Chanegriha: Mettre en échec tous les «desseins hostiles»    LA TRITURE    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    Troubles nocturnes, pillage et arrestations: Nuit chaotique en Tunisie    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Volleyball - Ligue de wilaya de Sidi Bel-Abbès: Sekrane Lahcene réélu à l'unanimité    Covid-19: Des dispositions trop lourdes pourraient entraver l'opération de vaccination    Indemnisation de l'expérience professionnelle des enseignants: Vers un nouveau bras de fer entre le Snapest et l'Académie    Un homme retrouvé pendu à un olivier    Est-ce la bonne statue?    La colère de la classe démunie    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    Ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    Trois morts et une blessée dans un accident    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Relance des travaux    Le lait en sachet, une denrée rare    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    La Lamborghini des bourdes !    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Situation politique et questions régionales au menu    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    300 millions de centimes dérobés    Le MCA met fin à la longue invincibilité de l'ESS    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Le schiste américain remonte la pente    Les avocats plaident l'innocence    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    LOURDE CHARGE    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé
Prix Goncourt 2020
Publié dans Liberté le 02 - 12 - 2020

Dès l'annonce de sa sélection pour le prestigieux prix, le livre, paru chez les éditions Gallimard, avait suscité un réel engouement de la part des lecteurs. L'académicien Pierre Assouline, dans un entretien accordé à FranceInfo, a déclaré que depuis le mois de juillet les membres du jury avaient été "emballés" par la complexité et l'originalité du texte.
L'Académie Goncourt a finalement dévoilé le nom du lauréat du meilleur roman 2020 avant-hier en début d'après-midi au cours d'une vidéoconférence sur Zoom, en lieu et place du traditionnel restaurant Le Drouant à Paris qui abrite cette cérémonie depuis plus d'un siècle.
Et c'est le très médiatisé Hervé Le Tellier avec L'Anomalie (éditions Gallimard) qui a été auréolé des faveurs du jury, en remportant huit voix sur dix.
Dès l'annonce de sa sélection pour le prestigieux prix, le livre avait suscité un réel engouement de la part des lecteurs. L'académicien Pierre Assouline, dans un entretien accordé à FranceInfo, affirme que, depuis le mois de juillet, les membres du jury avaient été "emballés" par la complexité et l'originalité du texte. Le huitième roman de l'écrivain français avait donc de grandes chances de l'emporter d'après les médias et la critique.
Sa multigénéricité étant l'un de ses principaux atouts. Mais le lecteur ne doit pas se méprendre, car dans le fond également, L'Anomalie a été presque "un choix évident". "À la première lecture nous avons été très enthousiasmés par le pitch", a déclaré Didier Decoin, président du Prix Goncourt. "Puis en relisant le livre, on s'est aperçu que le style est également très fouillé", a-t-il déclaré aux médias français. Le pitch du roman ? "En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d'hommes et de femmes, tous passagers d'un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n'imaginait à quel point c'était vrai."
L'écrivain franco-marocain Tahar Benjelloun, membre du jury, a estimé que le dernier cru de Le Tellier "va faire du bien et enchanter beaucoup de monde dans une époque qui n'est pas réjouissante". Pierre Assouline ajoute pour sa part qu'il est un roman qui happe son lecteur : "Dès les premières pages, vous vous dites que vous êtes dans l'absurde et qu'il ne va pas tenir 350 pages comme ça. Eh bien, non seulement il les tient, mais en plus il y a du suspense, on ne lâche pas le livre." À noter que l'annonce du prestigieux prix littéraire français a été décalée au 30 novembre par solidarité avec les libraires qui ont rouvert le 27 novembre dernier, après l'arrêt de leur activité qui a duré plusieurs semaines.
Medias/Yasmine Azzouz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.