Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    En finir avec les «gamineries»!    Divindus chez Zeghdar    Beldjoud exige une accélération du rythme    Les professionnels du tourisme suffoquent    Les partis islamistes s'agitent    Des groupes pro-Iran saluent la «fin de la mission de combat» des Etats-Unis    Le temps que le péril passe    Osaka s'est éteinte à domicile    Benchabla battu en 8es de finale    Les Américaines passent en quarts    Le diktat des solariums a la peau dure    Un «ouf» de soulagement    Un plan d'urgence s'impose    «La famille de Barack Obama produira un film sur ma carrière...»    Henri Vernes est mort    Le livre aura son festival à Bouzeguène    Les spécialistes pointent les insuffisances    L'administration biden souhaite travailler avec l'Algérie    Un hôtel transformé en hôpital à Zéralda    Du nouveau pour l'importation des concentrateurs d'oxygène    La moudjahida Meriem Belmihoub Zerdani tire sa révérence    "C'EST UN PUTSCH DE PALAIS"    Critiques de l'étranger, soutien de la classe politique    L'espoir d'une libération pour Rabah Karèche    GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC    Lamamra s'entretient avec Hood sur les perspectives du règlement des crises dans la région    «Pourquoi pas un ministre-maire !»    Dekimeche s'en va, Hanniched promu    Simple oubli ?    L'Algérie face à ses risques majeurs : que faire ?    Le droit d'avoir des droits, comme l'Homme    Ligue des champions féminine : Affak Relizane à un succès de la phase finale    Nemouchi troisième boxeur qualifié aux huitièmes    Jijel: Trois ans de prison pour avoir animé un mariage durant le confinement    Athlétisme: Taoufik Makhloufi n'ira pas à Tokyo    Football - Ligue 1: Journée favorable au CRB    La réforme du système fiscal mondial a l'ère du numérique    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    Un barbecue abandonné à l'origine du sinistre: Le pire évité de justesse au mont du Murdjadjou    Kaïs Saïed suspend le parlement et limoge le premier ministre    Tebboune réitère son "niet"    Le bilan des activités de l'exercice 2020 au peigne fin    Les élus fustigent l'attitude du représentant du FLN    Poésie sur tous les fronts aux éditions Apic    M'hamed Ammar Khodja signe son retour avec deux albums    Cheikh H'ssissen, Un grand maître du chaâbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment vaincre les réticences
Les autorités sanitaires redéploient la stratégie vaccinale
Publié dans Liberté le 24 - 06 - 2021

Les services du ministère de la Santé continuent à se mobiliser pour arriver à convaincre de l'utilité de la vaccination un plus grand nombre de citoyens encore réticents.
Outre la guerre déclarée depuis plus d'une année à la pandémie de coronavirus, les autorités sanitaires mènent, selon toute vraisemblance, une nouvelle bataille dans l'espoir de convaincre ceux qui sont encore réticents ou méfiants vis-à-vis des vaccins anti-Covid disponibles à travers les 8 000 structures retenues pour l'opération. Les services du ministère de la Santé ainsi que ses services extérieurs semblent se donner le mot pour mener à bon port cette campagne de vaccination massive décidée après que le problème de mobilisation du produit vaccinal a été définitivement résolu.
"Nous sommes en train de créer, parallèlement à celui qui existe depuis l'apparition de la pandémie dans le pays, un autre front de lutte à travers la généralisation de la vaccination anti-Covid. Tout est au point pour réussir cette vaccination massive. Outre la disponibilité des doses, tous les moyens humains et techniques requis sont aujourd'hui réunis", a assuré hier, à Liberté, Mme Wahiba Hadjoudj, directrice de la pharmacie, en charge du dossier d'approvisionnement des vaccins anti-Covid au ministère de la Santé.
Il s'agit, en somme, d'un branle-bas de combat au département d'Abderrahmane Benbouzid, quant au redéploiement et à la sensibilisation pour atteindre l'objectif assigné, de vacciner 70% de la population globale, soit 20 millions d'Algériens. D'ailleurs, une réunion d'évaluation de l'opération à travers les 58 wilayas a été présidée hier après-midi, par le ministre de la Santé par visioconférence, avec les DSP.
"Le ministère a, en fait, renforcé le dispositif des structures sanitaires mobilisées pour l'opération. Alors nous avons mis en place ce que nous appelons la vaccination itinérante, en lançant des caravanes mobiles pour sillonner les zones enclavées. Pour les grandes villes, nous avons renforcé la vaccination de proximité par la mobilisation des structures de santé. Les grands hôpitaux ou les EPH sont aussi ouverts pour le grand public. Des chapiteaux dédiés à la vaccination sont érigés un peu partout à travers le territoire national", expliquera la responsable en charge du dossier de vaccination anti-Covid au ministère de la Santé qui ne manquera pas de citer, en guise d'illustration, la wilaya d'Alger à titre d'illustration : "À Alger, le nombre de polycliniques dédiées à la vaccination a été relevé à 70, alors qu'au début nous n'avions mobilisé que 48 structures de proximité.
Il faut ajouter à cela les 8 chapiteaux dressés sur des placettes publiques. Ce schéma organisationnel est également appliqué dans d'autres wilayas."
Cette "stratégie" assure même la vaccination in situ. Elle se distingue par le déplacement du personnel d'encadrement médical et paramédical qui se déplace chez les gens éligibles mais encore réticents et méfiants. "Nous allons organiser des campagnes de vaccination de masse au niveau des organisations des travailleurs et des grosses entreprises publiques et ce, pour toucher une autre catégorie de personnes actives de tout âge.
Nous allons en fait vers les gens qui hésitent encore à venir ou peut-être qui n'ont pas suffisamment de temps pour se déplacer jusqu'à la polyclinique", soutiendra le Pr Hadjoudj qui rappellera que le ministère invite les organisations patronales publiques et privées et les associations pour élargir la vaccination et toucher le plus grand nombre de personnes.
"D'ailleurs nous avons tenu hier lundi (ndlr avant-hier) une réunion de sensibilisation dans ce cadre avec les membres du secrétariat national de l'UGTA." S'agissant du programme d'approvisionnement en lots de vaccins, la directrice générale de la pharmacie rappellera au passage que "d'ici à la fin de ce mois de juin, nous aurons réceptionné les quantités annoncées, soit 5,5 millions de doses. Nous réceptionnerons d'ailleurs samedi prochain 26 juin une cargaison d'un million de doses de vaccin Sinovac dans le cadre d'achat bilatéral.
Nous attendons un autre arrivage de 3 millions de doses pour la première semaine de juillet. Ce qui veut dire que nous sommes à l'aise pour mener cette campagne à bon port", dira Mme Hadjoudj avant de détailler le programme d'acquisition annoncée récemment par le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid. "Dans le cadre de la concrétisation du programme d'acquisition des 30 millions de doses, il faut savoir que nous en réceptionnerons une moyenne de 4 millions chaque mois jusqu'à la concrétisation totale du programme d'achat bilatéral.
Il faut ajouter toutes les quantités prévues dans le cadre du mécanisme onusien Covax, soit une quantité entre 1 et 2 millions de doses à partir du mois de juillet", conclura Mme Wahiba Hadjoudj. Il faut rappeler néanmoins que la vaccination qui évite de contracter les formes graves de contamination, n'empêche pas de continuer à observer les mesures barrières, puisque le virus est toujours là.

Hanafi Hattou


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.