Procès Tahkout : Ouyahia et Sellal rejettent en bloc les charges retenues contre eux    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    Multiplications des feux de forêts: la protection civile mise à rude épreuve    Le secteur du commerce se dote d'un comité de suivi des répercussions du Covid-19    Farhat Aït Ali Brahim insiste sur la relance du complexe Sider El Hadjar    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    LA MONNAIE, ARME DRACONIENNE    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    La peur peut nous sauver    Covid-19: Les mariages suspendus    Erreur lors de la remise de corps au CHUO: Quatre employés suspendus    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    Enfin !    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Le ministre des sports répond a Taoufik Makhloufi    "Dans mon service, le personnel est à bout"    Nouveau record quotidien des infections    "L'économie algérienne est loin de l'effondrement "    Les cours de pétrole débutent la semaine en hausse    Zitounie: l'Etat déterminé à parachever l'opération de récupération des restes mortuaires des chouhada    Sport-Covid19: les pouvoirs publics rassurent les athlètes bloqués à l'étranger    463 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Maroc: le journaliste et militant des droits de l'Homme Omar Radi arrêté    Barrage de la Renaissance : l'Ethiopie procédera au remplissage du réservoir "même sans accord"    Le général à la retraite Hocine Benhadid honoré    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Football / Transferts : la FAF veut "assainir" le métier d'agent de joueurs    «Tous les pourparlers sont reportés à la fin de saison»    Tebboune s'exprime pour une dynamique de détente plurielle    Onze personnes tuées dans une embuscade dans le Nord-Est    Le RCD plaide pour un «débat adulte et loyal»    LE MAMMOUTH À DEGRAISSER    Israël accélère sa politique de colonisation en Palestine    Tirs de roquettes en direction de la Zone verte de Bagdad    Deux ministres évoquent un possible "changement de gouvernement"    5 000 ouvrages à livrer aux bibliothèques communales d'Oran    Vulgariser le jargon médical auprès du grand public    Brèves    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Le dérisoire des murs    Les gens de mon douar    Un jour sur la plage    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des milliers de fonctionnaires ont investi la rue
à L'INITIATIVE DE LA COORDINATION DE WILAYA de Béjaïa DU SNAPAP
Publié dans Liberté le 21 - 03 - 2019

Cette imposante démonstration de rue, qui s'inscrit dans le cadre du mouvement national de protestation contre le régime politique en place, a été ponctuée par une journée de grève observée par les travailleurs.
Les manifestations citoyennes contre la prolongation du mandat du président Bouteflika et le système se poursuivent à Béjaïa. Hier, c'était au tour des travailleurs, affiliés aux syndicats autonomes relevant des différents secteurs de la Fonction publique, d'investir la rue dans la ville des Hammadites, pour réaffirmer leur engagement et leur adhésion au mouvement populaire national réclamant le départ du système et l'instauration d'une nouvelle République en Algérie.
En effet, à l'initiative de la coordination de la wilaya de Béjaïa du Snapap (Syndicat national autonome des administrations publiques), une marche pacifique grandiose a été organisée, hier, au chef-lieu de wilaya, à laquelle ont pris part des milliers de fonctionnaires des collectivités locales, des œuvres universitaires, mais aussi des travailleurs affiliés aux cinq syndicats autonomes regroupés autour de la Cgata (Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie). Cette imposante démonstration de rue, qui s'inscrit dans le cadre du mouvement national de protestation contre le régime politique en place, a été ponctuée par une journée de grève observée par les travailleurs. À l'instar des autres manifestations organisées à Béjaïa, depuis le 22 février passé, la marche d'hier a eu pour point de départ l'esplanade de la maison de la culture Taos-Amrouche, où une immense foule s'est rassemblée dès le début de la matinée, à partir de 9h. Le slogan inscrit sur une banderole accrochée à l'entrée principale de la maison de la culture annonce la couleur : "Snapap s'engage, système dégage !" Le coup d'envoi de la marche a eu lieu vers 10h30 . Les manifestants ont scandé : "Klitou lebled Ya sarraqine", "pouvoir assassin", "Y en a marre de ce pouvoir", "système dégage", "FLN barra !", "Non au prolongement du 4e mandat de Bouteflika", "Nidhal, nidhal, hata yasqot ennidham"…
Scindés en plusieurs carrés, les manifestants, munis de drapeaux et de pancartes portant les mots d'ordre de la marche, ont sillonné le boulevard de la Révolution depuis le carrefour d'Aâmriw, puis la rue de la Liberté, en passant par le rond-point de Nacéria. La procession humaine poursuivra sa marche jusqu'au quartier d'El-Khemis pour s'arrêter près du centre de rééducation jouxtant le siège du groupement de Gendarmerie nationale. Vers 13h, la foule rebroussera chemin vers le siège de la wilaya, avant de se disperser dans le calme. "Nous nous sommes donné rendez-vous pour la marche du vendredi 22 mars à Béjaïa. Le combat doit continuer, car l'espoir d'un changement radical est permis", a déclaré, à l'issue de la manifestation d'hier, Abderrahim Rabia, membre du bureau national du Snapap.
KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.