Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Plan national de reboisement : un milliard de plants mis en terre depuis le lancement    L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global en Libye    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les grosses écuries au rendez-vous, à l'exception de Naples    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Calendrier chargé pour les magistrats    Les parents toujours inquiets    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Les engagements du wali    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    Djelloul Djoudi condamné à 3 mois de prison avec sursis    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    FC Barcelone-Real Madrid : Les compositions probables    La fille des Aurès    Les non-dits    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "un reconfinement partiel n'est pas à exclure si..."    Djerad désavoue le wali d'Oran    Le calendrier des compositions dévoilé    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Station multimodale de Bir Mourad Raïs : De nouveaux délais pour la réception du projet    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    Le droit des citoyens à l'information garanti dans le projet d'amendement constitutionnel (Abdelaziz Belaid)    L'amendement constitutionnel ouvre de ‘'nouvelles perspectives aux jeunes''    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Le FMI inévitable?    Attar à Hassi Messaoud après un incendie    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    Par-delà l'image    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tazmalt marche pour la libération de son fils
trois jours après la condamnation de khaled tazaghart
Publié dans Liberté le 30 - 09 - 2020

Une forte mobilisation citoyenne a marqué la marche populaire organisée, hier matin, en solidarité avec Khaled Tazaghart qui venait d'être condamné par le tribunal correctionnel d'Akbou à un an de prison.
Des milliers de personnes ont répondu à l'appel à la marche lancé à travers les réseaux sociaux par le Collectif citoyen de la ville de Tazmalt (CCVT). "La libération du militant Khaled Tazaghart et de tous les détenus d'opinion" est le principal mot d'ordre de cette manifestation qui a vu la participation de nombreux activistes du Hirak et de citoyens venus de différentes régions du pays, notamment de Bordj Bou-Arréridj, de Sétif, de Bouira, d'Alger, de Tizi Ouzou, de Béjaïa et de Boumerdès.
Comme prévu, le coup d'envoi de la manifestation a été donné vers 10h30, depuis la placette jouxtant le siège de la daïra. Munis du drapeau national et de l'emblème amazigh, les manifestants ont également arboré les portraits de certains détenus politiques dont ceux de Khaled Tazaghart, de Khaled Drareni, de Rachid Nekkaz...
Scandant à tue-tête les slogans habituels du Hirak, la foule sillonne l'artère principale de la ville en passant devant le siège de l'APC et la placette Abderrahmane-Mira. Au fur et à mesure que la procession avance vers le centre-ville, celle-ci voit ses rangs grossir. "Nous marcherons jusqu'à la chute du régime", "Nous, les descendants du colonel Amirouche, ne reculerons jamais !", "Mettez-nous tous en prison, le peuple ne s'arrêtera pas !", "Pour une Algérie libre et démocratique", "Système dégage", "Libérez Khaled", "Libérez les otages" ont été les principaux slogans repris en chœur par les marcheurs tout au long de leur itinéraire qui les mènera jusqu'au cimetière des martyrs de la Révolution (1954-1962), situé au bord de la RN26. Les manifestants ont salué la présidente de l'APC, Mme Sihem Berkane, qui a tenu à rejoindre les rangs de la manifestation.
Il y avait aussi plusieurs cadres et militants du RCD, dont le président du bureau régional de Béjaïa, Moumouh Labdouci, les deux parlementaires du parti, Atmane Mazouz et Moh-Arezki Hamdous, l'activiste d'Akbou Zahir Benkhellat, l'ancien policier Zahir Moulaoui... Arrivée à hauteur du siège de l'APC, la foule marquera une halte en criant : "Pas de vote !", allusion au référendum sur la nouvelle Constitution, prévu le 1er novembre prochain.
Le cortège continue à battre le pavé de la ville jusqu'au point de chute de la marche, où un imposant meeting a été tenu devant le cimetière des Chouhada. Invité à prendre la parole, le jeune avocat Me Sofiane Ouali, membre du collectif de défense de Khaled Tazaghart, lance d'emblée : "Je tiens d'abord à vous rassurer que le moral de Khaled est bon. Bien qu'il soit en prison, il est fier de vous et compte beaucoup sur votre mobilisation pour la poursuite du combat démocratique pour lequel il s'est engagé dès son jeune âge."
Et à l'avocat de brosser un portrait de l'ancien député : "Notre ami Khaled est connu en tant que militant de terrain, un grand patriote qui porte l'Algérie dans son cœur. L'histoire retiendra qu'il a été le premier parlementaire algérien à démissionner de l'APN pour se ranger du côté du peuple, au lendemain du déclenchement de la révolution pacifique du 22 Février 2019."

Kamal Ouhnia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.