L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Coton Sport-JSK à Yaoundé
Coupe de la CAF
Publié dans Liberté le 12 - 06 - 2021

Alors que la JSKabylie s'apprêtait à rallier ce mercredi la ville de Garoua, située dans le nord du Cameroun, pour croiser le fer avec la coriace formation du Coton Sport pour le compte de la demi-finale aller de la Coupe de la CAF, voilà que la formation kabyle va devoir changer de cap pour se rendre plutôt à Yaoundé, la capitale du Cameroun, située à près de 1200 km de la ville de Garoua. Et pour cause, la Confédération africaine de football a décidé de délocaliser cette rencontre Coton Sport-JSK du stade Roumdé-Adjia de Garoua vers le stade national Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, et ce, pour des considérations techniques liées à l'installation du système VAR qui sera applicable à partir du stade des demi-finales des deux compétitions interclubs continentales.
C'est ainsi que la JSK a reçu, ces jours-ci, une correspondance émanant de la CAF et relative à ce changement de domiciliation de la rencontre. "Nous voudrions vous informer qu'en raison de difficultés logistiques relatives à la mise en œuvre du système VAR au stade de Garoua et après avoir reçu une requête de l'équipe hôte, la CAF examine la possibilité de changer le site du match au stade de Yaoundé tout en maintenant la date et le temps du coup d'envoi", peut-on lire sur la lettre adressée par la CAF qui a donc soumis une telle proposition à la direction de la JSK tout en précisant, dans la même correspondance que "nous vous prions donc de bien vouloir nous communiquer votre position à propos de ce changement dans les prochaines 24 heures" tout en rappelant textuellement que "la CAF a l'autorité exclusive de décider de la date, l'heure et le temps du coup d'envoi". Même s'il faut décoder, entre les lignes, que la CAF a déjà pris, en fait, la décision de déplacer la rencontre Coton Sport-JSK de Garoua vers Yaoundé, le 20 juin, comme elle l'a déjà fait pour le match-retour qui a été, entre temps, programmé au stade olympique du 5-Juillet à Alger, le 27 juin, sur la propre demande des dirigeants du club kabyle, voilà que la JSK a aussitôt répondu officiellement et favorablement à la proposition de la CAF, encore que la direction du club kabyle n'avait pas trop de choix face à ce qui s'apparente à une sorte de fait accompli.
"C'est vrai que nous avons reçu une correspondance de la part de la CAF qui nous a fait part de son intention de programmer le match-aller Coton Sport-JSK au stade de Yaoundé au lieu de Garoua et nous avons aussitôt répondu favorablement à une telle proposition émanant des hauts responsables de la CAF qui sont habilités à prendre de telles décisions tout en rappelant que la JSK est prête à évoluer dans n'importe quel stade qui réponde aux normes internationales pour des considérations techniques, logistiques et organisationnelles comme nous l'avions déjà fait en demandant, de notre propre chef, à recevoir Coton Sport pour le match-retour à Alger et non à Tizi Ouzou", nous a déclaré, hier matin, le président de la JSK, Chérif Mellal, même si le vol spécial affrété pour ce mercredi 17 juin en direction du Cameroun, aura à effectuer quelque 1200 km supplémentaires de trajet séparant les deux villes de Garoua et de Yaoundé.
Mohamed Haouchine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.