Application des nouveaux tarifs    La revalorisation officialisée    Ce qu'il faut faire pour éviter l'échec    Que sait-on de l'hydroxychloroquine ?    8 décès déplorés, 115 nouveaux cas    Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Association Abane-Ramdane porte plainte
Attaques du directeur de la Culture de M'sila contre l'Architecte du Congrès de la Soummam
Publié dans Liberté le 14 - 01 - 2020

Ces déclarations ont suscité de vives réactions de dénonciation sur la Toile, mais aussi et surtout la réaction de l'Association Abane-Ramdane pour l'histoire et la mémoire de Tizi Ouzou, qui a décidé de porter plainte contre Rabah Drif. Selon le 1er vice-président de l'Association, le Dr Kamel Daoudi, un collectif d'avocats s'est constitué pour porter l'affaire devant la justice. "Plusieurs avocats nous ont contactés pour se constituer afin de déposer plainte contre le directeur de la culture de la wilaya de M'sila", a-t-il déclaré à Liberté.
Le Dr Daoudi a souligné que l'Association "dénonce énergiquement ces attaques haineuses et malveillantes contre un des héros de la Révolution". Il a ajouté que l'Association considère "ces attaques scandaleuses" comme une "atteinte grave aux idéaux de la Révolution de Novembre". Plus explicite, le 1er vice-président de l'Association Abane-Ramdane pour l'histoire et la mémoire souligne que "ces attaques visent plutôt les fondements et le projet révolutionnaire de Novembre 54".
"Nous ne pouvons encore nous taire devant de tels agissements", a-t-il ajouté, estimant que "Rabah Drif est un commis de l'Etat qui s'est honteusement attaqué à un de nos martyrs". Parallèlement à la plainte de l'Association contre le directeur de la culture de M'sila, le Dr Daoudi a ajouté que "les hautes autorités du pays doivent réagir pour mettre fin à ces dérives", considérant que le limogeage du directeur en question "n'est pas suffisant" puisqu'il a attenté "à un symbole de la patrie".
"Nous exigeons l'application des lois tel que consigné dans la loi fondamentale concernant les atteintes aux symboles de la nation", a-t-il dit. Concernant le volet historique, le Dr Daoudi estime que Rabah Drif "a montré ses limites intellectuelles et sa méconnaissance de l'histoire de notre pays". "Ce sont des accusations farfelues et imaginaires qui ont pour but de délégitimer le Congrès de la Soummam, donc de son architecte", a-t-il encore dit. Il a aussi rappelé que "ceux qui avaient, par le passé, accusé Abane Ramdane de traîtrise ont été condamnés par la justice algérienne". "La remise en cause du Congrès de la Soummam, grâce auquel la Révolution s'était dotée de structures politiques et militaires qui ont mené la lutte du peuple algérien vers la victoire, relève du déni et de la négation", a ajouté le Dr Daoudi. À noter également que plusieurs citoyens ont décidé de porter l'affaire devant la justice.
De son côté, le réalisateur Bachir Derraïs a décidé, pour sa part, de porter plainte contre Rabah Drif à Alger et à Paris pour diffamation. À rappeler, par ailleurs, que Rabah Drif a réalisé plusieurs projets cinématographiques au profit des autorités publiques lors des différentes manifestations culturelles qu'organisait le département de la Culture sous Azzedine Mihoubi.

Mohamed Mouloudj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.