Leipzig : Nagelsmann dément des discussions avec le Bayern    Barça : Les joueurs font la queue pour une photo avec Messi (Vidéo)    Responsable sahraoui : "Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc"    La Conférence de Bandung, début de la participation algérienne dans les fora internationaux    DGSN : installation de nouveaux chefs de Sûreté de wilayas    La phase de déploiement de la stratégie Sonelgaz-horizon 2035 sera bientôt entamée    Coronavirus: 156 nouveaux cas, 111 guérisons et 3 décès    Législatives du 12 juin: dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature, jeudi à minuit    Coupe de la Ligue : les matchs de mardi avancés à 15h30    Tribunal de Tipaza : Kamel Chikhi, dit «El Boucher», condamné à deux ans de prison ferme    Fédération algérienne de football : la passation de consignes Zetchi – Amara mardi    Vaccins anti-Covid : Les risques dus aux effets secondaires sont «négligeables», selon le Pr Mahiaoui    Enseignement supérieur : le recrutement direct des diplômés de doctorat «impossible », selon le ministre    Dangereuses menaces sur la Mosquée d'Al-Aqsa    «La présence de 1 588 containers en zones de stockage n'est pas logique»    Chranou explique les raisons du départ de l'entraîneur Sahraoui    Agressions contre le foncier public    Tadjine aux épinards    Les restaurants Errahma sont de retour    «Le Printemps berbère n'était pas venu spontanément»    Sale temps pour le Mouloudia    Des citoyens bloquent le centre-ville    Le scénario du groupe bancaire Crédit Agricole    L'Ahaggar, la bataille des territoires    Marche à Montréal pour célébrer le Printemps berbère    Forte mobilisation malgré le jeûne    Le Conseil de sécurité approuve le déploiement d'observateurs    Les Kabyles mettent le cap sur Garoua    Coronavirus: plus de 3 millions de morts dans le monde, course à la vaccination    Béchar : La pénurie du lait en sachet réapparaît    Théâtre régional de Mostaganem : Riche programme artistique et culturel    Fin de mission ou redéploiement ?    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    Quand la vie se résume à un poème    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Tebboune préside la réunion périodique    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    L'Abef allège le recours au Credoc    Le pic de l'inconscience    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    L'appareil sécuritaire toujours prêt face à la menace terroriste    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Un cocktail culturel varié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Montréal toujours au rendez-vous
Manifestation de soutien au hirak
Publié dans Liberté le 14 - 07 - 2020

Revigorés par la réussite de la marche populaire du 5 Juillet, les manifestants qui ont pris part au rassemblement de soutien à la révolution du Sourire dimanche à la place du Canada, à Montréal, ont dénoncé le recours du pouvoir à la répression des libertés en Algérie.
Le maintien en détention des détenus du Hirak et la traque des voix discordantes sur les réseaux sociaux ne concordent pas avec les promesses démocratiques de "l'Algérie nouvelle", ont mentionné des militants impliqués dans l'insurrection citoyenne du 22 Février.
Pour ces derniers, l'exploitation du contexte sanitaire pour brimer les libertés des Algériens, qui sont critiques vis-à-vis de la politique du régime, constitue une preuve tangible que les intentions du pouvoir sont à mille lieues de la promesse de changement répétée sur tous les tons. Les slogans du Hirak sont, encore une fois, amplifiés sous le ciel de Montréal chargé d'un gros orage qui n'a pas dissuadé les manifestants à crier leur soif de liberté et de démocratie.
Trempés par la pluie, les portraits des détenus d'opinion ornaient le lieu du rassemblement où les consignes sanitaires sont observées par les participants. Lors de cette agora de débat citoyen, des intervenants ont insisté sur l'enjeu de la mobilisation de la diaspora dans ce contexte particulier. "Nous devons rester mobilisés, tant que les revendications de changement démocratique n'ont pas encore abouti", a averti un intervenant.
"Nous dénonçons fermement les violences policières et la répression exercées sur nos concitoyens en pleine pandémie", a-t-il vociféré. Une autre manifestante a abondé dans le même sens, non sans s'interroger sur la nécessité et la pertinence d'organiser des actions de terrain pour alerter l'opinion publique internationale. La libération des détenus d'opinion a été réitérée par les manifestants qui n'ont pas manqué d'apporter leur soutien au corps médical et paramédical, engagé aux avant-postes de la guerre contre la Covid-19. "Nous tenons à manifester notre solidarité avec les médecins et les infirmiers sur le front sans moyen et sans infrastructure pour sauver des vies, en risquant la leur par manque de moyens les plus basiques", ont-ils soutenu. Des collectifs de la diaspora, tel le Corona DZ, ont déjà envoyé des équipements dans des hôpitaux algériens.
Pour les manifestants, le Hirak doit maintenir le cap du changement démocratique porté par la revendication historique de l'insurrection citoyenne : "Yetnehaw gaâ !" "Le Hirak continue", est-il écrit sur une pancarte brandie par un hirakiste.
Yahia Arkat


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.