Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé
Prix Goncourt 2020
Publié dans Liberté le 02 - 12 - 2020

Dès l'annonce de sa sélection pour le prestigieux prix, le livre, paru chez les éditions Gallimard, avait suscité un réel engouement de la part des lecteurs. L'académicien Pierre Assouline, dans un entretien accordé à FranceInfo, a déclaré que depuis le mois de juillet les membres du jury avaient été "emballés" par la complexité et l'originalité du texte.
L'Académie Goncourt a finalement dévoilé le nom du lauréat du meilleur roman 2020 avant-hier en début d'après-midi au cours d'une vidéoconférence sur Zoom, en lieu et place du traditionnel restaurant Le Drouant à Paris qui abrite cette cérémonie depuis plus d'un siècle.
Et c'est le très médiatisé Hervé Le Tellier avec L'Anomalie (éditions Gallimard) qui a été auréolé des faveurs du jury, en remportant huit voix sur dix.
Dès l'annonce de sa sélection pour le prestigieux prix, le livre avait suscité un réel engouement de la part des lecteurs. L'académicien Pierre Assouline, dans un entretien accordé à FranceInfo, affirme que, depuis le mois de juillet, les membres du jury avaient été "emballés" par la complexité et l'originalité du texte. Le huitième roman de l'écrivain français avait donc de grandes chances de l'emporter d'après les médias et la critique.
Sa multigénéricité étant l'un de ses principaux atouts. Mais le lecteur ne doit pas se méprendre, car dans le fond également, L'Anomalie a été presque "un choix évident". "À la première lecture nous avons été très enthousiasmés par le pitch", a déclaré Didier Decoin, président du Prix Goncourt. "Puis en relisant le livre, on s'est aperçu que le style est également très fouillé", a-t-il déclaré aux médias français. Le pitch du roman ? "En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d'hommes et de femmes, tous passagers d'un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n'imaginait à quel point c'était vrai."
L'écrivain franco-marocain Tahar Benjelloun, membre du jury, a estimé que le dernier cru de Le Tellier "va faire du bien et enchanter beaucoup de monde dans une époque qui n'est pas réjouissante". Pierre Assouline ajoute pour sa part qu'il est un roman qui happe son lecteur : "Dès les premières pages, vous vous dites que vous êtes dans l'absurde et qu'il ne va pas tenir 350 pages comme ça. Eh bien, non seulement il les tient, mais en plus il y a du suspense, on ne lâche pas le livre." À noter que l'annonce du prestigieux prix littéraire français a été décalée au 30 novembre par solidarité avec les libraires qui ont rouvert le 27 novembre dernier, après l'arrêt de leur activité qui a duré plusieurs semaines.
Medias/Yasmine Azzouz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.