PSG: Leonardo ne serait pas passé à l'action pour Neymar !    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Les réserves hydriques actuelles, "suffisantes" pour satisfaire les besoins nationaux en 2020    Le Président Tebboune achève sa visite d'Etat au Royaume d'Arabie saoudite    Real Madrid: Zidane aurait une alternative à 150M€ pour Mbappé !    Sahara Occidental: l'UA, un partenaire principal dans le processus de décolonisation    Le soutien de l'Algérie au droit à l'autodétermination du peuple Sahraoui salué à Bechar    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Vinicius Jr s'en prend à l'arbitre de Real Madrid-Manchester City    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Pas de cadeaux pour Chenine    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    T'es pas mon frère !    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    Les discussions de Genève sur la Libye boudées par les Libyens    Rassemblement de protestation des Patriotes    PT : "Le régime n'a pas changé"    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les revendeurs «partenaires»    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    ASO-PAC pour ouvrir le bal    Le président de Madar secoue les joueurs    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    Samsung présente ses nouveautés au MENA Forum 2020    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Un jeune tabassé à mort à Sidi Khettab    Accident mortel à Béni-Saf    Litige entre élus et administration autour du portrait du Président Tebboune    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    La révolution contée en peinture    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Le pas en avant au bord du précipice !    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine
Les autorités et des milices pro-iraniennes tirent à balles réelles
Publié dans Liberté le 23 - 01 - 2020

Plusieurs manifestants, dans le gouvernorat de Dhi Qar notamment, ont appelé hier l'ONU à intervenir après les violences meurtrières menées par les forces de l'ordre et des groupes armés non identifiés.
Le mouvement de contestation en Irak ne connaît aucun répit malgré une répression meurtrière menée par les forces de l'ordre et des milices pro-Iran, selon des témoins, cités par des médias. Dans la nuit de mardi à mercredi, une militante anti-pouvoir irakienne a été tuée à Bassora, dans le sud du pays, où les manifestations ont repris de plus belle ces derniers jours, a indiqué hier une source policière.
"La militante de la société civile, Janat Mahdi, 49 ans, a été tuée, mardi soir, vers 23h00, par un homme armé à bord d'un SUV", a déclaré cette source à des médias, ajoutant que 5 personnes, dont au moins un autre militant local, avaient été blessées dans la fusillade. Ce décès est le dernier d'une nouvelle vague de violences contre le mouvement de contestation. Mardi, trois autres manifestants ont été tués à Bagdad.
Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme en Iraq a recensé plusieurs morts et des dizaines de blessés depuis le début de la semaine. "Les affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants ont fait 4 morts à Bagdad et 85 blessés depuis le début de la semaine, alors que près de 40 personnes ont été arrêtées", lit-on dans un communiqué diffusé hier sur la page facebook de l'organisation.
Le document a fait état également de 3 morts et de 21 blessés dans le gouvernorat de Dhi Qar, dans le sud du pays où les manifestants ont fait appel à l'ONU pour intervenir et faire cesser l'escalade de violence menée par les forces de l'ordre et des groupes armés.
À Bassorah, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme recense un mort et trois blessés. Selon le même document, la plupart des manifestants ont été tués par balles réelles tirées par les forces de l'ordre ou par des milices qui, selon des témoins, agissent à la solde de l'Iran.
Ce regain de violence ne semble toutefois pas décourager les Irakiens qui continuent d'occuper la rue quasi quotidiennement pour réclamer le départ de toute la classe politique au pouvoir et l'organisation d'élections anticipées ainsi que l'engagement de véritables réformes socioéconomiques.
Hier, des centaines de protestataires ont investi les rues de la capitale et de plusieurs villes du pays. D'après les médias irakiens, de nouveaux heurts ont éclaté dans plusieurs régions du pays entre les manifestants et les forces de l'ordre.
À Nassiriya, Bassora et à Kerbala, dans le sud du pays, où la mobilisation des étudiants reste très forte, les forces de l'ordre ont tiré à balles réelles pour disperser les manifestants qui ont organisé des rassemblements pour exiger le départ du Premier ministre sortant Adel Abdel Mahdi et son remplacement par une personnalité intègre et non partisane. Depuis le début de la contestation, plus de 460 manifestants ont été tués, 669 selon un centre de documentation irakien de crime de guerre.

K. B./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.