Les modifications et les instructions de Tebboune    Le Commandant de la GN salue les réalisation et les succès de la femme algérienne    Un texte d'un «autre temps»    Deux ex-ministres appellent à son retrait    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    Tendances instables    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    L'Allemagne évoque une dégradation de la situation des droits de l'Homme dans les territoires occupés    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    INAPPROPRIEE, DISPROPORTIONNEE ET DISCRIMINATOIRE    "Nous reprenons confiance"    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Benlamri ouvre son compteur but    «L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc»    Véritable drame à Chlef    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Les passionnés au rendez-vous de la première séance à New York depuis un an    Comment vaincre l'échec ?    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Tiaret: Nouvelle cité, vieux problèmes    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    Un réseau de narcotrafiquants démantelé    La mairie de Mizrana fermée    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Ramos a trois semaines pour trancher    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux œuvres algériennes en lice
6e Festival international Panorama du court métrage (Tunisie)
Publié dans Liberté le 21 - 01 - 2021

En lice pour ce nouveau cru qui se tiendra du 2 au 4 février, onze courts métrages de fiction et onze films documentaires des quatre coins du monde. L'Algérie sera représentée par le documentaire "Objectif Hirak" du journaliste Rédha Menassel et le court métrage "The final word" de Youcef Bentis.
Le festival tunisien Panorama international du court métrage et documentaire revient cette année du 2 au 4 février prochain dans sa 6e édition. En lice pour ce nouveau cru, onze courts métrages de fiction et onze films documentaires, de Tunisie, d'Algérie, du Brésil, du Maroc ou encore du Togo. L'Algérie sera représentée par le court métrage the final word de Youcef Bentis et du documentaire Objectif Hirak du journaliste Rédha Menassel.
L'œuvre de ce dernier "retrace les événements (...) de cet incroyable mouvement populaire qu'est le Hirak algérien à travers le regard de cinq photographes : Dihia Gaci, Sofiane Bakouri, Ahmed Aït Issad, Mohamed Bouzidi et Midou Baba Ali".
"En véritables témoins de leur époque, ces cinq chasseurs d'images étaient présents dès le 22 février 2019 pour immortaliser cette histoire en marche avec des clichés incroyables, partagés des milliers de fois sur les réseaux sociaux."
Le jeune réalisateur Youcef Bentis propose pour sa part le court métrage The final word (Le dernier mot) (13 minutes, 2020), narre l'histoire d'un jeune scénariste souffrant de dépression et ses rapports chaotiques avec des producteurs qui font fi de l'aspect artistique de ses œuvres.
À noter que les deux œuvres algériennes ont décroché respectivement le prix du meilleur montage au Buddha International Film Festival en Inde, ainsi que le prix du jury au Festival international du film du Kenya en novembre 2020.
Cette compétition connaîtra également la participation du Libanais Nour El-Moudjabber avec Shou esmek (15 minutes, 2020), qui suit le quotidien d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer, filmé par son fils réalisateur. La cinéaste égyptienne Nora Adel propose quant à elle le court métrage Once upon a time in the Café (Il était une fois au café).
Cette œuvre de fiction suit la nuit mouvementée de Bassem, un inconditionnel du football, durant le match Egypte-Russie diffusé dans un café du Caire lors de la Coupe du monde de football de 2018. Par ailleurs, le jury qui aura la tâche de départager ces œuvres est composé de la productrice tunisienne Dora Bouchoucha, de l'acteur tunisien Lassaad Jamoussi, de l'acteur algérien Hassan Kechache et de l'actrice Amel Alouane.
Il est à noter que cette année, compte tenu de la situation pandémique et l'arrêt des activités culturelles maintenu jusqu'au 24 janvier 2021, la tenue de la manifestation cinématographique en présentiel dépendra de la décision du ministère tunisien des Affaires culturelles et celui de la Santé, apprend-on du directeur du festival, Kamel Aouij. Le cas échéant, les organisateurs sont en train de prendre contact avec les réalisateurs en vue d'une projection des œuvres en virtuel, avec accès limité au territoire tunisien.

Yasmine AZZOUZ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.