Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"
Il a relevé des lacunes en défense et un manque de réalisme en attaque
Publié dans Liberté le 18 - 06 - 2019

Le sélectionneur national Djamel Belmadi s'est montré quelque peu satisfait du rendement de la sélection nationale lors de la joute amicale face au Mali.
Le driver des Verts a néanmoins relevé quelques lacunes et des choses à parfaire, notamment des carences défensives sur les coups de pied arrêtés ainsi que le manque de réalisme devant les buts adverses. "C'était un bon test amical devant une équipe malienne qui se rapproche dans le jeu de
celle du Sénégal. Notre adversaire a développé un jeu plaisant et attrayant à la fois, puisque l'ossature du Mali joue ensemble depuis longtemps, en gagnant notamment la Coupe d'Afrique des moins de 20 ans et en terminant troisième en Coupe du monde. Globalement, nous avons été plus dangereux en parvenant à concrétiser les occasions en buts", a-t-il déclaré avant-hier en zone mixte : "Toujours est-il que nous n'avons pas dominé les débats. Chaque sélection a eu ses temps forts et aussi ses absences, comme c'était le cas pour nos joueurs qui sont passés à côté du sujet lors d'une partie de la deuxième mi-temps. Nous avons fourni une bonne première période durant laquelle nous étions dangereux en mettant de la combativité dans le jeu."
Belmadi reconnaît qu'il faudra hisser le jeu et améliorer certains aspects. "Nous devons améliorer notre jeu en phase défensive sur les coups de pied arrêtés. Nous avons encaissé un but sur penalty et un autre sur corner, ce sont des buts regrettables et un aspect sur lequel on devra encore travailler. Devant, nous avons besoin de tueurs, car nous avons raté plusieurs occasions pour faire le break", fait savoir le sélectionneur des Verts. Même si l'attaque a inscrit trois buts, il n'en demeure pas moins que Belmadi estime que la ligne offensive aurait pu être plus performante, car "ratant des occasions de but comme celle de Baghdad ou encore Riyad. Le score aurait été plus large".
"Delort, première entrée, premier but, il n'y a rien à dire de plus"
Même s'il appelle les défenseurs à plus d'efforts pour progresser, le coach des Verts est satisfait de la paire Mandi-Belameri, ils forment une nouvelle paire complémentaire. "Mais il ne faut pas oublier qu'il y a une certaine concurrence en défense et qui peut nous apporter plus de sérénité derrière en présence des éléments comme Tahrat ou encore Halliche, car être solide défensivement sera une carte à jouer durant la compétition." Belmadi ne s'est pas empêché de parler de la prestation individuelle de certains éléments, notamment ceux du milieu : "J'étais plus ou moins satisfait en première période avec Ismael (Bennacer), Mehdi (Abeid) et Sofiane (Feghouli) lequel a réussi à s'engouffrer dans la zone malienne. Brahimi et faisaient de leur mieux pour accéder dans l'axe. Ce travail collectif nous a permis de trouver de bonnes situations de jeu et de bien faire tourner le ballon. Concernant Riyad (Mahrez), il a su très bien répondre avec son entrée en délivrant une passe décisive. C'est ce qu'on attend de lui. Enfin, il y a Andy Delort : première entrée, premier but, il n'y a rien à dire de plus." À la question de savoir si l'EN est prête, Belmadi préfère patienter : "Nous avons des choses à parfaire avec des défaites des équipes comme le Maroc et la Côte d'Ivoire. Face à de supposées petites équipes. Il ne faut pas s'enflammer. Nous devons continuer à travailler. Ensuite, il nous faudra analyser le match afin de voir ce qui a été bien réalisé et sur quoi on peut tirer des satisfactions. Après cela, nous devons rectifier les choses comme nous l'avons fait après le match du Burundi, notamment dans des situations de perte du ballon en y mettant de l'agressivité." En abordant les conditions climatiques, Belmadi a affirmé que "les joueurs étaient prêts à souffrir, même si les stades sont équipés de climatisation. Tout le monde voulait s'en passer. Les joueurs se sont adaptés aux conditions, mis à part Delort qui vient tout juste de venir et marquer un but. Il fera 5 ou 6 degrés de moins par rapport à Doha."

Nazim T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.