Premier League : Pas de reprise début mai et réduction de salaire pour les joueurs    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    LUTTE CONTRE LE COVID 19 : Le ministre Chitour appelle les enseignants à s'impliquer    DISPONIBILITE DES PRODUITS ALIMENTAIRES : Le ministre du Commerce rassure    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES EN TURQUIE : Plusieurs hôtels affectés à l'accueil    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 1171 cas confirmés et 105 morts    MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    185 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès enregistrés    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Adrar: large élan de solidarité de la société face aux risques du Covid-19    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Batna    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid-19: fermeture, dès vendredi, du marché quotidien de Réghaia    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    Covid-19: un couloir vert pour les produits médicaux et les équipements de protection    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Man United : Solskjaer fait une demandes aux épouses des joueurs    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Vers une plus forte chute de la demande    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des manifestants réclament à ce que «Yetnahaw ga3 !»
Administrations paralysées et Marches à Bouira
Publié dans El Watan le 08 - 04 - 2019

En plus du départ des trois responsables, les manifestants réclament des comptes et des poursuites judiciaires.
Comme il fallait s'y attendre, la mobilisation citoyenne a été, encore une fois, au rendez-vous hier à Bouira. La rue ne décolère pas. Des marches réclamant le départ des trois personnes «symbolisant» le système – le Premier ministre Bedoui et les deux présidents du Conseil de la nation et du Conseil constitutionnel, Bensalah et Belaïz – ont été organisées par le personnel de plusieurs administrations publiques. Les travailleurs de la Cnas, Casnos, des Domaines, Impôts, ADE et APC ont manifesté dans les rues de la ville.
Le maintien du gouvernement, synonyme de provocation, a été également rejeté par la rue. Les marcheurs, pancartes et banderoles brandies, ont à l'unanimité revendiqué le départ inconditionnel des trois «personnages» et des membres du gouvernement. «Yetnahaw ga3. Yethasbou ga3», ont-ils scandé.
Les manifestants, qui ont hissé à la fois le drapeau national et l'emblème amazigh, ont aussi réclamé la dissolution immédiate des partis au pouvoir, le FLN et le RND en l'occurrence. «FLN, RND dégagez !» «Klitou lebled ya saraqine», tout en réclamant des comptes : «Le peuple demande justice, des comptes et des sanctions à l'encontre des gangs qui ont spolié les richesses du pays», et ce, à travers des pancartes ou des slogans hostiles à Saïd Bouteflika, frère du Président sortant.
D'autres manifestants ont, par ailleurs, brandi des pancartes invitant le chef d'état-major, Gaïd Salah, à ne pas s'immiscer dans la politique. «Ya Gaïd occupe-toi des frontières, nous nous occupons de la politique», lit-on sur la pancarte d'un manifestant. La démission forcée de Abdelaziz Bouteflika n'a pas fait fléchir la mobilisation citoyenne qui, vraisemblablement, réclame et demande plus.
Même si les slogans scandés et portés sur des pancartes sont mitigés, le départ de Gaïd Salah reste aussi une revendication populaire : «Goulna ga3, c'est ga3» (Nous avons dit tous, c'est tous). Il faut préciser que la quasi-totalité des administrations publiques sont restées paralysées par les mouvements de grève. A l'université Akli Mohand Oulhadj, les examens du deuxième trimestre ont été boycottés par les étudiants et les enseignants, a-t-on précisé.
L'administration manipule
Fidèle à ses pratiques de division visant essentiellement à induire en erreur l'opinion publique, l'administration locale continue de véhiculer, et ce, à travers ses relais, la nécessité de dégager des représentants du mouvement populaire. Les débats stériles auxquels s'adonnent certains «envoyés et délégués spéciaux» de l'administration témoignent de la «véracité» du message que voulaient encore faire passer les subalternes de Bedoui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.