La liste s'allonge au fil des jours    Les contrôles seront renforcés au niveau des établissements pharmaceutiques    Une édition amputée de la participation étrangère    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Un front contre la normalisation avec l'Etat d'Israël    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Dernière ligne droite pour les Verts    Cap sur Omdourman    Un corps sans vie retrouvé au bord d'une falaise de la plage Cap Rousseau    Fermeture de la route menant au siège de la Wilaya    «La sécurité et la stabilité d'abord...»    Le danger de la polarisation    Le principal opposant retire sa candidature    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Une exposition plurielle sur l'Algérie à Marseille    Des associations s'opposent au contrôle d'identité au faciès    La parabole fraternelle de Robert Namia    Les soupçons de Tebboune    Forte hausse des fonds circulant hors banques    Priorité à la production nationale    4 décès et 163 nouveaux cas    L'avenir de Zemmamouche en question    ESS-Orlando Pirates au Ghana    CAF : Ahmad Ahmad sera fixé sur son sort aujourd'hui    FAF-SAS : Audience au TAS le 4 mars    Algérie Télécom à El Tarf : Les clients toujours insatisfaits    Marasme social à Souk Ahras : Chômage, droits bafoués et grogne syndicale    Le confinement partiel prorogé dans 19 wilayas    Les instructions de Tebboune    Le ministre ordonne sa fermeture    «Le rapport Stora a été mal compris»    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    "Les œuvres inachevées sont celles qui aboutissent le mieux"    Aïn Témouchent : Concours de photo : le niveau s'améliore    Exposition de peinture de l'artiste Hakim Tounsi à la villa Abdellatif à Alger : De la magie et de l'émotion à profusion    32e anniversaire de la disparition de Dda Lmulud : L'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Nécessité d'intensifier l'activité culturelle dans toutes les communes du pays    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Du verbiage et des actes    Bouira - Monoxyde de carbone : 4 personnes secourues    L'étude de près de 50.000 demandes de logement se poursuit: Plus de 16.000 dossiers étudiés et 5.129 rejetés par les commissions    Le discours officiel à l'épreuve    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La communauté universitaire dit non à Bensalah
La mobilisation estudiantine ne faiblit pas à Constantine
Publié dans Liberté le 10 - 04 - 2019

En première ligne de la gigantesque marée humaine qui s'est dirigée vers le boulevard Abane-Ramdane, une centaine d'enseignants déterminés à ne pas baisser les bras et à continuer jusqu'à la chute de tout le système.
Les vacances forcées décrétées par l'ex-ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique n'ont, en effet, pas émoussé la détermination de la communauté universitaire des 3 campus et instituts de la capitale de l'est du pays.
Hier, étudiants et enseignants ont encore prouvé leur résolution d'en finir avec le système politique en place en exigeant le départ de tout son personnel dont celui qui vient d'être désigné président pour les 90 jours à venir. À 10 heures, des petits groupes commençaient à se former, munis qui d'une pancarte qui du drapeau national. Ils se sont rassemblés sur la grande esplanade, point de départ d'une impressionnante procession vers le centre-ville. Par la suite, les marcheurs ont été rejoints par les étudiants de la faculté de droit Tidjani-Hadam, ceux de l'Institut d'architecture et d'urbanisme de Constantine (Zarzara) ainsi que les étudiants de la faculté de médecine qui attendaient déjà au centre-ville. De plus en plus nombreux, les étudiants manifestants ont emprunté la voie du tramway, sans causer de perturbation ou de désagrément aux usagers de ce moyen de transport. En première ligne de la gigantesque marée humaine qui s'est dirigée vers le boulevard Abane-Ramdane, une centaine d'enseignants déterminés à ne pas baisser les bras et à continuer jusqu'à la chute de tout le système. Les marcheurs ont brandi des pancartes hostiles à toutes les propositions faites par le régime en place et au nouveau gouvernement. Ainsi on pouvait y lire : "Bensalah, Bedoui, Belaïz, dégagez", "FLN au musée, RND à la poubelle", "Nous sommes avec l'armée, pas avec Gaïd", "Yetnahaw gaâ, maanet'ha gaa".
Tout semblait être dirigé, cependant, contre la désignation, le jour même, d'Abdelkader Bensalah pour assurer l'intérim d'Abdelaziz Bouteflika.
Devant le palais de la culture Mohamed-El-Aïd-El-Khalifa, les manifestants ont organisé un rassemblement d'environ 40 minutes en scandant, tantôt des slogans contre le système en place, tantôt contre le gouvernement et notamment contre la désignation d'Abdelkader Bensalah. Les manifestants sillonneront pendant plus de deux heures les grandes artères de la ville en passant par la place des Martyrs, par le boulevard Belouizdad (ex-Saint-Jean), puis le boulevard Abane-Ramdane, principale artère du centre-ville, se souciant peu des pluies torrentielles qui tombaient sur la ville.

Ines Boukhalfa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.