Juventus : Ronaldo n'ira pas au Sporting    Real Madrid: Zidane aurait pris sa décision    Oran: les traditionnelles photos de l'Aïd indétrônables    Délégation nationale aux risques majeurs: Promulgation d'un décret exécutif    Exactions au temps du Hirak : Affaire d'Oran, la fabrication de l'ennemi    Inondations à M'sila: la PC découvre un cadavre    Vendredi 117 : Marche empêchée et des interpellations y compris de journalistes    Mali: démission du gouvernement, Ouane reconduit    Coronavirus: 170 nouveaux cas, 134 guérisons et 5 décès    Palestine: Session publique du Conseil de sécurité dimanche    Aïd el-Fitr: le respect par les commerçants du programme de permanence salué    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Aïd El-Fitr: Belhimer adresse ses vœux au personnel du secteur    Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Maturité et montée en gamme    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Le flou persiste    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    CRB-EST, maintenu pour le 15 mai à 17h    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 22 manifestants maintenus en détention
En grève de la faim depuis 15 jours à la prison d'El Harrach
Publié dans Liberté le 22 - 04 - 2021

En grève de la faim depuis quinze jours maintenant, ces détenus resteront en prison, malgré les appels à leur libération immédiate, alors que leur santé ne cesse de se dégrader, selon leurs avocats.
La chambre d'accusation près la Cour d'Alger a confirmé hier le placement sous mandat de dépôt des vingt-deux manifestants arrêtés lors de la marche du samedi 3 avril dans la capitale, ont indiqué les avocats de la défense et qui ont réclamé, dans la matinée, la liberté provisoire pour les grévistes.
En grève de la faim depuis quinze jours maintenant, ces détenus resteront en prison, malgré les appels à leur libération immédiate, alors que leur santé ne cesse de se dégrader, selon leurs avocats. Il s'agit des détenus placés en détention provisoire le 5 avril par les juges d'instruction près les tribunaux de Baïnem (Bab El-Oued) et de Sidi M'hamed (Alger).
"Nous avons demandé au minimum la libération provisoire des vingt-deux détenus et nous avons dit que le mandat de dépôt est anticonstitutionnel et contraire au code de procédures pénales. La chambre d'accusation sait très bien que ces détenus n'ont pas fait plus que l'exercice de leur droit à manifester, lors d'une manifestation pacifique. L'article 52 garantit le droit de manifester", a affirmé à Liberté Me Abdelghani Badi à sa sortie de la cour, où il a plaidé dans la matinée avec d'autres membres du collectif de défense des détenus politiques et d'opinion.
"Malheureusement, les décisions de leur mise en détention sont des décisions sécuritaires et politiques, juridiquement enveloppées", a-t-il estimé. Rassemblés devant le siège de la cour d'Alger, des parents et proches amis des détenus grévistes ont été interpellés durant la dispersion de leur sit-in de soutien. Parmi eux figurait Betrouni Toufik, père d'un détenu, et deux de ses enfants dont un mineur, ainsi qu'un de leur cousin, a affirmé le Comité national pour la libération des détenus.
Il y a aussi le frère de Diyaoui Fethi et des proches d'un autre détenu Benaneur, a indiqué la même source, ajoutant que des étudiants ont été interpellés lors de la dispersion du sit-in de solidarité.
L'affaire Tadjadit examinée le 25 avril
Arrêtés dans la nuit du 4 avril dernier, dans un appartement à Aïn Benian, puis placés sous mandat de dépôt quatre jours plus tard, Mohamed Tadjadit et Malik Riahi ne verront leur dossier examiné par la chambre d'accusation, près la Cour d'Alger, que dimanche prochain, a-t-on appris auprès du collectif de défense. Il en est de même de Soheib Debaghi, Noureddine Khimoud (Nadjib Milano) et Tarik Debaghi, arrêtés à Barika, le 5 avril, à bord de leur véhicule, avant d'être transférés, dans la même soirée, à Alger, poursuivis dans la même affaire que les deux premiers militants du Hirak.
Les cinq militants sont en détention pour les chefs d'inculpation de "direction et organisation d'une association de malfaiteurs" (criminelle), et pour "diffusion de fausses informations de nature à troubler l'ordre public, atteinte à la vie privée d'un enfant et son exploitation à des fins contraires à la morale, incitation à la débauche, et détention de stupéfiants (drogue) pour consommation" (délit). L'arrestation de Mohamed Tadjadit et de Malik Riahi est intervenue au lendemain de la diffusion d'une vidéo montrant le témoignage de l'adolescent Saïd Chetouane, accusant la police de "maltraitance" après son arrestation lors de la marche du samedi du 3 avril.
Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.