Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : L'université algérienne dotée d'un statut particulier    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    LES HABITANTS RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DU WALI D'ORAN : Tafraoui classée commune à risque    Liverpool à quatre matchs d'un sacre en Angleterre    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    "Halte aux pratiques liberticides !"    La mobilisation se poursuit à Montréal    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Attention, le Mouloudia arrive !    «2020 sera l'année de l'amélioration du service public»    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    Le FMI prêt à apporter «l'assistance technique et des conseils de politiques économiques»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    Coupe arabe (U20) : L'Algérie qualifiée aux quarts de finale    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Dérives islamistes en France : «Séparatisme», le nouveau nom du communautarisme    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La quadrature du cercle
En décodé…
Publié dans Liberté le 19 - 01 - 2020

Le système fiscal doit être repensé dans son ensemble, en prenant dûment en compte la question d'une meilleure répartition de la charge de l'impôt (une meilleure équité fiscale), tout en s'assurant des impacts positifs sur l'économie, avec des recettes variées et équilibrées, car la justice et l'équité l'exigent.
Mais que recouvre concrètement ce concept ? Des chefs d'entreprise estiment que l'équité dans le régime fiscal signifie l'uniformisation des règles du jeu de sorte que tous les contribuables paient leur juste part d'impôt. Ils ont formulé des propositions pertinentes allant dans ce sens. Il faut cependant dire que, souvent, ils ne sont même pas écoutés quand ils essayent de parler des problèmes qu'ils rencontrent en matière d'impôts et taxes. Ils sont en face d'une administration rigide qui, de leur point de vue, ne joue pas son rôle comme elle le devrait. Elle doit pourtant être inspirée par la nécessité de remédier à la fraude et d'aider les contribuables honnêtes à remplir leurs obligations dans de meilleures conditions et les entreprises à exercer leurs activités sans accroître la charge fiscale.
L'administration fiscale ne saurait se borner à simplement assurer que la législation soit mise à jour en fonction de l'évolution de l'activité économique imposable et à engranger des recettes fiscales pour financer le budget de l'Etat. Et, même là, il semble y avoir des ratés. Mais pourtant, c'est une nécessité que l'Etat s'attache à œuvrer pour une amélioration continuelle de l'administration fiscale et à la mise en place d'un système efficace de collecte des impôts. L'administration fiscale aura tout à gagner à moderniser son système et à alléger la pression fiscale là où cela est faisable. Cela est tout à fait possible, pour autant qu'elle se prête à l'exercice.
Le FMI, qui a pointé, à plusieurs occasions, les incohérences qui persistent dans le système fiscal, l'a invité à y remédier, tout en exprimant sa volonté de l'accompagner dans ses efforts de modernisation dans les domaines relevant de la compétence du Fonds, notamment au niveau de la digitalisation du système fiscal, du recouvrement de l'impôt et de la gestion des risques budgétaires. Mais peu de choses ont été réalisées par l'administration en matière d'équité fiscale. Et la différence est immense entre ce qui a été dit et ce qui est effectivement fait. Cela s'apparente à la quadrature du cercle !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.