Les universitaires haussent le ton    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Transition politique : On avance à tatons    Exigence logique et sensée    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    Libye : Le chef de la diplomatie tunisienne évoque avec un responsable de l'ONU des alternatives de sortie de crise    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Effondrement d'un immeuble à la basse-Casbah : Ouverture d'une enquête après le décès de cinq (05) personnes    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Rebrab placé sous mandat de dépôt    Une centaine de produits exclus du DAPS    Gaid Salah charge les boycotteurs    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Casbah (Alger).. La 25e opération de relogement en préparation    Msila.. Psychotropes saisis    Lutte pour le maintien.. Huit clubs pour trois places en enfer    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    72e festival du cinéma de Cannes.. Abou Leila en compétition à la Semaine de la critique    Festival d'Annaba du film méditerranéen.. La 4e édition reportée    MASCARA : Une femme arrêtée pour escroquerie    Salamé insiste sur le «processus politique de facilitation de l'ONU»    L'entraîneur Cavalli s'en lave les mains    Un documentaire en cours de réalisation    Barça : Repos forcé pour Rakitic    Les exclus cadenassent le siège de la daïra    …sortir…sortir…sortir…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





NOUVEAU GOUVERNEMENT : Le CNES refuse de participer aux consultations
Publié dans Réflexion le 18 - 03 - 2019

Le conseil national des enseignants de l'enseignement supérieur CNES a rejeté l'invitation du premier ministère pour participer aux consultations pour la formation du nouveau gouvernement affirme le CNES dans un communiqué.
En effet, invité par le premier ministère pour participer aux consultations pour la formation du nouveau gouvernement, le CNES révèle avoir refusé l'offre du Gouvernement car » les conditions du dialogue ne sont pas réunies actuellement ». Le syndicat affirme qu'il a toujours été aux côtés du peuple algérien depuis le 22 février. « Notre place naturelle est parmi les rangs du peuple algérien pour défendre ses revendications et concrétiser ses ambitions légitimes », lit-on, d'ailleurs, dans un communiqué du CNES. Plusieurs organisations syndicales ont répondu par la négative à l'appel du gouvernement en vue de la formation de la nouvelle équipe. Pour rappel, les six syndicats autonomes du secteur de l'éducation nationale qui ont rejeté l'invitation du premier ministre Noureddine Bedoui au dialogue, dans le cadre de la nouvelle stratégie du pouvoir de sortie de la crise politique actuelle en Algérie. Il s'agit du Cnapest , Snapeste, UNPEF, SNTE et SATEF qui, dans un communiqué conjoint publié ce dimanche 17 mars 2019, ont indiqué que «suite à l'invitation du premier ministère de participer à une rencontre de concertations avec les syndicats de l'éducation, et suivant notre engagement et adhésion au mouvement populaire refusant les décisions contenues dans la lettre du président de la République d'une part, et d'autre part, le système en place qui feint de ne pas entendre les voix des millions d'algériens qui sont sortis lors des marches du vendredi 15 mars».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.