Man City : De Bruyne, Guardiola n'est pas rassuré...    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Milan AC : Trois nouvelles pistes en attaque    Vers l'adaptation du système LMD au marché de travail    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Le gouvernement allège la procédure    350 millions de dinars mobilisés    «Pour un baril à 100 dollars, il faudra d'autres chocs»    Sonatrach réplique aux accusations de Petroceltic    Recensement des dossiers en suspens    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    Présidentielle et législatives en février 2022    La libération des détenus d'opinion réclamée    Moins nombreux, mais toujours déterminés    SOUS LA PLUIE, LE HIRAK    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    (12e journée)    Le MJS promet de prendre en charge la reconversion    Rejet des recours introduits    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Plus de 9 600 tonnes de pomme de terre déstockées    Sit-in des citoyens devant la résidence du wali    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Saisie de viande blanche avariée    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Bouira : Le protocole sanitaire oublié    ABUS DE POUVOIR    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    Du 18 avril au 18 mai célébration du mois du patrimoine    Opéra d'Alger : Des Ateliers de danses traditionnelles et de musique arabo-andalouse    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Manifs et manips    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Place au carré se dessine    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    L'entente cordiale    Le processus électoral est inéluctable    Une situation explosive au Sahel    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Reprise du dialogue avec le ministère
suspension de la grève des Personnels du Commerce
Publié dans Liberté le 25 - 01 - 2021

Il est clair que ce mois de janvier ne pouvait se terminer sans qu'un compromis soit trouvé au bras de fer opposant le ministère du Commerce à ses travailleurs. En ce sens, la grève illimitée entamée mercredi dernier a fini par être gelée, hier, pour différentes raisons.
La principale justification avancée par Ahmed Allali, SG du Syndicat national des personnels du ministère du Commerce, affilié à la Fédération nationale du commerce et du tourisme (UGTA), réside "dans la reprise du dialogue" avec le ministère du Commerce piloté par Kamel Rezig.
"Le ministre nous a reçus mercredi dernier et c'est déjà en soi un geste significatif qui nous conforte dans notre conviction qu'en tant que partenaire social nous sommes enfin pris au sérieux", nous a déclaré, hier, Ahmed Allali qui n'a pas caché un enthousiasme quelque peu entaché par la décision du Conseil d'Etat intervenue jeudi dernier.
"Certes, il y a aussi un jugement du Conseil d'Etat portant suspension à titre conservatoire de notre mouvement. Mais cela ne signifie nullement qu'on en a fini avec la protesta.
S'il y a lieu d'y revenir nous n'hésiterons pas, mais toujours de manière légale". Et d'ajouter : "Pour cela nous attendrons la décision du tribunal administratif qui va trancher la question de la légalité ou non de notre grève." En attendant, le syndicat mise beaucoup sur les négociations menées avec la tutelle surtout que cette dernière change de ton.
"Le ministre s'est engagé à suivre personnellement la prise en charge de nos revendications et à travailler ardemment pour les satisfaire dans les plus brefs délais", affirme notre interlocuteur précisant qu'"une séance de travail aura lieu aujourd'hui même pour mettre au point deux de nos revendications primordiales à nos yeux.
Nous travaillerons, donc, pour l'élaboration finale des documents du statut particulier et du régime indemnitaire qui seront communiqués au Premier ministre seul à même de donner son quitus pour les solutionner".
Le Syndicat des personnels du commerce réclame, pour rappel, "la révision du statut particulier et du régime indemnitaire", "le bénéfice de la prime Covid-19" et "l'ouverture de postes budgétaires".

N. SAIDOUN


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.