Les derniers développements de la question sahraouie au cœur d'une rencontre diplomatique à Alger    Iran: Raïssi élu président avec 62% des voix    Angleterre - Keane : "Kane a un gros problème"    Allemagne : Le fils d'Hummels a fêté son but pour la France    L'OMC abordable ?    CNESE: «Baliser le terrain» pour un retour des investisseurs étrangers    L'ancien ministre Arezki Berraki placé en détention    DES CHOIX ET DES ACTES    M'sila: 7 individus impliqués dans une affaire de fraude électorale écroués    Le Télos dans le développement de l'histoire de l'humanité: Une marche inéluctable du monde de l'islam vers le progrès    Législatives du 12 juin : Plus de 400 recours déposés devant le Conseil constitutionnel    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Madjid Bougherra: «Agréablement surpris par les joueurs»    Equipe nationale A': La résurrection a commencé    Stade Olympique d'Oran: Un bel acquis pour la wilaya et le sport    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Alger: Voiture contre moto, deux morts    Taxis Oran-Arzew: Les usagers dénoncent la tarification de 200 dinars    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Sept personnes sous mandat de dépôt    Chanegriha reçoit une délégation russe    Bengrina souffle le chaud et le froid    L'Allemagne sur un fil    Les fêtards agressés par des supporters    Kilangalanga libéré    Sonelgaz à pied d'oeuvre    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    16391 candidats à Béjaïa    3 Passeurs condamnés à 3 ans de prison    Le vrai coût des ordures ménagères    Arrestation d'un chef de «Daesh» au Sahel    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Tournée nationale de la pièce «Waq Waq»    Baccalauréat: un plan spécial pour la sécurisation des épreuves    Les experts de l'AND appellent à l'application de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères    Mohamed Messaoudi, condamné pour avoir participé au déclenchement de la Révolution    "Secondes escapades", deuxième publication de Samy Assad    BADR : des indices encourageants au niveau des guichets de la finance islamique    Bouira : Marche à El Esnam et Haizer pour la libération des détenus du Hirak    Le groupe de musique El Dey anime un concert à Alger    APLS: Nouvelles attaques contre les retranchements des forces de l'occupation marocaine    Un programme stratégique pour valoriser l'effort scientifique en matière d'innovation    L'ancien ministre des Ressources en eau Arezki Berraki placé en détention provisoire    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Burkina Faso et le Niger accueilleront l'Algérie sur terrain neutre
Eliminatoires du Mondial 2022
Publié dans Liberté le 05 - 05 - 2021

La Confédération africaine de football a approuvé lundi la liste des stades homologués pour abriter les rencontres des éliminatoires du Mondial 2022.
Cette mesure prise par la CAF va priver certains pays de recevoir leurs adversaires comptant pour cette importante épreuve. "Le malheur des uns fait le bonheur des autres", dit l'adage. Et le premier bénéficiaire de cette mesure n'est autre que la sélection nationale de football. Et pour cause, la CAF n'a homologué aucun stade au Burkina Faso et au Niger, de surcroît futurs adversaires des Verts lors de ses éliminatoires de la Coupe du monde 2022. C'est une bonne nouvelle et un avantage de taille pour les coéquipiers de Mahrez, qui vont ainsi disputer leurs matchs en déplacement respectivement face au Burkina Faso (entre le 11 et le 14 juin) et le Niger (entre le 5 et le 7 septembre prochain) sur terrain neutre. En effet, les fédérations burkinabé et nigérienne de football vont devoir solliciter des pays voisins qui disposent d'enceintes sportives éligibles par la CAF pour accueillir l'EN.
À ce titre, il faut savoir que les étalons du Burkina Faso avaient émis le vœu de recevoir les Verts à l'occasion de la deuxième journée des éliminatoires du Mondial 2022 au Sénégal, plus précisément au stade de Thiès. L'on se rappelle que le ministre sénégalais des Sports, Matar Ba, avait indiqué que le Burkina Faso avait demandé de recevoir ses adversaires en éliminatoires du Mondial 2022 à Dakar. "Nous avons reçu une demande de nos frères du Burkina Faso pour pouvoir jouer ici à Dakar et avons donné notre accord sans aucun problème", avait-il indiqué. Mais il se trouve que le Sénégal, finaliste malheureux de la dernière CAN et première sélection africaine au classement FIFA, ne dispose d'aucune infrastructure sportive homologuée par la CAF. Autrement dit, le Burkina Faso est appelé à chercher un autre pays pour affronter l'Algérie.
Selon la presse locale, la fédération du Burkina Faso réfléchit à plusieurs options, dont celle du Ghana, du Cameroun, du Nigeria, de la Côte d'Ivoire, voire du Maroc. Ce sera aussi le cas pour le Niger, contraint d'accueillir les Verts en dehors de ses bases. En revanche, l'Algérie se déplacera bel et bien à Djibouti le mois d'octobre pour affronter la sélection de ce pays, puisque la CAF a approuvé le stade Gouled Stadium.
La CAF homologue Tchaker et le 5-Juillet
La Confédération africaine de football (CAF) a approuvé lundi dernier la liste des stades éligibles pour accueillir les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar. La CAF a donné le feu vert à l'Algérie pour accueillir ses adversaires au stade Mustapha-Tchaker de Blida.
Dans un communiqué publié sur le site de la FAF, la haute instance fédérale révèle : "Dans une circulaire-décision adressée à la Fédération algérienne de football (FAF) datée du 2 mai 2021, la Confédération africaine de football (CAF), et en référence à la circulaire du 1er avril dernier concernant les exigences d'homologation et de supervision des stades de la CAF pour les éliminatoires africaines de la Coupe du monde FIFA Qatar 2022, a donné son approbation pour le stade Chahid-Mustapha-Tchaker de Blida", note la FAF, qui précise du reste que "sur la base du rapport d'évaluation transmis par la FAF, la CAF a décidé d'approuver l'utilisation de ce stade lors des prochains matchs de qualification de la Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022, avec, toutefois, la levée de quelques réserves dans la période à venir afin de garantir que cette infrastructure soit maintenue dans la liste des stades approuvés par la CAF pour les compétitions masculines seniors".
Selon une source digne de foi, parmi les réserves à lever, l'installation des sièges pour les spectateurs qui, selon les exigences de la CAF, doivent être individuels, fixés, séparés les uns des autres, moulés, numérotés, faits d'un matériau incassable et non inflammable, et avoir un dossier d'une hauteur minimale de 30 cm lorsqu'il est mesuré à partir du siège.
Toutefois, ce que la FAF ne dit pas dans son communiqué, c'est que la CAF a également donné son approbation pour le stade du 5-Juillet qui pourra également abriter les rencontres de la sélection nationale. Toujours est-il qu'avec deux stades homologués, l'Algérie reste à la traîne sur ce volet, sachant qu'un pays comme l'Egypte, ou encore le Nigeria, dispose de sept terrains éligibles et conformes aux normes internationales, tandis que le Maroc compte six stades homologués. Même la Guinée équatoriale fait mieux que notre pays avec quatre stades éligibles, alors que la palme d'or revient à l'Afrique du Sud, premier pays africain à organiser le Mondial en 2010, avec 13 stades conformes !
Nazim T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.