PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le Président Tebboune affirme qu'il "fera face aux lobbies ciblant l'ANP par des campagnes désespérées"    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    AIN TEMOUCHENT : Deux filles membres d'un réseau de passeurs    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    L'envoi de troupes de l'ANP en dehors des frontières ne remet pas en cause la doctrine de non ingérence de l'Algérie    «Tebboune s'est engagé à libérer Tabbou et Benlarbi»    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    L'Amérique brûle    Un webinaire interactif pour la région Mena    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    246 autorisations accordées en 2019    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    EHS Canastel: Vingt-deux enfants atteints du Covid-19 pris en charge    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Night in Zeralda", un tube immortel
Manu Dibango est décédé mardi à l'âge de 86 ans
Publié dans Liberté le 28 - 03 - 2020

Le saxophone est désormais orphelin du souffle de son maître Manu Dibango, qu'il a rendu en ce funeste mardi du 24 mars à cause du coronavirus. Mais ce qui est étrange, c'est qu'aucun média au monde n'a fait cas de son séjour sur la côte turquoise d'Alger.
C'est à croire qu'il n'a jamais mis les pieds à Alger, alors qu'il se produisait tous les soirs à la boîte de nuit baptisée tantôt La Khaïma et tantôt La Dechra, qui était située à proximité du club équestre de Zéralda. "Encore méconnu sur la scène artistique, il m'a offert son disque Hot Thing, qu'il a enregistré sous son pseudonyme Junior Dibbs. Et à ses moments d'entracte, le défunt parlait de l'Afrique d'où il puisait sa musique", se souvient notre confrère Aziz Fares.
D'ailleurs, c'est sur cette scène qu'il a côtoyé le pianiste Rachid Bahri, le leader du groupe pop The Life et le jazzman Boualem Hamani dit Bill. "Il était accompagné de ses propres musiciens jusqu'au jour où il m'a dit : ‘Que dirais-tu si j'intègre Rachid Bahri dans mon orchestre ?' Je lui ai répondu qu'il ne trouverait pas mieux, et c'est ainsi que l'enfant de Belcourt est allé faire une belle carrière en Europe", a ajouté l'ancien animateur-radio de la Chaîne III.
"C'est au défunt Abdelkader Khalef, l'ancien président de la JSK et directeur général de l'Onat, que l'on doit la découverte de la pépite Manu Dibango, qu'il a fait venir à Alger où il logeait à l'hôtel Les Sables d'or à Zéralda", a-t-on su de l'écrivain Saïd Boukhelifa.
Reconnaissant, l'enfant de Douala (Cameroun) a fait don à Zéralda de l'indémodable Night in Zeralda (1972), "en opposition à A Night in Tunisia (1942), qui est une composition du duo américain le trompettiste, John Birks Gillespie dit Dizzy Gillespie (1917-1993) et le pianiste Frank Paparelli (1917-1973)", a déclaré l'auteur de Mémoires touristiques algériennes (1962-2018) (à compte d'auteur, 2018).
Du reste, l'Alger, ou La Mecque des révolutionnaires qu'elle a été en ce temps-là, fut le tremplin vers le succès d'Emmanuel N'Djoké Dibango, dit Manu Dibango, a conclu notre interlocuteur.
Alors, et pour lutter contre l'oubli, n'est-il pas temps de baptiser une rue de Zéralda ou d'Alger au nom du père de Soul Makossa (1972) à l'aide d'un écriteau où sera buriné pour la postérité le séjour fécond de celui qui a immortalisé Zéralda au panthéon de l'âge d'or du tourisme ? Pourquoi pas ?

LOUHAL Nourreddine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.