Ligue 1 (France) : Marseille s'impose face à Lens    Un match de Premier League interrompu à cause d'un drone    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    Le projet de loi en débat au gouvernement    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Abou Leïla" programmé en hors compétition
23e Festival international du film de Shanghai
Publié dans Liberté le 27 - 07 - 2020

Le long métrage Abou Leïla du réalisateur algérien Amine Sidi Boumediène participe aux côtés de quelque 360 autres films au 23e Festival international du film de Shanghai qui se tient du 25 juillet au 2 août, indiquent les organisateurs sur leur site internet. Abou Leïla d'Amine Sidi Boumediène est programmé hors compétition avec, entres autres films, ADAM (Maroc) de Maryam Touzani et The Perfect Candidate (Arabie Saoudite/Allemagne) de Haifaa Al Mansour.
Coproduction algéro-franco-qatarie de 140 mn, Abou Leïla revient sur les évènements tragiques des années 1990, à travers l'histoire des jeunes Samir, interprété par Slimane Benouari, et Lotfi, campé par Lyès Salem, qui traquent dans le désert algérien Abou Leïla, un dangereux terroriste, dans un polar qui explore l'impact de la violence et les traumatismes qui y sont liés sur la société. Premier long métrage d'Amine Sidi Boumediène, après ses deux courts métrages, Demain Alger ? et El Djazira, a reçu en 2020 le Prix de la critique du Festival du film de Barcelone "D'A", après une programmation remarquée en 2019 au 72e Festival de Cannes, dans la section "Semaine de la critique". Abou Leïla avait également été projeté dans des festivals en Bosnie-Herzégovine, en Tunisie, en Belgique, en Italie ou encore en Egypte.
L'acteur et réalisateur algérien Lyès Salem avait décroché le prix du meilleur acteur pour son rôle dans ce film lors des 30es Journées cinématographiques de Carthage en Tunisie en 2019. La 23e édition de ce festival, qui compte deux sections soumises à la compétition, a prévu des panoramas sur les cinémas chinois, japonais et italien avec un focus sur l'œuvre de Federico Fellini (1920-1993).
Reporté d'un mois pour cause de perturbations provoquées par la pandémie de Covid-19, le 23e Festival international du film de Shanghai se déroulera cette année "à la fois sur la toile et dans les salles", expliquent les organisateurs, pour promouvoir et booster l'activité dans l'industrie cinématographique tout en maintenant un niveau d'alerte élevé face à la pandémie.
Créé en 1993, le Festival international du film de Shanghai se fixe pour objectif de devenir un pôle culturel international dans le domaine du 7e art.


APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.