Barça : Messi reprend l'entrainement avec le groupe    Bonnes perspectives en gaz et électricité    DIALOGUE NATIONAL : Le panel s'engage à rencontrer la société civile    «Le dialogue doit satisfaire les demandes du peuple»    COUR DE JUSTICE D'ORAN : Le président de la cour et du procureur général installés    «L'investissement est ouvert au privé»    DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme    Un professeur américain rejette la propagande marocaine    Guterres profondément préoccupé par la situation dans le Nord-Ouest    Jeux militaires de Russie : l'Algérie décroche la 6e place    La paire Meriem Azem-Amel Zaïdi au dessus du lot    Islam Slimani en prêt à Monaco    «Je n'ai pas envie de poursuivre ma mission»    ACCIDENT DE LA ROUTE A SIDI BEL ABBES : Six blessés dans une collision à Sidi Khaled    Sept personnes arrêtées dans plusieurs wilayas    SAISON ESTIVALE : 17 morts par noyade à Mostaganem    PELERINAGE 2019 : 22 Algériens décédés depuis le début du Hadj    Crime odieux sur un jeune homme à El Matmar    L'EN «messieurs» se contente de la 12e place    "La mission du panel est de diviser le hirak"    Les ventes de voitures en baisse en juillet en Chine    La hantise des conducteurs    L'armée face à une situation sécuritaire de plus en plus préoccupante    Farès opéré avec succès    Une jeune fille fait une chute du 5e étage à Haï Essalem    L'histoire convoquée pour le présent    L'ONM demande la dissolution du FLN    Serge Michel : engagement total pour la Révolution algérienne    "L'enseignement des arts a besoin d'un nouveau souffle"    Trop de questions (2)    Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions    Blida : Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général    Bensalah réitère son appel au dialogue    Marche des étudiants: Maintien de la mobilisation à Alger    ASM Oran: Ahmed Belhadj ne viendra pas    Haï Nour: Deux dealers arrêtés    Tébessa, El-Tarf: De nouveau des routes coupées à cause de l'eau    ATP: Le Sud-Coréen Lee, le 1er joueur sourd à gagner un match sur le circuit    Climatiseurs DualCool et ArtCool : Les nouveaux nés de LG    Bourses : L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance    Chine : Réunion du PCC pour analyser la situation économique    Rencontre Poutine-Macron : La Russie ne souhaite pas un scénario à la Gilets jaunes à Moscou    ZLECAF : Nécessité de saisir les opportunités au profit de l'économie nationale    Importations: Des matériels roulants en souffrance au niveau des zones sous-douanes débloqués    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Nouvelle publication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'intersyndicale de l'éducation dit non à Bedoui
Consultation sur la formation du gouvernement
Publié dans Liberté le 18 - 03 - 2019

Les syndicats autonomes du secteur de l'éducation nationale (Unpef, Cnapeste, Snte, Snapest, Cela, Satef) ont décliné hier l'invitation au dialogue qui leur a été adressée par le nouveau Premier ministre Noureddine Bedoui. "Notre position est parmi le peuple", ont répondu, à l'unisson, ces organisations syndicales, qui rappellent, dans un communiqué, leur engagement et leur adhésion au mouvement populaire portant rejet des décisions contenues dans le message du président de la République, d'une part, et "l'indifférence du pouvoir à l'égard des voix de millions de citoyens algériens qui sont sortis lors des marches du refus le 15 mars 2019", d'autre part. "Le devoir national exige que nous renouvelions notre attachement
à nos décisions et à nos propositions formulées dans nos précédentes déclarations", ont souligné ces syndicats. Et de citer "le rejet de la prorogation du mandat présidentiel actuel et les résolutions qui l'accompagnent dans la lettre du président de la République pour leur anti-constitutionnalité", "le rejet de toutes les tentatives visant
à détourner les revendications du mouvement populaire pacifique et à protéger et respecter la souveraineté du peuple" et "l'appel à la mise en place d'une période de transition, gérée par un gouvernement de consensus, qui fera l'objet d'une acceptation populaire pour sortir de la crise institutionnelle actuelle".
Contacté hier, le secrétaire général du Satef, Boualem Amoura, a confirmé que son syndicat a reçu une invitation par téléphone du SG du ministère de l'Intérieur, qui a été confirmée par celui de l'Education nationale l'invitant au dialogue autour de la situation politique du pays. Cependant, dit-il, "nous ne pouvons répondre à une telle invitation dans la conjoncture actuelle, parce que nous ne sommes pas concernés par le dialogue avec le système actuel". "Mercredi dernier, nous avons appelé pour que tout le système dégage, et maintenant, nous allons discuter avec lui ? C'est contradictoire", a-t-il soutenu. "Comme le Satef l'a dit dès le départ, et l'intersyndicale l'a confirmé : notre place est parmi le peuple."
Notre interlocuteur n'a pas manqué de rappeler que l'intersyndicale avait demandé, en vain, à être reçue par le gouvernement pour lui exposer ses revendications socioprofessionnelles. "Aujourd'hui, ils nous appellent pour dialoguer. Sur quoi allons-nous dialoguer ?", s'est interrogé M. Amoura.
A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.