On a enregistré depuis le début de l'année le parrainage de 6 productions, 3 parrainages de journées théâtrales (théâtre de montagne Aït Bouadou, journées théâtrales Lounja Larbaâ Nath Irathen, journées théâtrales Boubkeur Makhoukh)», conclut le directeur du théâtre régional Kateb Yacine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.