Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Opep+ campe sur sa stratégie
MARCHE PETROLIER
Publié dans Liberté le 02 - 06 - 2021

Les membres de l'Opep et leurs alliés ont décidé de s'en tenir au plan d'approvisionnement décidé en avril dernier. Dans le communiqué ayant sanctionné la 17e réunion ministérielle de l'Opep et des non-Opep, tenue hier, les membres de l'Opep+ ont "reconfirmé la décision prise lors de la 15e réunion ministérielle de l'Opep et non-Opep concernant les ajustements de production pour le mois de juillet 2021, compte tenu des fondamentaux du marché observés".
En clair, l'Opep+ a décidé de s'en tenir pour l'instant aux augmentations de juin et juillet plutôt que de prévoir déjà de nouvelles hausses de production à partir d'août. La réunion n'a, d'ailleurs, pas abordé la période de l'après juillet.
Cette stratégie est faite d'un retour par palier entre mai et juillet d'un total de près de 1,2 million de barils par jour supplémentaires, auquel s'ajoute celui d'un million de barils retiré volontairement par l'Arabie saoudite en début d'année. Les tensions entre la Russie et l'Arabie saoudite, évoquées par beaucoup d'observateurs en amont du sommet et qui ont émaillé plusieurs des précédentes réunions, n'ont finalement pas eu leur place hier.
Certes, "la réunion a noté le renforcement continu des fondamentaux du marché, la demande de pétrole montrant des signes évidents d'amélioration et les stocks de l'OCDE chutant alors que la reprise économique se poursuivait dans la plupart des régions du monde avec l'accélération des programmes de vaccination", a indiqué le communiqué, mais l'alliance a fait preuve de prudence.
Le retour potentiel de l'Iran sur les marchés internationaux est un facteur qui pèse sur la prise de décision des ministres. L'impact des nouveaux variants de Covid-19 en est un autre. Et bien qu'il y ait un large déficit sur le marché pour combler la seconde moitié de l'année, ces deux considérations ont sûrement pesé sur la prise de décision.
Reste que le retour probable de la production iranienne n'a également pas été évoqué au cours des échanges, a indiqué le ministre saoudien lors d'une conférence de presse tenue à l'issue du sommet. Il est pourtant d'importance de par son volume pour l'organisation et pour le marché.
Le ministre du Pétrole iranien Bijan Namdar Zanganeh, cité par Shana, l'agence officielle de son ministère, a d'ailleurs qualifié ce lundi de "priorité" un quasi-triplement de la production actuelle du pays.
La réunion qui s'est félicitée de la performance positive des pays participants dans la Déclaration de coopération (DoC), avec une conformité globale aux ajustements de production de 114% en avril (y compris le Mexique), a, néanmoins, réaffirmé l'importance cruciale d'adhérer à la pleine conformité, est-il écrit dans le communiqué qui a ajouté que les plans de compensation doivent être soumis conformément à la déclaration de la 15e réunion ministérielle de l'Opep+.
À noter, enfin, que les informations qui étaient distillées le long de la journée n'ont pas perturbé le rebond des prix pétroliers. Le Brent de la mer du Nord a dépassé hier la barre symbolique de 70 dollars le baril, tandis que le West Texas Intermediate (WTI) évolue autour de 68 dollars.

Saïd SMATI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.