L'opposition partagée    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Tinhinane Laceb retrouvée morte    OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Le RND émet quelques réserves    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    Cafouillage paralysant    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Le président de la Confédération du patronat citoyen: «La bureaucratie, un vrai danger pour le pays»    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    Le consensus impossible?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des résultats en nette régression
Le groupe pharmaceutique Saidal en mal de stabilité
Publié dans Liberté le 26 - 11 - 2020

De par la demande exprimée en produits pharmaceutiques, notamment ceux utilisés contre le coronavirus, Saidal devrait saisir l'occasion pour arracher plus de parts de marché.
Le groupe Saidal n'arrive plus à freiner la régression de ses résultats. Les derniers bilans enregistrés confirment clairement ce déclin. Réuni le 28 octobre dernier, le conseil d'administration du groupe a arrêté les comptes de l'entreprise au 30 juin 2020 et les états financiers du premier semestre 2020 font ressortir ainsi une baisse de son chiffre d'affaires de 1,1% en valeur et de 6,94% en volume par rapport à la même période de l'exercice 2019.
Le chiffre d'affaires réalisé par le groupe Saidal au premier semestre 2020 s'élève à 4,3 milliards de dinars correspondant à un volume de 46 millions d'unités de vente (UV), soit une réalisation de 72,83% de l'objectif assigné en valeur et 79,79% en quantité.
"La production réalisée durant le premier semestre 2020 est de 63 millions d'UV pour une valeur de 4,5 millions de dinars, soit 99,75% de l'objectif en quantité et 92,31% en valeur, enregistrant une régression de 7,17% en quantité et de 5,79% en valeur par rapport à la même période de l'exercice 2019", indique un communiqué de l'entreprise pharmaceutique publié sur son site internet. Le résultat brut bénéficiaire de la société enregistré au premier semestre 2020 s'élève à 237 millions de dinars contre 800 millions de dinars à fin juin 2019, soit une baisse de 70,40%.
Le résultat brut bénéficiaire consolidé du groupe enregistré au titre du premier semestre 2020 s'élève à 219 millions de dinars contre 743 millions de dinars à fin juin 2019, soit une baisse du résultat de 70,46%. Avec de telles contre-performances, le groupe ne peut atteindre l'objectif des 30% de parts de marché promis par le staff dirigeant.
Pourtant, la conjoncture actuelle marquée par une crise sanitaire engendrée par la pandémie de Covid-19 devrait être profitable à l'entreprise. De par la demande exprimée sur le marché en produits pharmaceutiques dans les différentes classes thérapeutiques, notamment celles utilisées en raison du coronavirus, Saidal devrait saisir l'occasion pour imposer ses produits et arracher, de ce fait, plus de parts de marché.
Ni le plan de relance annoncé par le ministre de l'Industrie ni les divers business plans sur cinq ans dégagés à différentes étapes, ayant pour objectif de doubler la production, n'ont finalement pas apporté les résultats escomptés. La valse des P-DG, qui se poursuit au sein du groupe depuis des années, aurait-elle un lien direct avec ces contre-performances ? La stabilité que Saidal a connue durant les années 2000 lui avait permis, faut-il le rappeler, de concrétiser les objectifs tracés à l'époque, à savoir l'augmentation des parts de marché au niveau local, le transfert de technologie, la recherche et le développement, l'élargissement de la gamme de production et l'amélioration de la qualité.

B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.