Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis    Ligue 1 : Tayeb Mahyaoui nouveau président du MC Oran    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Journées nationales du costume algérien sous le thème "Mon costume, ma mémoire, ma culture"    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Chlef: Le nouveau procureur général installé    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    Défis et impératifs des urgences    Les cas de Covid-19 en recul    Tlemcen: Motos et quads sous surveillance    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Commerce extérieur: Tebboune veut une évaluation de l'accord avec l'UE    Constantine: Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    Le SNJ réagit à la lourde condamnation du journaliste Khaled Drareni    3 ans de prison pour Drareni, Belarbi et Hamitouche 2 ans de prison, dont 4 mois ferme    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    Plus de 13 ha de forêt consumés par le feu    Les chemins de wilaya réhabilités    Un kilomètre de lignes électriques endommagé    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    Tebboune ordonne l'accélération des enquêtes et la sanction des auteurs    L'Espagne exprime la volonté de développer la coopération avec l'Algérie    "Je ne quitterai Nice que pour un grand club"    Décés de la comédienne Nouria Kazdarli a l age de 99 ans    La mosquée Sidi Ghanem n'a subi aucun dégât    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    Start-up: le Fonds de financement opérationnel dès la semaine prochaine    Sortie de promotions d'officiers de l'ESDAT de Reghaïa    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    ALGERIE-ESPAGNE : Le ministre espagnol de l'Intérieur reçu par le président    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    Les révélations glaçantes de sa famille    13 relaxes et une condamnation avec sursis    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    L'entraineur zeghdoud donne son accord de principe au nahd    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alger insiste sur la fin des ingérences en Libye
Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU
Publié dans Liberté le 11 - 07 - 2020

L'appui émirati à Haftar et celui turc aux autorités légitimes de Tripoli ont internationalisé la guerre en Libye, sapant tous les efforts de paix entrepris depuis 2011.
L'Algérie a encore appelé la communauté internationale à agir contre les ingérences étrangères en Libye et à la reprise du dialogue interlibyen, lors d'une intervention de Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères, mercredi soir, par visioconférence, à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à New York, selon un communiqué officiel du MAE. M. Boukadoum a appelé "toutes les parties régionales et internationales concernées par la question libyenne à intensifier les efforts pour trouver une solution à la crise à même de garantir l'unité, la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Libye".
Pour Alger, le dialogue politique demeure "comme seule et unique voie de règlement de la crise conformément à la légalité internationale et aux conclusions de la Conférence de Berlin, et dans le respect total de la volonté souveraine du peuple libyen", selon le même communiqué.
Au début de l'année en cours, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a proposé d'accueillir les discussions interlibyennes pour une sortie de crise rapide. Les parties libyennes en conflit sont même venues à Alger, suite à cet appel, resté jusqu'à maintenant lettre morte, les Libyens ayant intensifié les violences armées qui opposent le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Tripoli aux forces de l'Armée nationale libyenne (ANL) du général Khalifa Haftar depuis plus d'un an.
Pour sa part, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a évoqué en le dénonçant "un niveau sans précédent d'ingérences étrangères" en Libye, appelant la communauté internationale à "saisir toutes les opportunités pour débloquer l'impasse politique".
Le SG de l'ONU s'inquiète surtout de la situation autour de Syrte, où le GNA prépare une vaste opération de reconquête de cette ville stratégique, toujours sous le contrôle de l'ANL. Par ailleurs, le secrétaire général de l'ONU, Guterres, a reconnu qu'"un représentant de l'ONU faciliterait grandement les efforts de la Mission d'appui des Nations unies en Libye".
À ce titre, le ministre des Affaire étrangères, Sabri Boukadoum, a dit : "Nous espérons que le SG de l'ONU aura enfin son mot à dire sur cette question, et avec notre soutien et le soutien de la communauté internationale, ainsi que celui des Etats voisins (...), un bon signal pour la reprise tant attendue", a rapporté l'APS. Hier, la Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé la reprise de la production et des exportations de pétrole en Libye après environ six mois de blocage.
Mais la production prendrait du temps pour atteindre ses niveaux d'avant le blocage (environ 1,2 million de barils par jour) "en raison des dommages importants causés aux réservoirs et aux infrastructures par le blocus illégal imposé depuis le 17 janvier", a précisé la compagnie.
Dans son communiqué, la compagnie pétrolière libyenne a en outre annoncé "la levée de la force majeure sur les exportations" en Libye.

Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.