Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Manchester United: Cavani officiellement prolongé    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"la révolution n'a pas atteint ses objectifs"
Le PT dit prendre acte des annonces du président
Publié dans Liberté le 21 - 02 - 2021

En réaction au discours du président Tebboune et aux annonces qu'il a faites, notamment la libération des détenus d'opinion, la dissolution de l'APN et le remaniement de l'Exécutif, le Parti des travailleurs (PT) reste dubitatif.
Les annonces du chef de l'Etat n'agréent pas le parti de Louisa Hanoune qui dit, dans un communiqué du secrétariat de son bureau politique rendu public hier, "prendre acte de la décision de libérer les détenus", mais se demande "si la répression politique et l'instrumentalisation de la justice seront abolies".
Le PT se demande également "si les libertés démocratiques, le libre exercice de la politique et de la presse seront consacrés". "La victoire du peuple a été confisquée par un coup de force au compte du système pour le sauver", considère le PT, ajoutant, par ailleurs, que "le rejet du maintien du système a été réaffirmé par l'écrasante majorité du peuple, tel un verdict sans appel à l'occasion du référendum constitutionnel, le 1er novembre 2020, lorsque 88% du corps électoral a exprimé une défiance franche à l'égard du scrutin même".
En réponse donc aux décisions du chef de l'Etat, le PT tranche et estime que "la révolution du 22 Février 2019 n'a pas encore atteint ses objectifs" et que "le pouvoir de fait, qui s'est imposé après la démission de Bouteflika, a mis en place un dispositif répressif renforcé et imposé une élection présidentielle consacrant le maintien du même système honni, putréfié car périmé depuis octobre 1988, contre la volonté de l'écrasante majorité du peuple", ajoutant que les annonces du Président "ne sauraient répondre à l'exigence centrale de la rupture avec le système, de l'exercice par le peuple de sa pleine souveraineté qui sont au cœur du processus révolutionnaire depuis son déclenchement". Le PT explique que les priorités, comme la nature du processus révolutionnaire, ont évolué.
"Depuis le début de la mobilisation révolutionnaire en février 2019, les questions socioéconomiques latentes, indissociables des droits et libertés étaient au cœur du processus révolutionnaire pour la majorité appauvrie, car la démocratie, la liberté, les aspirations et les objectifs communs à l'immense majorité ont un contenu politique, économique, social et culturel qui varie selon la position sociale de chacune et chacun", lit-on dans le communiqué, considérant que "c'est la majorité agressée par les politiques antisociales qui a le plus besoin des libertés pour s'organiser et se défendre".
Pour le PT, "le départ du système hérité du modèle de parti unique" est "la condition pour l'avènement de la démocratie véritable, matérialisée dans l'exercice par le peuple de sa pleine souveraineté à travers une assemblée constituante nationale définissant la forme et le contenu politique, économique, social et culturel des institutions dont il a besoin pour satisfaire toutes ses aspirations".

Mohamed MOULOUDJ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.