Vers la mise en place d'une charte    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    Une AG élective «bis» le 24 avril    Les psychotropes ravagent les jeunes    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Poursuite du recensement des zones d'ombre à l'échelle nationale    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Boukadoum et Beldjoud reçus par le Premier ministre libyen    Guardiola explique les raisons de la non-participation de Mahrez face à Chelsea    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Archives algériennes : une mémoire confisquée ?    Coronavirus:163 nouveaux cas, 117 guérisons et 5 décès    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    La BADR vulgarise ses produits    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Les ménages à rude épreuve    Les Kabyles dès aujourd'hui au Cameroun    Kafteji    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    C'est l'escalade !    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    6 ans de prison pour deux anciens DG    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Conclave des opérateurs de l'Ouest    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    Intolérable gaspillage!    Le buste d'Audin fait polémique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





20 candidatures déposées
Election présidentielle au Bénin
Publié dans Liberté le 06 - 02 - 2021

Vingt candidatures, dont celle du président sortant Patrice Talon, ont été déposées jeudi à minuit, date limite de dépôt fixée pour la présidentielle du 11 avril au Bénin, a indiqué, hier, un responsable de la Commission électorale.
Pour être validées, ces candidatures doivent notamment être parrainées par au moins 16 députés ou maires, selon une nouvelle disposition de la loi électorale. Or, lors des législatives d'avril 2019, aucun des partis d'opposition n'avait été autorisé à présenter de listes, et à l'issue des municipales d'avril 2020, boycottées par une partie des opposants, seuls six maires de cette mouvance ont été élus.
Selon une source interne à la Commission, sur les vingt candidatures déposées, seules celle de M. Talon et celle du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), considérée comme la plus grande formation politique d'opposition, remplissent les critères de parrainages. Ce parti, anciennement dirigé par l'ex-président Yayi Boni qui l'a quitté en février 2020 l'accusant d'être devenu pro-Talon, a déposé la candidature d'Alassane Soumanou, un ancien ministre.
Le nouveau parti de M. Boni, les Démocrates, a lui déposé, sans parrainage, la candidature de l'ancienne ministre Reckyath Madougou. Parmi les autres candidatures notables de l'opposition figure celle portée par le Front pour la restauration de la démocratie, avec sa tête l'universitaire Joël Aïvo, novice en politique, mais considéré comme le principal challenger de M. Talon pour ce scrutin.
Ces candidats ont encore jusqu'à dimanche minuit pour soumettre leurs parrainages à la Commission. Le président Patrice Talon, qui avait affirmé au moment de son élection en 2016 vouloir faire un unique mandat, s'est depuis ravisé et officiellement déclaré candidat mi-janvier.
Lors de ce scrutin, les Béninois éliront pour la première fois un vice-président, selon une nouvelle disposition de la loi électorale. M. Talon a choisi comme colistière Mariam Chabi Talata, actuelle vice-présidente de l'Assemblée nationale.

R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.