Lancement d'un nouveau site web    La valorisation des agrumes passe par leur labellisation    Des syndicalistes demandent au président de purger l'UGTA    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    La situation du tennis algérien au menu de la réunion du CE    Les Verts se préparent déjà    La JSK joue sa dernière carte    108 familles relogées dans des appartements neufs    Evaluation des résultats de la coopération algéro-britanique dans le domaine éducatif    Création de 2.902 places pédagogiques et 5 nouvelles spécialités pour la session de février 2020    Découverte de pièces archéologiques à Tébessa    Sortir le livre sur les places publiques    Un document relatant les ères historiques successives    Soudani retrouve les terrains    Les dates de leur procès fixées    L'Algérie donne le ton et rejette toute ingérence étrangère    Plusieurs soldats tués dans une attaque près du Burkina Faso    Un manque de stratégie et de volonté politique    Un dispositif de surveillance déclenché en Algérie    À el aouana (Jijel) pas de perte humaine    L'Algérie perd une place dans l'Indice Transparency    Le ministre de l'Enseignement supérieur s'explique    Tebboune, à coeur ouvert    L'édification d'une Algérie nouvelle exige la contribution de l'élite nationale    Le peuple insiste sur l'édification d'un Etat libre et uni    Une secousse tellurique de magnitude 3.6 enregistré à Jijel    Arsenal : Vers un retour en Liga pour Ceballos, mais pas forcément au Real    Inter Milan : Accord avec Tottenham pour Christian Eriksen    Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international    Tizi-Ouzou: hommage et recueillement à la mémoire de Matoub Lounes    TIZI OUZOU : Démantèlement d'un réseau de criminels    AMENAGEMENT EXTERIEUR DES LOGEMENTS AADL2 : Levée des entraves administratives à Constantine    NOUVELLES RESSOURCES ENERGETIQUES : Tebboune juge ‘'nécessaire'' l'exploitation du schiste    SURETE NATIONALE : 206 inspecteurs principaux promus    REGLEMENT DE LA CRISE LIBYENNE : Abderrazak Makri soutient la diplomatie algérienne    Bouhired décorée par le président tunisien    Equateur: plusieurs organisations réitèrent le soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    Football/ révision des statuts : installation d'une commission ad hoc    Un vaccin contre le nouveau coronavirus pourrait être prêt dans trois mois    Rezig préside une réunion consacrée à l'examen de la problématique du transport de marchandises    La communication du président ou l'art de marquer contre son propre camp    Adoption de la proposition algérienne visant l'amendement du statut le CJCA    AS Monaco: Une offensive du PSG pour Slimani ?    Tébessa: élargir les fouilles pour mettre au jour d'autres pièces archéologiques    Dialogue interlibyen : Alger accélère les préparatifs    .sortir ...sortir ...sortir ...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour "la primauté du politique sur le militaire"
Ils étaient des milliers d'étudiants à participer à la marche du 9e mardi à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 24 - 04 - 2019

La mise sous mandat de dépôt du patron de Cevital n'a pas échappé aux étudiants dont certains brandissaient son portrait avec la mention "Je suis Rebrab".
Plus que jamais d'actualité dans ce contexte où le chef de l'état-major de l'armée règne en maître, le principe de "la primauté du civil sur le militaire", adopté lors du Congrès de la Soummam en 1956, et dont la violation par le groupe dit d'Oujda a impacté le destin national, a été ravivé, hier, par les étudiants qui ont marché pour le 9e mardi à Tizi Ouzou. "Primauté du civil sur le militaire", lit-on, en effet, sur une large banderole déployée en première ligne de cette marche qui a débuté à 11h30 de l'entrée du campus Hasnaoua de l'université de Tizi Ouzou pour suivre l'itinéraire habituel menant à la place de L'Olivier, à la sortie ouest de la ville. La banderole a été complétée avec d'autres pancartes portant des slogans hostiles à Gaïd Salah et au système.
"Le hirak a compris : la maffia reste toujours à la tête du pays. Elle dirige la gendarmerie et la justice", "Quand l'injustice devient la loi, la résistance est un devoir", "Fakou Gaïd Salah, ensuite Bensalah", "Restons mobilisés et soyons à la hauteur de l'héritage de nos martyrs. Le départ du système ne sera pas facile", lit-on, entre autres, sur les pancartes brandies par ces étudiants qui scandaient à tue-tête les habituels slogans réclamant nommément le départ de Gaïd Salah, de Bensalah et de Bedoui. "Gaïd Salah dégage !", "Bensalah dégage !", "Bedoui dégage !", "Système dégage !" et "Pouvoir assassin !", clamaient-ils.
Dans un carré formé par les étudiants en architecture, on pouvait lire également : "Laissez vos perspectives politiques pourries qui laissent l'Algérien toujours au stade de l'esquisse", "Le temps a vomi votre mensonge, et même si vous l'ornez, le peuple le refuse", puis encore, dans d'autres carrés, "Etudiants s'engagent, système dégage". "Justice, justice, l'Etat a tué ses enfants", lit-on, également, sur une pancarte qui fait allusion à l'assassinat de 126 jeunes en 2001 par les gendarmes.
La mise sous mandat de dépôt du patron de Cevital, Issad Rebrab, dans la nuit de lundi à mardi, n'a pas échappé aux étudiants dont certains brandissaient son portrait avec la mention "Je suis Rebrab".
Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique, hier, en réaction à l'arrestation d'Issad Rebrab, le mouvement autonomiste, le RPK, a dénoncé "la justice, toujours inféodée au système corrompu et autoritaire" qui a "procédé, sous une couverture médiatique publique téléguidée, à l'arrestation du P-DG de groupe Cevital, Issad Rebrab, en bafouant le principe élémentaire de présomption d'innocence". "C'est dire que la reprise de ce dossier, dans les circonstances actuelles, n'obéit qu'à des considérations purement politiques et à ternir l'image d'un homme qui a apporté du travail et de la richesse à ses concitoyens, et qui a honoré par ses activités l'Algérie de par le monde. Tout le monde sait que les vrais faits de corruption qui ont porté atteinte à l'économie nationale sont le produit de ceux qui ont eu une proximité avec les cercles du pouvoir, notamment par l'octroi de commandes publiques se chiffrant par centaines de milliards de dollars", lit-on dans la déclaration.

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.