Man City : De Bruyne, Guardiola n'est pas rassuré...    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Milan AC : Trois nouvelles pistes en attaque    Vers l'adaptation du système LMD au marché de travail    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Le gouvernement allège la procédure    350 millions de dinars mobilisés    «Pour un baril à 100 dollars, il faudra d'autres chocs»    Sonatrach réplique aux accusations de Petroceltic    Recensement des dossiers en suspens    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    Présidentielle et législatives en février 2022    La libération des détenus d'opinion réclamée    Moins nombreux, mais toujours déterminés    SOUS LA PLUIE, LE HIRAK    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    (12e journée)    Le MJS promet de prendre en charge la reconversion    Rejet des recours introduits    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Plus de 9 600 tonnes de pomme de terre déstockées    Sit-in des citoyens devant la résidence du wali    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Saisie de viande blanche avariée    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Bouira : Le protocole sanitaire oublié    ABUS DE POUVOIR    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    Du 18 avril au 18 mai célébration du mois du patrimoine    Opéra d'Alger : Des Ateliers de danses traditionnelles et de musique arabo-andalouse    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Manifs et manips    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Place au carré se dessine    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    L'entente cordiale    Le processus électoral est inéluctable    Une situation explosive au Sahel    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ces distributeurs automatiques qui ne servent à rien
Bureaux de poste à Tamanrasset
Publié dans Liberté le 14 - 02 - 2021

Malgré les assurances du premier responsable du secteur et les projets dispendieux réalisés par Algérie-Poste dans le cadre de l'amélioration du service public, le citoyen de Tamanrasset continue de souffrir le martyre pour percevoir sa mensualité.
Une virée dans les différents bureaux de poste du chef-lieu de la wilaya de Tamanrasset suffit pour confirmer cet état de fait et se rendre compte des difficultés rencontrées par les usagers de la poste. Dans tous les bureaux visités, il nous a été donné de constater des scènes désolantes marquées par l'anarchie et la cohue dues aux interminables queues.
En effet, un spectacle affligeant s'offre ainsi aux yeux, à la vue de ces centaines d'usagers, agglutinés devant les centres de paiement d'Algérie-Poste, contraints de faire une longue queue dans un climat suffocant.
À la grande poste du centre-ville ou dans les bureaux postaux situés dans les quartiers d'Assoro, de Sersouf, d'Inkouf, de Guetaâ El-Oued, les usagers arrivent à peine à contenir leur mécontentement face à la désorganisation qui y règne.
Ils font parfois la queue des heures durant sans parvenir à retirer leur argent. "Je suis arrivé avant l'heure de l'ouverture et la poste était déjà noire de monde. À l'ouverture, les usagers doivent encore passer une autre épreuve et essayer de se sortir indemnes de la grande bousculade qui éclate autour du distributeur de tickets.
La poste devient pour nous un véritable cauchemar à Tamanrasset", s'offusque un usager rencontré à la recette principale d'Algérie-Poste. Pourtant, presque tous les centres de paiement sont dotés de distributeurs automatiques de billets (DAB) en mesure d'abréger le calvaire vécu presque quotidiennement. Mais ces DAB sont généralement hors service et ne servent que de simple décor pour les façades des centres de paiement.
Certains usagers, interrogés à ce sujet, étaient unanimes à dénoncer cette situation qui les oblige à passer la majeure partie de leur temps devant les bureaux de poste. Le même constat a également été arrêté à la poste d'In Salah, où l'unique distributeur de billets automatique ne fonctionne plus depuis un peu plus d'un mois. "À quoi sert donc ce distributeur puisqu'il est la majeure partie du temps en panne ?" s'interroge un habitant de Tidekelt.
À cette question, le représentant de la direction d'Algérie-Poste de la wilaya de Tamanrasset, Abderrahim Boulghit, répond : "Les pannes des DAB sont liées au manque criant de techniciens en maintenance dans cette wilaya du Grand-Sud et à l'absence de pièces de rechange. Pour la quatrième fois de suite, j'ai saisi les deux entreprises chargées de ces réparations au terme d'une convention conclue avec la direction générale, mais elles ne sont pas encore venues en prétextant le manque de pièces de rechange qui devaient être importées de l'étranger."

RABAH KARÈCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.