L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés
ARABIE SAOUDITE
Publié dans Liberté le 13 - 06 - 2021

L'Arabie saoudite va autoriser 60 000 de ses citoyens et résidents vaccinés contre le nouveau coronavirus à effectuer le hadj à La Mecque, qui doit avoir lieu le mois prochain, a annoncé hier le ministère du Grand Pèlerinage, selon l'agence officielle SPA.
Lors du dernier hadj, un des cinq piliers de l'islam, seuls une dizaine de milliers de fidèles résidant en Arabie saoudite avaient pu effectuer ce rite, contre 2,5 millions de participants venus du monde entier en 2019, en raison de la pandémie de Covid-19.
"Ceux qui voudront effectuer le hadj devront avoir entre 18 et 65 ans, ne pas souffrir d'une maladie chronique et avoir été vacciné", a précisé le ministère dans un communiqué relayé par SPA.
En avril dernier, le royaume avait déjà annoncé que seules les personnes vaccinées seraient autorisées à effectuer la omra, le petit pèlerinage musulman réalisable tout au long de l'année, à partir du début du mois de jeûne musulman du Ramadhan. Le petit pèlerinage, suspendu en mars 2020 en raison de la pandémie, avait repris timidement début octobre avec des mesures de précaution drastiques dans ce pays du Golfe le plus touché par l'épidémie.
Dans un premier temps, seuls 6 000 Saoudiens et résidents étrangers en Arabie saoudite avaient été autorisés chaque jour à effectuer la omra, avant que ce nombre ne passe à 20 000. Quelque 60 000 personnes sont autorisées à effectuer les prières quotidiennes dans la Grande Mosquée de La Mecque, première ville sainte de l'islam.
Il n'est pas possible pour les pèlerins de toucher la Kaâba, vers laquelle se tournent les musulmans du monde entier pour prier. En 2020, la réduction drastique du nombre de pèlerins et les restrictions sanitaires avaient permis aux autorités de proclamer qu'il n'y avait eu aucune contamination lors du grand pèlerinage.
L'Arabie saoudite a officiellement recensé plus de 463 000 cas de nouveau coronavirus sur son sol, dont plus de 7 500 décès. Les autorités du royaume de 34 millions d'habitants ont annoncé avoir administré plus de 15 millions de doses de vaccin.

APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.