Inter Milan-Milan AC : Les compositions d'équipes    Ligne ferroviaire Saïda-Tiaret-Tissemsilt : Le projet sera-t-il livré cette année ?    Belmadi s'exprime sur l'avenir de Guardiola avec Man City    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 10ème journée    Charfi répond aux «petits» partis    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    La première session du Cnes «nouveau» se tiendra en février    Aït Ali rencontre les représentants de la filière    Inquiétudes sur l'offre et le prix des viandes    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Leknaoui à la rescousse    Isla de retour, forfait de Rebiai    L'Entente face au révélateur Médéen    La rue assaillie par les mécontents    Faible mobilisation des travailleurs    Un mort et trois blessés    "Le rapport Stora est loin de la réalité"    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Dans un mur de la chapelle, le message attendait depuis 165 ans    Mesures à l'encontre des coupables    Mémoires sur le mouvement syndical algérien    Le monde en bref...    MO Béjaïa : L'ère Karouf a commencé    Des figures historiques oubliées par l'école de la République    Jean-Philippe Ould Aoudia : Mémoire, vérité et réconciliation    CNAS Alger : Appel à la déclaration annuelle des salaires (DAS 2020)    Paroles d'un porte-parole    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Hadjer Ben Boubakeur. Chercheuse en musicologie : «C'était risqué pour le régime algérien de contrecarrer la musique hirakiste»    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    «Salaire dérisoire» et «prime Covid-19 non perçue»: Protestation des communaux devant le siège de l'APC    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Des histoires à raconter    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le nouveau directeur de l'éducation installé    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers
PENETRANTE AUTOROUTIÈRE DE BEJAIA
Publié dans Liberté le 05 - 12 - 2020

Un tronçon de 10 km de la pénétrante autoroutière entre le village socialiste agricole relevant de la commune de Timezrit et celle d'Amizour (wilaya de Béjaïa) a été mis en service lundi 30 novembre dernier. Il sera ouvert dans un premier temps aux seuls véhicules légers, a indiqué la direction des travaux publics de la wilaya de Béjaïa.
Les autorités de la wilaya de Béjaïa ont procédé à l'ouverture de ce tronçon à la circulation après l'achèvement des travaux des bretelles donnant accès à l'autoroute, en l'occurrence les axes PK 22 et PK 32. S'il est vrai que cette ouverture ne concerne que les véhicules légers, elle permettra toutefois de réguler le flux de circulation sur la RN 26 qui, souvent, connaît de grands bouchons entre Sidi Aïch et Takeriets.
Intervenant sur les ondes de Radio Soummam, le directeur des travaux publics de la wilaya de Béjaïa a affirmé que le prochain axe concerné par l'ouverture sera celui entre Oued Ghir et Amizour, "du PK 11 au PK 22 dont les travaux avancent selon le programme établi", a-t-il précisé. C'est ainsi qu'un appel a été lancé à destination des propriétaires terriens sur le PK 32 et PK 44, situés entre le village socialiste agricole et Sidi Aïch, en vue de "lever les oppositions enregistrées et permettre à l'entreprise chinoise d'accélérer (la cadence) des travaux de réalisation".
Comme nous l'avons écrit précédemment, le rythme des travaux de finition, au niveau des deux bretelles d'accès PK 22 et PK 32 à la pénétrante autoroutière de Béjaïa, s'était accéléré. L'enjeu ? C'est qu'avec la livraison des deux passages au niveau du village agricole, on ira automatiquement vers l'ouverture du tronçon de 10 km pour pouvoir rejoindre Oued Amizour.
C'est autant de kilomètres gagnés pour les usagers de la RN 26 qui souffrent des bouchons, qui commencent parfois bien avant l'entrée de la ville de Sidi Aïch.C'est pour cette raison à coup sûr que le wali Ahmed Maabed a multiplié les visites ces dernières semaines pour superviser les travaux de finition du tronçon PK 22 au PK 32, surtout que sur le tronçon de 10 km "les travaux sont achevés à 100%", avait-il déclaré en septembre dernier.
Pour rappel, avant le lancement des travaux de réalisation des bretelles d'accès au niveau du village agricole de Fenaya-Ilmaten, il a fallu franchir un écueil : la levée de l'opposition, des années durant, des exploitants agricoles, lesquels sont revenus à de meilleurs sentiments après que le wali de Béjaïa s'est engagé à ce que "leurs intérêts soient sauvegardés". Avec cet accord, les exploitants agricoles avaient accepté de laisser l'entreprise chinoise CRCC entamer ses travaux.

M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.