L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    Destruction de cinq abris pour terroristes à Batna et Skikda    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    "Atal ne partira pas l'été prochain"    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les «Verts» face à leur destin    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Mers El Hadjadj et Misserghine: Deux morts dans des accidents de la route    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marches populaires hier à Amizour et à Kherrata
REJET DES ELECTIONS ET LIBERATION DES DETENUS
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2019

La mobilisation citoyenne contre l'agenda électoral du pouvoir et pour la libération des détenus du mouvement populaire, se poursuit à Béjaïa. Au lendemain de la grandiose marche populaire du 31e vendredi, organisée au chef-lieu de wilaya, les villes de Kherrata et d'Amizour ont été, hier, le théâtre de deux manifestations similaires qui ont drainé des dizaines de milliers de personnes.
Ces deux actions, initiées par des collectifs citoyens locaux, ont eu les mêmes mots d'ordre : "rejet de l'élection présidentielle du 12 décembre prochain", "dénoncer les mesures répressives du pouvoir", "exiger la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus politiques et d'opinion", "réitérer l'exigence du départ définitif de toutes les figures du système" et "l'instauration d'un Etat civil, démocratique et social, à travers la mise en place d'une période de transition".
Ainsi, plusieurs milliers de citoyens de la daïra de Kherrata et des localités limitrophes, sont sortis, hier matin, dans la rue pour le 3e samedi consécutif, afin de réaffirmer leur attachement aux revendications du mouvement populaire ayant vu le jour un certain 16 février 2019, dans cette même ville historique.
À Amizour, à 25 kilomètres au sud-est de Béjaïa, ce sont les habitants de pas moins de quatre communes (Amizour, Feraoun, Kendira et Béni Djellil), qui ont répondu massivement à l'appel à la marche d'hier, lancé par la coordination des collectifs citoyens de la région. Le coup d'envoi de cette manifestation a été donné vers 10h30, depuis le pont baptisé du nom de "Printemps noir 2001".
La procession humaine parcourra les différentes ruelles du chef-lieu de daïra. Munis du drapeau national et de l'emblème amazigh, les manifestants des deux daïras (Kherrata et Amizour), ont brandi des portraits de détenus politiques, notamment ceux du moudjahid Lakhdar Bouregâa et du leader de l'UDS, Karim Tabbou, tout en scandant les slogans habituels, hostiles aux figures du régime et à la présidentielle fixée au 12 décembre 2019.
À Kherrata, les marcheurs n'ont pas manqué de vilipender les candidats ayant déjà émis le vœu de participer à la prochaine élection présidentielle rejetée par la majorité du peuple algérien. "FLN dégage", "RND dégage", "Benflis dégage" ou encore "Benflis à la poubelle", "Ulac l'vote ulac" (Pas de vote), "Dirou el intikhabat fi el-imarate" (Organisez vos élections aux Emirats), ont-ils scandé.

KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.