CAHIER DES CHARGES LIE A LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : Le ministère de l'Industrie dément tout changement    Le Maroc dissimule ses pertes face à l'armée sarhaouie    Algérie-Italie : signature à Alger d'un mémorandum d'entente sur le dialogue stratégique    Les avions d'Air Algérie désinfectés    COMMENÇANTS IMPACTES PAR LE COVID-19 : Les conditions d'indemnisation fixées    EN VUE DE VENIR A BOUT DE CETTE PANDEMIE : L'Algérie appelle la communauté internationale à l'entraide    Djerad: la Zlecaf, un choix stratégique pour l'Algérie    L'artiste M'hamed Bouhaddaj expose ses nouvelles œuvres à Tlemcen après 30 ans d'exil à l'étranger    DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les écoles primaires dans un état vétuste
Secteur de l'éducation à Skikda
Publié dans Liberté le 23 - 10 - 2019

Le retard dans le lancement des travaux de réhabilitation a provoqué des perturbations lors de la rentrée scolaire 2019-2020, notamment à Skikda, Collo et Azzaba. Des trois paliers de l'enseignement scolaire, la situation des établissements scolaires dans le cycle primaire est la plus inquiétante. La dégradation se trouve à tous les niveaux et touche presque toutes les structures, surtout au niveau des toits, des blocs sanitaires et des clôtures. Cette situation s'est empirée durant le quinquennat 2014-2018 où ces établissements ont été complètement ignorés avec zéro budget pour l'entretien et la réhabilitation, sachant aussi qu'un grand nombre de ces établissements scolaires sont très anciens et gagnés par la vétusté.
Les établissements les plus touchés par les dégradations sont surtout ceux se trouvant dans les zones montagneuses, en raison des aléas climatiques. On constate aussi que des établissements scolaires budgétisés n'ont encore pas entamé les travaux comme ceux se trouvant dans les communes de Zitouna, Kanouaâ, El-Hadaïek et Sidi Mezghiche. Le retard dans le lancement des travaux de réhabilitation a provoqué des perturbations lors de la rentrée scolaire 2019-2020, notamment à Skikda, à Collo et à Azzaba. Des parents d'élèves ont été contraints de garder leurs enfants et leur ont interdit de rejoindre des écoles qui se trouvaient dans un piteux état.
Selon un cadre de la direction de l'Education, en dépit de l'argent octroyé à la wilaya, des lacunes sont constatées au niveau des sanitaires, expliquant que, dans la majorité des cas, les fiches techniques ne prennent curieusement pas en charge les blocs sanitaires. Des écoles avec des dégradations importantes, comme celle des Frères-Bouaninbaâ El-Harrouch, Gharbi-Hocine à Essebt et Boutouga-Brahim à Skikda, a poussé le CTC à recommander des travaux de confortement, faisant appel à des bureaux d'études afin d'éviter à l'avenir une éventuelle tragédie.
Deux écoles qui sont Aïeche-Rabah à Collo et Sidi-Saïd à Bekkouche-Lakhdar, menaçant la sécurité des élèves et même des passants, ont été définitivement fermées, avec la recommandation de leur démolition totale et de leur remplacement par de nouvelles structures. Sauf qu'aucun budget n'a été encore attribué pour la reconstruction de ces établissements scolaires. Cependant, la grande satisfaction est qu'on ne badine pas avec le chauffage des salles de cours, puisque d'importants budgets sont attribués chaque année.
Ainsi, selon notre interlocuteur, que nous avons pu vérifier lors de nos visites effectuées dans un certain nombre d'écoles, le chauffage central est généralisé dans 90% des écoles. Les écoles ne disposant pas de gaz de ville sont dotées de poêles à gaz ou à mazout. Afin de se prémunir de tout incident, comme des pannes dans les chauffages centraux, la direction de l'Education dispose aussi d'un stock de poêles divers pour intervenir immédiatement.

A. Bouakrine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.