Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Ghannouchi sur le départ ?    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Jusqu'à 46 degrés sur l'Ouest et le Centre    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Antony Blinken au Rwanda    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    On s'organise comme on peut    La Série A démarre aujourd'hui    Vahid Halilhodzic limogé    Zefizef «corrige» Lekjaâ    Un fleuron pour l'excellence technologique    Le Makhzen affame son peuple    L'Autorité nationale installée    Un policier assassiné    En constante amélioration    À doses homéopathiques    «Tebboune accorde un grand intérêt à la diaspora»    Le pays confronté à l'insécurité persistante    L'édition du retour...    Fondateur du roman algérien moderne    Echanges multiples    Wanda Nara sort la sulfateuse et menace le PSG    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 / Athlétisme : deux nouvelles médailles de bronze pour l'Algérie    Annaba: jeux de plage et concerts créent une ambiance estivale bon enfant    Coronavirus: 148 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Les enfumades de Sebih à Chlef, un crime colonial ancré dans la Mémoire collective    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sahara occidental: Joe Biden appelé à soutenir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Des températures caniculaires annoncées samedi et dimanche sur l'Ouest et le Centre du pays    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    11e Festival de la chanson Chaâbi : prestations de quatre ténors confirmés du genre    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    L'heure de la convergence patriotique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le pétrole progresse à plus de 73 dollars
Porté par des prévisions favorables sur la demande
Publié dans Liberté le 15 - 06 - 2021

Les prix du pétrole ont poursuivi hier leur courbe ascendante, atteignant leurs plus hauts niveaux en plus de deux ans, portés par des prévisions encourageantes pour la demande d'or noir et l'absence d'avancée notable sur le dossier du nucléaire iranien. Dans la matinée, le Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 73,54 dollars le baril, en hausse de 1,02% par rapport à la clôture de vendredi, enregistrant ainsi son plus haut niveau depuis avril 2019.
À New York, le baril de WTI pour le mois de juillet s'échangeait à 71,63 dollars le baril, gagnant 1% par rapport à la clôture de vendredi et atteignant son plus haut niveau depuis octobre 2018. Les deux principaux marqueurs du brut se sont négociés à des sommets (presque) depuis deux ans et demi. Le marché semble se concentrer entièrement sur la reprise de la demande. La demande mondiale de pétrole, qui s'était effondrée avec la crise sanitaire, semble se reprendre avec des perspectives plus qu'encourageantes. Cette hausse des prix intervient ainsi en écho à ces prévisions pour la demande d'or noir partagées vendredi par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui prévoit dans son dernier rapport mensuel que la demande mondiale de pétrole devrait dépasser les niveaux d'avant la pandémie d'ici à la fin de 2022.
Selon l'AIE, la demande devrait être de 100,6 millions de barils par jour au quatrième trimestre de l'an prochain, un peu plus que le précédent pic atteint au quatrième trimestre de 2019, juste avant le début de la crise de la Covid-19. L'AIE avait, d'ailleurs, exhorté l'Opep et ses alliés, connus sous le nom d'Opep+, à augmenter leur production pour répondre à la demande croissante. Pour rappel, l'Opep+ a restreint la production pour soutenir les prix après que la pandémie a anéanti la demande en 2020, maintenant une forte conformité avec les objectifs convenus en mai. Pour les analystes du marché, ces données sont logiquement perçues comme positives par les investisseurs. Un optimisme entretenu déjà la veille (jeudi) par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui avait partagé des prévisions pour cette année, tablant sur une accélération de la reprise de la demande pétrolière au cours du deuxième semestre. Ce contexte a également été soutenu par l'accélération des campagnes de vaccination contre la Covid-19. Le trafic de véhicules à moteur revient aux niveaux d'avant la pandémie en Amérique du Nord et dans une grande partie de l'Europe, et de plus en plus d'avions sont dans les airs.
Au milieu de tous ces voyants au vert, le marché garde, néanmoins, à l'esprit les négociations en cours sur l'accord nucléaire entre les Etats-Unis et l'Iran. Une amélioration des relations entre Washington et Téhéran pourrait conduire à l'allègement des sanctions et donc à l'arrivée sur le marché d'un volume important d'or noir.
Saïd Smati


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.