Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    COMMUNIQUE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : Le rôle néocolonial du Parlement européen dénoncé    HABITAT : L'AADL lance une dernière opération de choix du site    Campagne de lancement de la culture de colza    Les eaux souterraines comme alternative    Zelfani limogé    Un groupe de laboratoires offre le PCR à 8 900 DA    ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique    Lueur d'espoir dans les hôpitaux    L'APN participe au Caire à une réunion du Bureau du Parlement arabe    Industrie photovoltaïque : les capacités de production nationales portées prochainement à 450 MWc    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Sidati: le parti pris aveugle de la France retarde et complique la tâche de la Minurso    Deux syndicats appellent à la réouverture des frontières    Non, je préfère me taire...    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Bonne opération pour le Mouloudia    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Castex attendu à Alger    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Recettes naturelles pour foncer la couleur de vos cheveux    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    L'Opep+ examine les différentes options    Large mobilisation en France    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Les candidatures des groupes armés rejetées    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Aribi termine meilleur buteur    L'héritage    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    Comment maintenir un bon flux sanguin ?    LE DECOMPTE DES MORTS    L'asymétrie des idioties    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    Droits de l'homme en Algérie: des partis et des organisations nationales condamnent le contenu de la résolution du PE    L'impuissance de la communauté internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Priorité à la stabilisation du marché
Réunion de l'Opep+
Publié dans Liberté le 20 - 10 - 2020

En dépit d'une demande dont la reprise montre des signes de faiblesse, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est dit hier déterminée à faire le nécessaire pour assurer la stabilité du marché de l'or noir.
"Je tiens à souligner la détermination de l'Opep+ à poursuivre la stratégie que nous avons décidée à l'unanimité", a affirmé le ministre saoudien de l'Energie dans une allocution retransmise en direct sur Youtube en amont d'une réunion mensuelle de l'Opep+.
Celle-ci, qui s'est déroulée par visioconférence, a débuté hier, peu avant 15h GMT, et a regroupé les ministres de l'Opep et ceux de dix membres associés, dont la Russie. "Nous ferons le nécessaire, dans l'intérêt de tous", a ajouté Abdel Aziz ben Salmane, le demi-frère du prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS).
Le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, a, lui aussi, indiqué que "les pays de l'Opep et non-Opep ont décidé de défendre le marché pétrolier et de prendre toutes les décisions nécessaires pour au moins stabiliser les prix d'ici à la fin 2020 de manière à maintenir le baril au-dessus de 40 dollars".
Les marchés s'interrogent sur une réaction de l'Organisation alors que le tableau se noircit du côté de la demande, plombée par le regain de la pandémie de Covid-19 en Europe et aux Etats-Unis et les mesures de protection qui risquent d'entraver la consommation.
Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, avait concédé jeudi dernier, faut-il le rappeler, que "la reprise ne se fait pas au même rythme que ce que nous avions prévu plus tôt dans l'année". Les producteurs ont décidé en avril dernier de réduire leur production conjointe de 9,7 millions de barils par jour (mbj) aux mois de mai et juin, puis d'alléger progressivement ces coupes drastiques.
Ainsi, depuis le 1er août, les membres de l'Opep+ sont censés diminuer leur production à 7,7 mbj (sans compter les éventuels rattrapages des retardataires), puis seulement à 5,8 mbj à partir de janvier 2021.
Le maintien de cette dernière marche est l'objet principal des spéculations des investisseurs. Les cours du pétrole étaient en légère baisse hier, refroidis par des statistiques économiques mitigées en Chine, avant cette réunion mensuelle des ministres de l'Opep et de leurs alliés.
Selon le site prixdubaril.com, vers 9h45 GMT (11h45 HEC), le baril de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 42,69 dollars à Londres, en baisse de 0,56% par rapport à la clôture de vendredi.
À New York, le baril américain de WTI (West Texas Intermediate) pour novembre abandonnait 0,56% à 40,65 dollars. Les données économiques publiées hier par Pékin "ont déçu" les investisseurs, a réagi Avtar Sandu, analyste de Phillip Futures, indique le même site.

B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.