7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des partis politiques à la traine    Intense activité pour Lamamra à New York    un conseil national du tourisme?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Forte baisse du trafic de cigarettes
CONSEQUENCE DE LA CHUTE DU FLUX DES PASSAGERS ENTRE L'ALGERIE ET LA FRANCE
Publié dans Liberté le 26 - 06 - 2021

"Les flux de cigarettes en provenance d'Algérie vers la France ont baissé de 78% pour atteindre 0,4 milliard de cigarettes en 2020, sachant que le total des cigarettes non domestiques consommé dans l'Hexagone est estimé à 1 544 milliards de cigarettes", selon un rapport élaboré par le cabinet d'audit et de conseil (KPMG), et consacré à la fourniture et au commerce de cigarettes illicites dans 30 pays européens.
Le rapport souligne que ce recul s'explique par "la diminution des voyages aériens et maritimes entre la France et l'Algérie due à la fermeture des frontières durant la crise de la Covid-19".
Un constat confirmant que le trafic de cigarettes est principalement lié aux déplacements de millions de passagers des deux côtés de la Méditerranée et transportant avec eux un certain nombre de cartouches. Mais la crise sanitaire est passée par là et le secteur des transports, aérien en particulier, est en plus grande difficulté.
En effet, le nombre de voyageurs entre la France et l'Algérie a enregistré une contraction "de 75% en 2020 par rapport à 2019, ce qui a considérablement contribué à la baisse des flux de cigarettes d'origine algérienne dans le circuit illicite en France", est-il indiqué dans le rapport.
Ce dernier relève également que la consommation de cigarettes contrefaites dans l'Hexagone a évolué dans une proportion hallucinante, augmentant de "plus de 600%" en 2020.
La part des cigarettes illicites, consommées dans les 27 Etats membres de l'UE, quant à elle, a grimpé "d'un demi-point de pourcentage pour atteindre 7,8% de la consommation totale en 2020, soit 34,2 milliards de cigarettes", ajoute le document.
Le rapport explique que cette augmentation des cigarettes illicites comprend les cigarettes de contrebande, les cigarettes de contrefaçon et les cigarettes dites "blanches" illicites, précisant que la consommation de cigarettes de contrefaçon a enregistré une hausse "sans précédent de 87%".
Il y est, par ailleurs, mentionné que le trafic de cigarettes entraîne des pertes fiscales dans l'UE, estimées à "8,5 milliards d'euros en 2020". Plusieurs multinationales dont Philip Morris International expriment leurs préoccupations face à l'ampleur du commerce illicite de cigarettes.
Philip Morris (PMI) appelle, dans un communiqué transmis à notre rédaction, "les représentants publics et privés à le combattre conjointement".
"PMI continuera d'investir de manière significative dans les contrôles de la chaîne d'approvisionnement par le biais de mesures de prévention et de protection, en mettant en œuvre une technologie de pointe en matière de suivi et de traçabilité, et dispose de protocoles stricts de diligence pour tous les clients et fournisseurs", a déclaré Christian Akiki, directeur en charge du développement de Philip Morris Services S. A. en Algérie, cité dans le communiqué.
De son côté, Alvise Giustiniani, vice-président en charge de la prévention du commerce illicite, a souligné que "l'élimination du commerce illicite est particulièrement importante dans le contexte de la transformation de PMI vers un avenir sans fumée", ajoutant que "nous devons continuer à travailler en partenariat avec les gouvernements pour faire face à toute menace potentielle du commerce illicite, y compris pour nos nouveaux produits".
La multinationale affirme travailler "en étroite collaboration avec les différentes autorités chargées de l'application de la loi et d'acteurs privés dans le monde entier pour identifier et mettre fin aux opérations de contrefaçon et de contrebande".

Youcef SALAMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.