Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    Real : Modric a pris sa décision    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Appel à la libération des détenus d'opinion    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Vers une plus forte chute de la demande    Covid-19 : 14 décès et 131 nouveaux cas enregistrés    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    LA FORCE DES LOBBYS    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pharmacies d'Oran prises d'assaut
Après la confirmation d'un cas du covid-19 importé
Publié dans Liberté le 27 - 02 - 2020

Au lendemain de l'annonce du premier cas de coronavirus en Algérie, beaucoup d'Oranais se sont rués sur les pharmacies pour s'approvisionner en masques et en gels désinfectants. Toutes les pharmacies visitées confirment le phénomène et certaines parlent même de rupture de stock de ces articles.
Pourtant, au CHU d'Oran, on tente de tempérer. "Pour l'instant, il n'y a pas de raison de céder à la panique, il s'agit d'un cas de coronavirus importé, il n'y a pas de foyer local de coronavirus", a déclaré à Liberté le chef de service d'épidémiologie avant d'ajouter : "Il est important de communiquer et d'expliquer aux citoyens que ce sont les mesures d'hygiène classiques qu'il faut respecter et appliquer, le port des masques n'est pas encore nécessaire et c'est surtout destiné aux personnes touchées par la grippe".
Mais ces propos mesurés n'ont pas d'écho chez une partie de la population qui, échaudée par l'épisode des trois décès dus à la grippe H1N1 de type A à Oran, s'est précipitée vers les pharmacies : "Depuis ce matin, c'est la ruée sur les masques et les gels désinfectants", confirment plusieurs pharmacies du centre-ville d'Oran, indiquant même être déjà en rupture de stock. Un client rencontré dans une officine déclare avoir visité plusieurs pharmacies avant de trouver des masques, et en a acheté une dizaine.
Pourtant, dans le cas du coronavirus, seuls les masques de catégorie FFP2 sont efficaces et ces derniers ne sont pas en vente libre. Au CHUO, en première ligne en cas d'épidémie ou de pandémie, les personnels soignants et les médecins se disent inquiets "face à l'absence de rigueur dans l'organisation des soins, le non-respect des procédures déjà en situation normale, l'absence de moyens comme une zone de quarantaine avec des lits médicalisés". Ainsi, l'on nous parle d'errance médicale, de circuit inadmissible dans la prise en charge des malades suspects. "Pour les cas suspects avec des symptômes de grippe et de complications respiratoires, nous avons vu qu'ils ont été trimbalés entre les services de pneumologie, de cardiologie, d'infectiologie, des UMC et de réanimation", soit autant de risques de faire circuler le virus. D'autres professionnels de la santé ne comprennent pas que l'annexe d'Oran de l'Institut Pasteur n'ait pas les moyens de réaliser les tests et les analyses. "Nous n'avons même pas de bouillons de transport pour acheminer les prélèvements à Alger", déplore un spécialiste. L'annonce par la DSP de prévoir deux structures pour d'éventuelles mises en quarantaine — l'établissement public de proximité de Sidi El-Houari et l'hôpital de Gdyel à ce jour n'ayant pas été réceptionné — montre bien, selon nos interlocuteurs, l'impréparation du secteur de la santé.
Aujourd'hui, une nouvelle rencontre avec la cellule de crise du CHUO doit avoir lieu pour clarifier les capacités de prise en charge et l'organisation de tous les intervenants impliqués en cas de foyer de coronavirus.

D. Loukil.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.