Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 268 guérisons et 9 décès    L'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    L'usage de la langue anglaise renforcé    Mechichi campe sur ses positions    L'utopie, c'est fou, c'est bien    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    Peu de communication, beaucoup de spéculation    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle marche nocturne à Jijel
Les citoyens réclament la levée des mesures de confinement
Publié dans Liberté le 02 - 02 - 2021

Des citoyens, dont certains à bord de leur véhicule ou à moto, ont réinvesti la rue dans la nuit de dimanche à lundi au centre-ville de Jijel pour appeler à la levée des mesures de confinement. Des slogans du Hirak ont même été scandés tout au long de la marche qui a sillonné certaines rues avant qu'un rassemblement soit improvisé au centre-ville en plein couvre-feu.
Après ce rassemblement pacifique, la foule s'est dispersée dans le calme. Il faut dire que cette sortie nocturne est la deuxième organisée après celle de samedi à dimanche. Si les mesures de confinement ont motivé ces mouvements de protestation selon les slogans, il n'en demeure pas moins que certains ont eu la tentation de reprendre les traditionnels slogans du Hirak. Depuis la crise sanitaire, aucune marche du Hirak n'a été organisée à Jijel.
Ces marches nocturnes sont cependant les premières à être improvisées depuis que ces manifestations ont cessé. Ces manifestations témoignent aussi de ce malaise social dû à la paralysie de l'activité socio-économique qui a touché, à l'instar de toutes les autres régions du pays, la wilaya de Jijel. Le désir de revenir à une situation normale risque cependant d'être confronté à la réalité épidémique qui reste menaçante en dépit du fléchissement de la courbe des contaminations au coronavirus à Jijel. Il faut cependant noter qu'avec ces marches, même si certains peuvent minimiser leur importance, les autorités risquent de se retrouver face au dilemme d'alléger, voire de lever les mesures de confinement partiel au risque de subir les critiques et le mécontentement de la communauté sanitaire, qui continue d'être mobilisée dans sa lutte contre la Covid-19.
La seconde option est celle de maintenir ces mesures avec le risque de voir ces manifestations nocturnes prendre de l'ampleur. Mais dans les deux cas de figure, les autorités concernées sont appelées à trouver des solutions pour rassurer les uns et les autres sur le bien-fondé des décisions prises. D'autant que des voix au sein de ces manifestations nocturnes ont fait le constat que des wilayas moins touchées ont vu les mesures de confinement partiel levées.
En tout état de cause, il s'agit de sauvegarder la santé du citoyen, mais aussi d'assurer une activité économique à même de garantir à ces mêmes citoyens une source de revenus pour vivre décemment. Un jeu d'équilibre difficile à tenir, serions-nous tenté de dire.
Amor Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.