Le tourisme grand perdant    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    1.133 nouveaux cas, 649 guérisonset 15 décès    6 morts et 19 blessés en 24h    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Macron provoque la tempête !    LDC : Séville se qualifie comme Chelsea pour les huitièmes    Schalke 04 : Un dirigeants recadre Harit    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Le film "Abou Leila" de Amine Sidi Boumediene primé en France    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Jeux olympiques 2021 : remise de subventions à 325 athlètes représentant 21 fédérations    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    Médéa: neuf nouvelles communes "bientôt" alimentées à partir du barrage de "Koudiate Acerdoune"    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    Foot / Ligue 1 (2020-2021) : Medouar prône l'union pour réussir une saison "exceptionnelle"    Real : Benzema trop court pour le match face à l'Inter Milan    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le juge demande un complément d'enquête    La situation s'améliore nettement à Alger    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    1.005 nouveaux cas et 19 décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Medouar est-il un président illégal ?
la faf lui a délivré une dérogation pour gérer l'intérim de la lfp
Publié dans Liberté le 26 - 10 - 2020

Le report des élections de la LFP a entraîné une transition implicite avec sa tête le même président sortant, Abdelkrim Medouar, et le secrétaire général, Omar Aourir, qui sont chargés de gérer les affaires courantes jusqu'à l'organisation du scrutin sur décision de la FAF. Or la date des élections n'est pas encore fixée. Décryptage.
Abdelkrim Medouar est-il un président illégal de la Ligue de football professionnel, après l'expiration de son mandat olympique ? La question mérite d'être posée, dans le mesure où le processus de renouvellement de la LFP devait aboutir à l'organisation de nouvelles élections juste après l'assemblée générale ordinaire qui a vu les bilans, moral et financier, de l'équipe dirigeante adoptés à l'unanimité jeudi dernier, par les membres de l'assemblée générale.
Du reste, les membres de l'AG ont élu une commission électorale (recueil de candidatures et recours), en prévision des prochaines élections d'un nouveau bureau exécutif et d'un président dont la date sera communiquée ultérieurement.
Ces élections concerneront seulement la nouvelle composante de Ligue 1, à savoir 20 clubs. De coutume, le délai entre les deux AG ne dépasse pas un mois, mais au train où vont les choses, les élections de la ligue ne seront pas organisées avant avril 2021.
Du coup, une transition implicite voit le jour avec à sa tête le même président de ligue sortant, Abdelkrim Medouar, et le secrétaire général de la ligue, Omar Aourir, qui sont chargés de gérer les affaires courantes jusqu'à l'organisation du scrutin. Selon nos informations, la FAF a délivré à Medouar une dérogation pour gérer l'intérim de la LFP. Pourquoi ?
Note du MJS et décision du BF
La première raison est liée à la note méthodologique du ministère de la Jeunesse et des Sports, datée du 16 septembre dernier, relative au processus de renouvellement des instances des structures d'organisation et d'animation sportives locales.
Cette note fixe les dates des assemblées générales ordinaires (AGO) et des assemblées générales électives (AGE) pour chaque club sportif amateur, ligue de wilaya, ligue régionale, ligue nationale, fédération sportive nationale et Comité olympique et sportif algérien.
Pour les ligues nationales, les fédérations sportives nationales, c'est du 15 janvier au 15 avril. C'est-à-dire que la LFP a largement le temps pour se conformer à cette note du MJS.
Cependant, la tutelle précise dans sa directive que "chaque structure d'organisation et d'animation sportive" doit "tenir en deux étapes successives : une assemblée générale ordinaire réservée au traitement des bilans moraux et financiers de fin d'exercice et de fin de mandat; une assemblée générale exclusivement élective dans un intervalle maximal de quinze jours doit être prévue entre l'organisation de l'assemblée générale ordinaire et l'assemblée générale élective, conformément aux statuts et règlements intérieurs de chaque structure sportive.
À ce titre, il s'agit de veiller à l'application stricte des dispositions statutaires et réglementaires en vigueur". L'intervalle de 15 jours ne sera donc pas respecté dans notre cas en l'occurrence.
La seconde raison concerne la dernière décision du bureau fédéral de la FAF, début août dernier, de donner délégation aux actuels présidents des ligues nationales pour gérer lesdites ligues jusqu'au renouvellement de leurs mandats avec l'organisation de l'assemblée générale élective (AGE).
"En raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19), les différentes associations nationales, dont le mandat est arrivé à terme, n'ont pu organiser leur assemblée générale ordinaire (AGO), lesquelles seront suivies des AGE", avait expliqué la FAF.
Medouar piégé
Cependant, là aussi, le bureau fédéral a-t-il les prérogatives d'autoriser une telle "transition exceptionnelle", surtout lorsqu'on sait que le président sortant peut être candidat à sa propre succession ?
Enfin, la troisième raison est liée aux statuts de la nouvelle Ligue du football professionnel qui ne sont pas prêts, dans le mesure où la LFP ne gérera désormais que la Ligue 1 avec 20 clubs (2020-2021) et avec 18 clubs (2021-2022) à la faveur du dernier changement du système de compétition.
La commission spécialisée de la FAF a semble-t-il déjà finalisé les amendements nécessaires avant de les présenter au bureau fédéral pour adoption.
Entre-temps, Medouar continuera à gérer les affaires courantes de la LFP dans un total flou réglementaire. Il devra néanmoins quitter raisonnablement son poste s'il décide de se porter candidat aux élections de la LFP, laissant le SG, Omar Aourir, gérer seul la transition.
C'est également, expliquent les observateurs, une façon pour la FAF de mieux maîtriser – piéger serait le mot juste – Abdelkrim Medouar, qui ne cache pas son ambition de briguer un mandat, non pas à la LFP mais plutôt à... la FAF. Désormais, Medouar devra choisir et du coup dévoiler ses cartes !

SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.