Alger-Centre : Coupures d'eau dans plusieurs quartiers    Milan : Pioli est désolé, mais...    Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Encore un corps repêché à El Tarf    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Ould Kaddour dans le collimateur    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Sans diagnostic point de remède !    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Sakhri limoge Casoni et provoque une crise
il a défié la décision du conseil d'administration
Publié dans Liberté le 12 - 12 - 2019

Un dossier complet a été préparé pour valider le limogeage de Sakhri.
Après avoir été désavoué par le président du conseil d'administration, Betrouni, concernant le départ de Casoni, voilà que le responsable de la section sportive Foued Sakhri décide de limoger l'entraîneur du MCA. La décision a été prise hier matin. Sakhri a chargé un huissier de justice de transmettre la décision par écrit à Casoni et à son staff. Il a même envoyé des mails aux concernés les informant de leur fin de mission.
Ce n'est pas tout, dans la mesure où Sakhri a fait appel à l'éternel pompier du MCA Mekhazni pour assurer l'intérim jusqu'à la nomination d'un nouvel entraîneur. La décision de Sakhri témoigne du bras de fer engagé contre le président du conseil d'administration Betrouni qui, faut-il le rappeler, a défendu Casoni contre vents et marées pour maintenir le technicien étranger. Et Betrouni était dans tous ses états en apprenant la nouvelle.
Il n'a pas tardé à reagir estimant qu'en tant que premier responsable du club, "la décision de Sakhri de limoger Casoni n'engage que sa personne. Je ne reconnais pas cette décision. Sakhri n'a qu'à assumer ses responsabilités", a t-il déclaré. Comme quoi, Betrouni va prendre des mesures à l'encontre de Sakhri sans pour autant préciser quoi ce soit, sachant que le président du conseil d'administration voudrait la tête de Sakhri à tout prix. En tout cas, Betrouni a laissé Sakhri exécuter ses décisions sur le terrain. En effet, Casoni a été empêché hier de conduire la séance d'entraînement.
Il a même été interdit d'accéder au stade. Connaissant ses droits, l'ex-joueur de l'OM a fqit appel à un huissier de justice pour faire un constat sur place avant de quitter les lieux, laissant Mekhazni entraîner l'équipe, comme cela a été décidé par Sakhri.
C'est dire la cacophonie qui règne dans la maison du Mouloudia où le pouvoir de décision dépasse de loin Betrouni et Sakhri. Le véritable décideur du club, à savoir la direction générale de Sonatrach, va certainelent agir pour mettre un terme à ce conflit.
Dans le cas où Casoni sera maintenu, le problème des indemnités de ce dernier ne va pas se poser. En revanche, une décision qui entérine le départ de Casoni risquerait de porter cette affaire devant la FIFA, sachant au préalable que Sonatrach refuserait d'indemniser Casoni qui a signé un contrat de deux ans pour un salaire de 25 000 euros.
Et le licenciement de l'entraîneur en question coûterait les yeux de la tête à la direction du MCA dont le responsable de la section sportive Sakhri serait intéressé par le profil de Dumas, l'actuel entraîneur du CABBA. Les négociations avec le manager de ce dernier auraient déjà commencé.
Un dossier complet a été préparé pour valider le limogeage de Sakhri. Enfin, on apprend que le conseil d'administration prépare une réponse à ce limogeage. Un dossier complet a été préparé pour valider le limogeage de Sakhri.


Nazim T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.