Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vaincre le cancer autrement
L'Immunologie de chez Roche
Publié dans Liberté le 24 - 01 - 2021

S'il est vrai que pendant longtemps, la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie ont été les piliers du traitement du cancer, l'immunothérapie du cancer, en pleine expansion, se représente comme l'un des nouveaux domaines les plus prometteurs pour la recherche en oncologie et le traitement des maladies. Le principe de l'immunothérapie du cancer est d'exploiter la capacité du système immunitaire de l'organisme à lutter contre le cancer.
Un domaine de prédilection pour le laboratoire suisse Roche, l'un des leaders de l'industrie pharmaceutique qui ne cesse d'apporter une précieuse contribution pour révéler cette autre manière de soigner le cancer, comme en témoignent les professionnels de la santé. Jeudi dernier, lors d'un événement médiatique virtuel de grande envergure organisé par Roche, il a été justement question de ce traitement thérapeutique révolutionnaire expliqué par d'éminents professeurs qui ont présenté les dernières avancées sur "l'immunothérapie du cancer" ainsi que "les nouvelles les plus à jour sur l'impact du Covid-19 sur les soins contre le cancer".
Dominik Ruettinger qui dirige le Développement clinique précoce de Roche pRED, et également responsable de la division pRED Oncologie, a parlé, pour sa part, de "la manière d'envisager l'avenir des soins contre le cancer". Il soutient que "chaque tumeur est unique, mais aussi chaque patient est unique. L'immunothérapie anticancéreuse est un exemple où nous traitons le système immunitaire et non la tumeur, nous devons donc comprendre le patient aussi bien que la tumeur". Ainsi, Roche tend à développer des approches de traitement personnalisées pour vaincre le cancer.
L'équipe d'oncologie de Roche Pharma Research and Early Developpement (pRED) se concentre, à ce titre, sur la découverte et le développement d'innovations révolutionnaires en matière d'immunothérapie du cancer et de thérapie moléculaire ciblée pour les cancers pour lesquels, il existe peu d'options de traitement, ou pour lesquels, il n'existe tout simplement pas de choix de traitement. William Pao, quant à lui, à la tête de Roche Pharma Research and Early Developpement (pRED) a présenté les trois unités indépendantes de recherche et développement, ou R&D.
Chacune de ces zones a des rôles et des expertises différents, mais elles contribuent à développer de nouvelles molécules pour les patients. C'est dire à quel point la recherche pointue dans ce domaine requiert les meilleures compétences dans le monde.

Nabila Saïdoun


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.