Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La situation épidémiologique se stabilise à Sétif
Baisse des cas contaminés
Publié dans Liberté le 27 - 07 - 2020

La situation épidémiologique semble se stabiliser du côté d'Aïn Fouara. En effet, cela fait plusieurs jours que les sept établissements hospitaliers de la wilaya n'enregistrent pas beaucoup d'admissions et de décès. Vendredi, la wilaya a enregistré zéro admission et samedi 23 patients testés positifs au Covid-19.
Des chiffres rassurants en comparaison avec les premiers jours du mois en cours, du moins pour le moment, et ce, en attendant les prochains jours pour confirmer cette tendance à la baisse. Du CHU Saâdna-Abdennour de Sétif, où la chute du débit d'oxygène inquiète les praticiens et les gestionnaires, et ce, en attendant la nouvelle installation qui permettra d'alimenter le service de réanimation et le service des urgences médicochirurgicales depuis de nouveaux réservoirs installés dernièrement par la société des ciments d'Aïn El-Kébira, à l'hôpital d'El-Eulma, en passant par les établissements publics hospitaliers (EPH) de Bougâa, d'Aïn El-Kébira, d'Aïn Azel, d'Aïn Oulmène et de Béni Aziz, le nombre de patients admis est en baisse. Durant les dernières 48 heures, l'hôpital Serroub-Khathir d'El-Eulma a enregistré un seul décès. Il s'agit d'un homme âgé de 78 ans. Les responsables de la ville se sont réjouis d'avoir constaté qu'il y avait des lits vides pour la première fois depuis le début de la pandémie. Même constat au CHU Saâdna-Abdennour où nous avons appris que l'hospitalisation dans un service réservé à des malades atteints de Covid-19 ne pose plus problème.
À Aïn Oulmène, à Aïn Azel, à El-Eulma, le problème des citernes d'oxygène a été réglé après intervention de bienfaiteurs qui ont décidé de mettre la main à la poche pour ne plus entendre parler de patients qui décèdent à cause du faible débit ou du manque de ce produit. À l'hôpital Saïd-Aouamri de Bougâa, c'est la société civile qui s'est organisée pour installer une centrale à oxygène tout en s'attelant à ouvrir un service de réanimation dans des délais proches. Pour ce qui est des tests PCR qui ont fait couler beaucoup d'encre, outre un laboratoire privé, le laboratoire du CHU Saâdna-Abdennour de Sétif qui a peiné à démarrer, exécute quotidiennement pas moins de 150 tests PCR.
Il est à rappeler que la wilaya a puisé dans sa tirelire pour commander 10 000 kits PCR pour les laboratoires de la wilaya. La moitié de la commande a été réceptionnée et le laboratoire de l'Institut Pasteur a aussi fourni 2 000 unités. Le laboratoire installé au centre de lutte contre le cancer Abdelghani-Mokhtari a aussi démarré les analyses par PCR pour les autres hôpitaux de la wilaya.
FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.