L'Algérie condamne l'attaque terroriste contre le convoi du gouverneur de Borno (Nigeria)    PNJ: une démarche fondamentale pour la promotion de la jeunesse et des sports    Rassemblement de protestation des robes noires : Ils réclament le départ du ministre de la Justice    La révision constitutionnelle a consacré la démocratie participative et le rôle de la société civile dans la prise de décision    Premier League : Chelsea arrache un point face à WBA    Coronavirus: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Arsenal va revenir à la charge pour Aouar    Covid-19: 160 nouveaux cas, 102 guérisons et 4 décès    Le verdict final dans l'affaire Sovac connu mercredi    Le parlement a perdu toute crédibilité    MASCARA : Mise en place d'un terminal de paiement électronique    UN TEXTE DE LOI VA ETRE PROMULGUE : Les enlèvements, nouvelle cible de Zeghmati    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    TIZI-OUZOU : Démantèlement d'un réseau de voleurs de véhicules    Plus de 97 mns DA de marchandises saisies depuis janvier à l'aéroport d'Alger    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    Constitution: les droits et libertés consacrés par une vingtaine de nouvelles dispositions    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Le FFS en rangs dispersés    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani autorisé à entrer en Algérie    La fille des Aurès    Les non-dits    Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Marche pacifique et arrestations à Tichy    Des sites archéologiques à l'abandon    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Oran: 10 harraga interceptés    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    Importation: Pas de retour aux licences    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    M6, La petite chaîne qui «mente» !    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marches populaires hier à Amizour et à Kherrata
REJET DES ELECTIONS ET LIBERATION DES DETENUS
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2019

La mobilisation citoyenne contre l'agenda électoral du pouvoir et pour la libération des détenus du mouvement populaire, se poursuit à Béjaïa. Au lendemain de la grandiose marche populaire du 31e vendredi, organisée au chef-lieu de wilaya, les villes de Kherrata et d'Amizour ont été, hier, le théâtre de deux manifestations similaires qui ont drainé des dizaines de milliers de personnes.
Ces deux actions, initiées par des collectifs citoyens locaux, ont eu les mêmes mots d'ordre : "rejet de l'élection présidentielle du 12 décembre prochain", "dénoncer les mesures répressives du pouvoir", "exiger la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus politiques et d'opinion", "réitérer l'exigence du départ définitif de toutes les figures du système" et "l'instauration d'un Etat civil, démocratique et social, à travers la mise en place d'une période de transition".
Ainsi, plusieurs milliers de citoyens de la daïra de Kherrata et des localités limitrophes, sont sortis, hier matin, dans la rue pour le 3e samedi consécutif, afin de réaffirmer leur attachement aux revendications du mouvement populaire ayant vu le jour un certain 16 février 2019, dans cette même ville historique.
À Amizour, à 25 kilomètres au sud-est de Béjaïa, ce sont les habitants de pas moins de quatre communes (Amizour, Feraoun, Kendira et Béni Djellil), qui ont répondu massivement à l'appel à la marche d'hier, lancé par la coordination des collectifs citoyens de la région. Le coup d'envoi de cette manifestation a été donné vers 10h30, depuis le pont baptisé du nom de "Printemps noir 2001".
La procession humaine parcourra les différentes ruelles du chef-lieu de daïra. Munis du drapeau national et de l'emblème amazigh, les manifestants des deux daïras (Kherrata et Amizour), ont brandi des portraits de détenus politiques, notamment ceux du moudjahid Lakhdar Bouregâa et du leader de l'UDS, Karim Tabbou, tout en scandant les slogans habituels, hostiles aux figures du régime et à la présidentielle fixée au 12 décembre 2019.
À Kherrata, les marcheurs n'ont pas manqué de vilipender les candidats ayant déjà émis le vœu de participer à la prochaine élection présidentielle rejetée par la majorité du peuple algérien. "FLN dégage", "RND dégage", "Benflis dégage" ou encore "Benflis à la poubelle", "Ulac l'vote ulac" (Pas de vote), "Dirou el intikhabat fi el-imarate" (Organisez vos élections aux Emirats), ont-ils scandé.

KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.