Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Ces partis à candidats «extra-muros»    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'arrivée du vaccin russe avant la fin du mois
Le gouvernement délivre une autorisation "d'urgence" pour le Spoutnik V
Publié dans Liberté le 02 - 01 - 2021

Les premiers lots du vaccin devraient être livrés durant le mois en cours, pour mettre en branle rapidement la campagne de vaccination.
Onze jours après la directive donnée par le président de la République afin d'accélérer les démarches d'acquisition du vaccin anti-Covid, le gouvernement a finalement jeté son dévolu sur le "Spoutnik V" fabriqué par un laboratoire russe. Les premiers lots de cet antidote seront livrés durant le mois en cours, pour mettre en branle la campagne nationale de vaccination contre la maladie virale émergente.
L'option russe a été confirmée mercredi soir à l'issue de la réunion du gouvernement. Au cours de cette réunion, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a délivré ainsi une autorisation "d'urgence" pour le Spoutnik V. Une course contre la montre est lancée. Les délais fixés par le premier magistrat du pays ne permettent pas de s'engager dans la bataille des appels d'offres qui risquerait de retarder encore le lancement de la campagne.
D'autant que l'Algérie était inscrite, avant le tweet du 20 décembre d'Abdelmadjid Tebboune, dans la formule d'achat groupé du vaccin, via le système "Covax", sous la conduite de l'ONU. Lequel tweet, qui avait mis un terme aux atermoiements du gouvernement, a fixé le début officiel de la campagne nationale de vaccination à janvier 2021.
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, est revenu, lors de la réunion, sur les démarches engagées par son département, afin de parvenir à la finalisation d'un premier contrat d'approvisionnement en vaccin anti-Covid avec le laboratoire russe.
Les autorités sanitaires ont, en effet, signé un contrat de gré à gré avec un laboratoire russe qui livrera les premiers lots de vaccin contre le coronavirus durant le mois en cours. À en croire le directeur général du budget au ministère des Finances, Abdelaziz Fayed, l'Algérie a débloqué un budget de 1,5 milliard de dinars, soit 9,2 millions d'euros pour acquérir les premières 500 000 doses russes.
Le représentant du premier argentier du pays a précisé, sur une télévision privée offshore, que l'enveloppe budgétaire dégagée pour l'acquisition du vaccin pourrait atteindre les 20 milliards de dinars, soit 122 millions d'euros.
"Le ministre de la Santé a présenté, lors de cette réunion, l'état d'avancement des contrats y afférents et qui permettront bientôt la réception des premières livraisons du vaccin et d'entamer l'opération de vaccination dès le mois de janvier", a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.
La signature de ce contrat a été évidemment précédée par plusieurs rounds de négociations scientifiques et immunologiques menées par les experts de l'Institut Pasteur d'Algérie avec leurs homologues russes.
Autant souligner que le choix du vaccin russe n'obéit pas seulement à des considérations logistiques et de conservation adoptée par le système national de vaccination, mais il remplit aussi d'autres critères d'ordre sanitaire et de sécurité.
Le gouvernement a annoncé que l'Institut Pasteur a entamé une série de consultations avec l'entreprise russe qui produit le vaccin Spoutnik V et continue dans le même temps ses consultations avec d'autres parties étrangères. La précision tend à confirmer que la porte est laissée ouverte à de nouvelles négociations dans les prochains jours avec d'autres producteurs internationaux et ce, pour assurer de nouveaux lots.
D'ailleurs, une short-list de six fabricants, dont le laboratoire russe, a été établie lors de la réunion d'urgence commandée par le chef de l'Etat, afin d'accélérer les démarches d'acquisition du vaccin.
Le britannique Astra Zeneca, qui fabrique pratiquement le même produit que le Spoutnik V, figure également en pole position dans la short-list en question. Le vaccin, pour lequel le gouvernement a opté, a préalablement reçu le feu vert des membres du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie.
Le Dr Mohamed Bekkat-Berkani, membre de l'instance scientifique en question, s'est félicité du choix fait par le Premier ministre, qui, présente, selon lui, des garanties d'efficacité et de protection. "On a aucune raison d'hésiter à opter pour un vaccin dont le pays vaccine déjà en nombre ses propres citoyens. La Russie est très développée en la matière.
Le Spoutnik V est un produit vaccinal classique fabriqué à base du virus atténué. Les contre-indications sont également classiques. C'est dire que c'est un vaccin à haute sécurité", a expliqué le pneumologue du Comité. L'autre atout évoqué par notre interlocuteur est lié aux conditions d'administration et d'utilisation de ce traitement miracle.
"Le Spoutnik V est adapté à notre système de conservation. J'espère que les 500 000 doses annoncées seront livrées en un seul lot, ce qui va accélérer l'opération et atteindre rapidement les seuils de l'immunité collective, car plus on vaccine, plus on immunise la population", a conclu le Dr Bekkat.

Hanafi HATTOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.