La bataille des listes n'est pas terminée    Réactions mitigées des partis politiques    Rezig face au test de la permanence    Le Cnese en phase de propositions    Des enseignants universitaires véreux    Appel à l'unité des rangs jusqu'à l'indépendance    Israël et l'ONU au banc des condamnés    Pour qui roulent-ils?    Un casting XXL pour la succession de Pirlo    Mané vit sa pire saison    Cavani officiellement prolongé    52% des projets concrétisés    La Sittelle de Kabylie et la Genette ont réapparu en 2020    Beldjoud au Portugal    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    "Nous sommes déterminés à affronter l'armée sioniste"    Un bilan à la hausse    Placer la cause palestinienne en tête des préoccupations de la Communauté internationale    Réunion du gouvernement: l'Etat prendra en charge les frais de transports de 28 produits distribués au Sud    Le peuple sahraoui poursuit sa lutte pour arracher son droit à l'autodétermination    Coronavirus: 195 nouveaux cas, 149 guérisons et 8 décès    Rassemblements de soutien des partis politiques et de la société civile avec les Palestiniens    Classique au sommet à Tizi-Ouzou    3,3 millions de retraités bénéficieront d'une augmentation entre 2 et 7%»    «Repêchage» de listes électorales    Seuls 16% du programme national achevés    Sablés aux beurre, amandes et noisettes    Le désarroi des parents d'élèves    Des entreprises mises en garde par Tebboune    Libye : après le conflit fratricide, la paix est-elle de retour ?    «Il n'y a aucune mise à l'écart de joueurs et personne ne me dicte mes choix»    15 000 livres pour les zones d'ombre    Retour de l'homme du professionnalisme    La mauvaise leçon    Convention de partenariat et de coopération entre le ministère des affaires religieuses et les SMA    Prémices d'un retour à la case départ    Pour la libération des détenus    L'instruction du dossier de Lounès Hamzi reportée    Rabah Karèche passera l'Aïd derrière les barreaux    Jean-Claude Fournier revient avec deux ouvrages historiques    "Comptabilité générale et analyse financière", de Mohamed Zaâtri    Réconciliation des téléspectateurs avec les productions algériennes    Education nationale: Calendrier des examens de fin de cycle pour les trois paliers    Faire des prochaines élections un "moyen pour le changement"    Ahmed Hafsi. Moudjahid à Skikda : L'humilité d'un brave    Hirak : la nouvelle donne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réconciliation en vue avec le Qatar
le Sommet des pays du Golfe s'ouvre aujourd'hui
Publié dans Liberté le 05 - 01 - 2021

La crise opposant le Qatar à quatre pays arabes va dominer le sommet annuel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) aujourd'hui en Arabie Saoudite, Ryad comme Doha semblant vouloir tourner la page.
En juin 2017, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont rompu les liens avec le Qatar, l'accusant d'être trop proche de l'Iran et d'appuyer les Frères musulmans, classés "terroristes" par Le Caire et des pays du Golfe, et les groupes terroristes autoproclamés Etat islamique et Al-Qaïda.
Le Qatar a nié soutenir "les groupes terroristes" et accusé ses détracteurs de vouloir le mettre "sous tutelle". La rupture s'est accompagnée de mesures économiques, comme la fermeture des liaisons aériennes et maritimes avec le Qatar et de la seule frontière terrestre de ce pays gazier, avec l'Arabie Saoudite.
Pour rétablir les relations, les quatre pays ont réclamé au Qatar notamment la fermeture de la télévision Al-Jazeera, connue pour ses critiques acerbes de certains régimes arabes, et d'une base turque. Mais le Qatar voit dans ces demandes des atteintes à sa souveraineté et dénonce le "blocus" qui lui est imposé.
Après un certain flottement, les Etats-Unis, alliés des cinq pays impliqués dans la crise, sont intervenus. Ils ont insisté sur l'importance de l'unité du Golfe face à la République islamique d'Iran, grand rival régional de Ryad et pays ennemi de Washington.
Le conseiller américain à la Sécurité nationale, Robert O'Brien, a déclaré en novembre qu'autoriser les avions du Qatar à survoler le voisin saoudien était une priorité pour Washington. En retour, les analystes estiment que le Qatar pourrait modérer le ton d'Al-Jazeera à l'égard des Saoudiens.
Ces questions seront au centre du sommet du CCG prévu à Al-Ula, dans le Nord-Ouest saoudien. Outre le pays hôte, le CCG comprend Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Qatar, Oman et le Koweït. L'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a été officiellement invité au sommet comme les précédentes années, mais il n'y avait pas assisté. Cette année, il n'a pas encore indiqué s'il irait à Al-Ula.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.