Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Les délires d'un haineux    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Benbouzid ne cache plus ses inquiétudes    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Bordj Bou Arréridj : La SDE revient à la charge    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    Convalescence    PSG: Mahrez ouvre la porte à Leonardo !    Suivre les consignes ou se tirer !    Samir Karim Chaouche nouveau président    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Exercice de simulation d'un séisme    Novembre qui rassemble, Novembre qui divise    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    L'élection présidentielle anticipée fixée au 10 janvier    L'Ethiopie dénonce des "menaces belliqueuses" de Trump    Le Soudan se rapproche d'Israël    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable
En visite d'inspection dans la wilaya de Médéa
Publié dans Liberté le 28 - 09 - 2020

En déplacement dans la wilaya de Médéa, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale du tourisme, Hamid Hamidou, ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, a appelé, hier, à l'occasion de la tenue du Festival Mongorno du film de montagne, à la promotion d'un tourisme responsable et durable à même de favoriser le développement des zones rurales et des zones d'ombre sur des fondements basés sur la justice sociale et économique dans le strict respect de l'environnement et des modes de vie de ces zones.
"Je profite de la tenue du festival qui est une opportunité qui met en avant les innovations et le génie de nos jeunes pour encourager le tourisme domestique des zones rurales qui préserve l'environnement et développe les zones rurales à travers l'organisation de circuits profitables pour la visite des bains naturels, la découverte des produits de terroir et de l'artisanat traditionnel et l'encouragement du travail familial dans ses différentes expressions", a-t-il affirmé.
De son point de vue, le tourisme rural ne peut se développer sans une synergie entre tous les acteurs parmi les différents secteurs et parties qui ont un lien avec le tourisme.
Dans cette optique, son département a déjà engagé des conventions-cadres de coopération pour une stratégie gouvernementale visant à renforcer l'entrepreneuriat par une redynamisation du secteur du tourisme afin de lui donner un nouveau souffle permettant la création de nouvelles sources de richesse et des emplois pour les jeunes.
Pour le ministre, la cérémonie de clôture du Festival Mongorno du film de montagne est une bonne occasion et un moyen pour "faire toute la lumière sur le développement du tourisme rural et le rôle joué par des jeunes producteurs dans la vulgarisation du tourisme durable en Algérie". "Il est de notre droit aujourd'hui d'honorer le travail colossal fourni par notre jeunesse", a-t-il insisté.
Il y a lieu de souligner que la 1re édition du Festival Mongorno du film de montagne qui s'est tenu du 24 au 27 septembre, a été organisée sous la houlette de l'office local du tourisme de Médéa avec comme objectif primordial la promotion du tourisme de montagne.
C'est aussi l'occasion de sensibiliser l'opinion publique sur l'intérêt du secteur touristique sur le plan politique, touristique, social, économique afin de mettre en valeur sa contribution dans le processus de développement durable.
À l'instar des autres pays du monde, l'Algérie célèbre aujourd'hui le 40e anniversaire du tourisme sous le thème "Tourisme et développement rural" visant la promotion du tourisme dans le processus de développement rural et les objectifs de développement durable à l'horizon 2030 fixés par l'ONU.
"Nous sommes conscients que le monde a besoin aujourd'hui d'un tourisme responsable qui renforce les zones rurales et qui respecte l'environnement pour en faire un moteur de développement dans une conjoncture de crise de pandémie de coronavirus", a assuré M. Hamidou, avant d'inviter les jeunes ayant des idées de projets innovants dans les domaines du tourisme de l'artisanat traditionnel et le travail familial à "se rapprocher de l'agence Ansej pour bénéficier des avantages liés à la création des microentreprises pour la promotion du développement durable, notamment dans les régions du Sud et des Hauts-Plateaux et des zones d'ombre".

M. EL-BEY


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.