Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Helfaïa et Saâdaoui sous mandat de dépôt
Scandale de l'enregistrement sonore
Publié dans Liberté le 08 - 06 - 2020

Dans l'échange téléphonique, on y entend le président de l'ES Sétif évoquer des équipes qui pourraient lui céder des rencontres en contrepartie d'un renoncement à des dettes contractées auprès de lui.
Le directeur général de l'Entente de Sétif, Fahd Helfaia, et l'agent de joueurs, Nassim Saâdaoui, ont été placés hier sous mandat de dépôt, et ce, après avoir été présentés devant le procureur du tribunal de Sidi M'hamed puis le juge d'instruction en comparution immédiate alors que le président de l'US Biskra, Abdallah Benaïssa, et un certain Djebbour et un autre répondant au nom de Seddik Saâdaoui ont été placés sous contrôle judiciaire pour le chef d'inculpation de tentative d'arrangement de matchs. Il faut savoir que Helfaia et Saâdaoui n'étaient pas les seuls à comparaître devant le juge d'instruction, puisque plusieurs personnalités sportives ont été également entendues par le tribunal de Sidi M'hamed dans l'affaire de l'enregistrement sonore. Il s'agit d'Abdallah Benaïssa, président de l'US Biskra, et de Cheddad Bensid, président de l'AS Aïn M'lila. Ce dernier ainsi qu'un certain Amrani d'Aïn M'lila ont été convoqués comme témoins par le procureur de la république avant de transmettre l'affaire au juge d'instruction qui a signalé l'absence de deux personnalités clés dans ce dossier, à savoir Anis Benhamadi, président du CAB Bou-Arréridj, et Benayad, président de l'USM Bel-Abbès. Le premier cité a envoyé un certificat médical pour justifier son absence alors que le second n'a pas donné signe de vie.
Dans son audition par le procureur de la république qui a mis en exergue l'enregistrement sonore, le manager Nassim Saâdaoui a plaidé "non coupable de quelconque tentative d'arrangement de matchs du championnat national", expliquant "ignorer l'existence d'une loi interdisant d'enregistrer les conversations téléphoniques." Il a indiqué "avoir voulu prouver son innocence" et balayé d'un revers de main "toute implication visant à arranger des rencontres de football". Ouvrant une parenthèse pour dire que Nassim Saâdaoui n'a pas répondu présent hier à la convocation de la commission d'éthique de la FAF en raison de sa comparution devant le juge d'instruction de Sidi M'hamed. Pour rappel, l'affaire de l'enregistrement téléphonique entre Helfaia et Saâdaoui a éclaté le mois de Ramadan dernier, via un enregistrement sonore publié sur les réseaux sociaux. Un enregistrement audio qui a fait le buzz sur la toile.
Il s'agit d'une communication téléphonique entre Saâdaoui et le président de l'ES Sétif, Fahd Helfaya, impliqué dans la course au titre de champion, évoquant clairement un marchandage de matchs en Ligue 1. L'échange téléphonique date de quelques jours avant le confinement. On y entend le président en question évoquer des équipes qui pourraient lui céder des rencontres en contrepartie d'un renoncement à des dettes contractées auprès de lui. Les instances du football avaient fini par réagir. La LFP avait ouvert une enquête alors que le MJS a déposé une plainte contre X.
Nazim T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.