Covid-19/vaccination: les citoyens à se présenter dans les structures de santé de proximité    Covid-19: au moins 3.875.359 morts dans le monde    La Bande dessinée en fête à Alger du 25 au 27 juin en cours    Compétitions interclubs de la CAF: l'Algérie conserve ses 4 représentants    Réunion ministérielle du Comité sur la Palestine du Mouvement des pays non-alignés    Le monde en bref...    Boukhelifa (Béjaïa) : Sit-in des bénéficiaires du lotissement d'El Maghra    Coupe de la CAF (Demi-finale aller). Coton Sport 1 – JS Kabylie 2 : Une très belle option pour la finale    Coupe arabe (U20) : Les Verts débutent par une victoire face à la Mauritanie    Appel à l'adoption de mécanismes pour la facilitation des transferts en devises des exportateurs algériens    Elections régionales en France : Le Rassemblement National de Marine Le Pen prend une raclée    BAC à Béjaïa : Des absences qui interpellent    Règlement de la crise malienne : L'application de l'accord de paix est «poussive», regrette la CMA    21e Festival européen à Alger : Sous le signe de l'amitié algéro-européenne    Frioui out «plusieurs semaines»    Le message de Washington    L'université s'ouvre sur l'entreprise    Les ressources financières posent problème    La justice se penche sur la fraude électorale    Qui arrêtera l'Italie ?    «Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger    Deux hirakistes risquent trois ans de prison à Mostaganem    Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"    Quelle place pour les clubs algériens ?    Bouazza : "Le CRB ? Ce sera encore plus difficile"    L'ESS conforte sa position de leader    Sonelgaz cible le marché africain    La suppression de l'essence avec plomb actée    Conférence internationale à Berlin pour tenter de pacifier la Libye    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    Les familles de 23 harraga sans nouvelles de leurs enfants    Relaxe pour le maire d'Afir confirmée en appel    Paris ouverts sur de nouvelles hausses    Dessalement de l'eau de mer: une réunion pour le suivi des projets pour renforcer les réserves    La chaîne El Hayat TV suspendue pour une semaine    Une grande Histoire à apaiser    De nouveaux équipements arrivent: Bombardiers d'eau et drones contre les feux de forêt    Alger: Deux ouvriers meurent électrocutés    Le changement en Algérie est-il impossible?    L'enjeu des locales et la survie des partis    Une ambition en sursis    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    Selma Bédri, sur du velours    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Les planches me manquent!»    Rencontre avec Emir Berkane    Qui succédera à Chenine ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Une décision à contresens du marché"
L'Ifpen analyse le maintien des coupes de production de l'Opep+
Publié dans Liberté le 09 - 03 - 2021

La semaine dernière, l'Opep+ a, encore une fois, surpris le marché en décidant, lors de sa réunion du 4 mars, de laisser la politique des quotas inchangée pour le mois d'avril, ce qui a provoqué la forte hausse des prix du brut ces derniers jours avec un Brent autour de 70 dollars et le WTI à plus de 66 dollars. Suite à cette décision, plusieurs banques ont sensiblement relevé leurs prévisions de prix de brut.
Goldman Sachs a ainsi relevé ses prévisions pour le Brent de 5 dollars par baril et voit maintenant un prix de 80 dollars au troisième trimestre. De son côté, JP Morgan a relevé ses prévisions pour le Brent de 2 à 3 dollars et Citigroup a déclaré que le pétrole brut pourrait dépasser 70 dollars avant la fin de ce mois, alors que la valeur médiane du consensus de Bloomberg pour le Brent en 2021 passe à 57,3 dollars et à 59,5 dollars en 2022. Dans son dernier "tableau de bord du marché pétrolier", l'IFP Energies nouvelles (Ifpen) a estimé que l'Opep+ a pris cette décision alors que le contexte mondial est caractérisé par une demande mondiale de pétrole en hausse et une production américaine en baisse.
Selon l'institut français de recherche, cette décision de l'Opep+ a été prise sous la pression de l'Arabie saoudite, qui, à l'occasion, a prolongé d'un mois sa réduction volontaire de production de 1 million de barils par jour (mb/j). L'Ifpen a également rappelé que, malgré la reprise de la demande mondiale de pétrole, la production de l'Opep en février a diminué de 920 kb/j pour la première fois depuis juin 2020, pour atteindre 24,9 mb/j, ajoutant que les craintes exprimées par la Russie, sur une probable surchauffe du marché et une hausse des prix qui pourrait mettre en péril l'équilibre du marché et relancer l'inflation, n'ont pas semblé peser devant la position de l'Arabie saoudite.
L'Opep+, a-t-elle été trop prudente en prenant une décision à contresens du marché ? C'est en substance ce que suggère la note de l'Ifpen. D'ailleurs, l'institut français fait référence aux dernières données d'activité publiées par IHS Markit qui montrent que les données économiques sont plutôt encourageantes avec une croissance économique mondiale qui accélère en février principalement sous l'impulsion des Etats-Unis. L'indice PMI américain est à son plus haut niveau depuis plus de six ans, à 59,5. En Europe, l'indice progresse d'un point à 48,8.
La levée progressive de ces mesures mises en place pour contenir la pandémie de Covid-19 avec l'intensification des campagnes de vaccination devrait donner une forte impulsion à l'activité en Europe, d'autant plus que l'activité manufacturière est à son plus haut niveau. En Chine, l'indice PMI a baissé, mais est resté au-dessus du seuil de 50 pour le dixième mois consécutif, à 51,7. Cette reprise de l'activité mondiale, selon l'Ifpen, se reflète également dans les données de déplacement enregistrées par les GPS des voitures, avec des indices supérieurs à 100% (niveau d'avant la crise sanitaire) aux Etats-Unis et au Japon et inférieurs à 100%, mais en hausse régulière depuis le début de l'année en Europe.
Saïd Smati


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.