Man Utd : Fernandes répond à Klopp    Liverpool : Salah respecte les décisions de son coach    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sellal espère livrer les ouvrages avant les délais
Barrage de Koudiat Acerdoune et transfert des eaux de Taksebt
Publié dans Liberté le 28 - 07 - 2005

Ces chantiers revêtent une importance capitale pour l'approvisionnement de toute la région centre du pays en eau potable.
Le ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal, s'est dit, ce lundi, très satisfait de l'avancement des travaux du projet du transfert des eaux du barrage de Taksebt et de la construction d'un autre barrage, celui de Koudiat Acerdoune. En visite d'inspection sur ces sites considérés parmi les projets hydrauliques les plus importants de l'Algérie indépendante, il n'a toutefois pas manqué, comme il l'avait déjà fait lors de ses précédentes sorties sur le terrain, d'insister auprès des entreprises de réalisation pour mettre les bouchées doubles afin d'avancer les délais de livraison des ouvrages. C'est dire que ces chantiers revêtent une importance capitale pour l'approvisionnement de toute la région centre du pays en eau potable. Sur le site de Taksebt, à quelques encablures de la ville de Tizi Ouzou, où il s'est arrêté en compagnie de la délégation qui l'accompagnait, M. Sellal a demandé aux représentants du canadien SNC-Lavalin, qui a pris le marché des conduites de transfert des eaux du barrage vers Boumerdès et Alger, de mettre les moyens nécessaires afin de gagner une année sur les délais de livraison du système prévue pour février 2008. À cette occasion, il a donné des instructions fermes aux responsables locaux de son secteur pour lever toutes les entraves financières et techniques ayant empêché le bon déroulement des travaux, notamment celles liées au dédommagement des expropriés. “Le paiement des expropriés doit s'effectuer "au juste prix" et selon les prix du marché”, a-t-il expliqué. L'enveloppe globale allouée à ce chapitre pour la wilaya de Tizi Ouzou est de 1,247 milliard de dinars. Le barrage de Taksebt, mis en eau en 2001 et d'une capacité de 175 millions de m3/an, régularise un volume annuel de 180 millions de m3. Quant au système de transfert et de canalisations lié à cet ouvrage, dont les études et la réalisation ont été confiées à SNC-Lavalin, il se compose d'une station de traitement d'une capacité de 605 000 m3 par jour, d'une station de pompage d'une capacité de 7 m3 par seconde, de 90 km de conduites et de 4 tunnels d'une longueur totale de 11,5 km. À noter que la ville de Tizi Ouzou est déjà partiellement alimentée à partir du barrage pour un volume quotidien de 12 000 m3. Le montant de la réalisation de ce barrage est évalué à quelque 12 milliards de dinars, alors que le coût du transfert est estimé à 50 milliards de dinars.
M. Sellal a, par ailleurs, appelé les responsables de Lavalin à tenir leurs engagements concernant la mise en œuvre en partenariat avec l'Algérie du projet de l'école de formation d'ingénieurs algériens. Les autorités locales de Tizi Ouzou ont déjà dégagé une assiette foncière pour la construction de cette école dont le coût total est de 6 millions de dinars. Après Tizi Ouzou, la délégation ministérielle s'est rendue sur le site du chantier du barrage de Koudiat Acerdoune, situé dans la région de Z'barbar, dans la wilaya de Bouira. Là également, le ministre a demandé aux responsables de Razel, l'entreprise française de réalisation, de reculer les délais de livraison de l'ouvrage, longtemps otage des glissements de terrain enregistrés sur ses rives. D'importants travaux d'extraction des terres (un million de m3) et de bétonnage des collines jouxtant le barrage ont été réalisés pour permettre la poursuite des travaux de cet ouvrage, dont la construction avait été longtemps arrêtée à cause de la situation sécuritaire qui régnait dans cette région. M. Sellal et les responsables de Razel se sont donc donné rendez-vous pour octobre 2007, date prévue pour la livraison du barrage. Le ministre s'est d'ailleurs déclaré satisfait par la cadence des travaux de réalisation. “C'est là l'un des plus grands chantiers depuis l'indépendance du pays. Il avait pris beaucoup de retard en raison du terrorisme et des glissements de terrain. Aujourd'hui, il est bien repris, et il est bien pris en charge. J'ai même demandé à l'entreprise de réalisation d'anticiper sur les délais de livraison”, a-t-il affirmé. Le barrage de Koudiat-Acerdoune, d'une capacité de 640 millions m3 et d'un coût total de 5,11 milliards de dinars, permettra d'assurer l'alimentation en eau potable pour cinq wilayas (Bouira, Boumerdès, Tizi Ouzou, Médéa et M'sila), en plus de l'irrigation de toute la partie est de la Mitidja et du Moyen-Issers. Mais, le ministère des Ressources en eau ne veut apparemment pas refaire l'erreur du projet du barrage de Taksebt, à savoir lancer les travaux du transfert des eaux après réception de l'ouvrage. Pour gagner donc du temps, deux appels d'offres ont déjà été lancés pour la réalisation des couloirs de transfert des eaux du barrage, l'un vers Bouira et l'autre pour approvisionner les localités de la région du sud de la wilaya de Tizi Ouzou, à savoir Draâ El-Mizan, Boghni et Ouadhias.
Hamid Saïdani


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.