Ecole nationale supérieure d'Agronomie: sortie de la 57e promotion d'étudiants    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    JM / haltérophilie : l'Algérien Fardjalla au pied du podium à l'épaulé-jeté    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    JM /Handball dames/ Gr.A : le point après la 3e et dernière journée    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Feuille de route admissible ?    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Le sens et les messages d'un défilé    Le 60ème anniversaire de l'indépendance, "une opportunité pour mettre en relief les réalisations de l'Algérie indépendante"    Makri avance sa proposition    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    La plaidoirie de Lamamra    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    L'Algérie se dote d'une unité d'insuline    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    "L'Algérie est une nation ancienne dont l'authenticité ne peut être mise en doute"    Le renforcement du front interne, un message de fidélité aux martyrs    Lancement de la distribution de 160.000 logements à l'échelle nationale    Des milliers de logements attribués à leurs bénéficiaires dans l'Ouest du pays    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Migrants tués par la police marocaine: la CADHP déplore le recours excessif à la force    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Conseil de sécurité de l'ONU au chevet de la Libye
Organisation des élections et mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu
Publié dans Liberté le 15 - 07 - 2021

Il s'agit de renouveler le soutien au processus politique comme seule solution de crise, tel qu'il a été affirmé par les pays voisins, notamment l'Algérie, et par l'ONU, le Conseil de sécurité, la Ligue des Etats arabes et l'Union africaine (UA).
Le Conseil de sécurité de l'ONU tient aujourd'hui une réunion sur la Libye qui sera dédiée essentiellement à la crise libyenne, dont l'organisation des élections générales à la date prévue et la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu. "Lors de la réunion du Conseil de sécurité sur la Libye, j'évoquerai la situation dans ce pays, y compris ce qui se passe dans le dossier des élections et la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu", a indiqué, la semaine écoulée, l'envoyé spécial de l'ONU en Libye, Jan Kubis, en affirmant que "cette réunion sera une autre occasion de mobiliser le soutien de la communauté internationale".
Cette réunion sera une nouvelle occasion pour mobiliser le soutien international à la paix fragile dans ce pays déchiré par les rivalités entre l'Est et l'Ouest, dont la résurgence, après même la mise en place d'un exécutif national unifié, constitue un frein à la mise en œuvre du processus de réunification des institutions libyennes. Aussi, il s'agit là de renouveler le soutien au processus politique comme seule solution de crise, tel qu'il a été affirmé par les pays voisins, notamment l'Algérie, et par l'ONU, le Conseil de sécurité, la Ligue des Etats arabes et l'Union africaine (UA).
Autant d'organisations internationales qui n'ont eu de cesse de faire des appels incessants au retrait immédiat et total des mercenaires et des forces étrangères de la Libye, à la tenue des élections générales à la date prévue, à la réunification des institutions libyennes. Les participants à la deuxième conférence de Berlin 2, parmi lesquels les pays impliqués dans le conflit libyen, ont aussi tous plaidé en faveur de la résolution du conflit en Libye par le dialogue et le respect des engagements de tous les acteurs concernés.
"Le retour de la stabilité et le succès du processus politique en cours en Libye épargneront aux peuples et aux pays de la région de nouvelles crises", ont souligné les participants à la conférence de Berlin 2 dans le communiqué final sanctionnant les travaux de la conférence. Il est question également lors de cette réunion de tenter de trouver des solutions aux obstacles à la tenue des élections à la date prévue, à savoir le 24 décembre, notamment la non-adoption d'une nouvelle base constitutionnelle à la deuxième réunion du forum de dialogue politique interlibyen, tenu récemment à Genève.
Dans ce sillage, le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Al-Manfi, a réaffirmé, mardi, son attachement à la tenue des élections générales en Libye à la date prévue, ont rapporté hier des médias libyens.
La réunion du Conseil de sécurité d'aujourd'hui intervient alors que les préparatifs des élections générales en Libye, prévues pour le 24 décembre prochain, "vont bon train", à la lumière des dernières déclarations de la Haute-Commission électorale libyenne (HNEC) en ce qui concerne
notamment l'opération des inscriptions des électeurs, le volet logistique et la mobilisation de fonds.
L'opération de la mise à jour du fichier électoral lancée le 4 du mois en cours a connu un véritable succès, selon la HNEC. "Quelque 2,3 millions parmi les 5 millions de Libyens (âgés de plus de 18 ans) qui sont concernés par les prochaines élections parlementaires et présidentielles se sont inscrits d'ores et déjà sur la plateforme numérique réservée à cet effet", a fait savoir, dimanche, la HNEC. Sur le volet organisation et logistique, la Haute-Commission électorale a procédé récemment à la réservation et à la numérotation des centres de vote dans les différentes villes du pays.
Pour ce qui est de la mobilisation de fonds, la HNEC a fait savoir récemment qu'elle a encaissé deux chèques, dont un de la part du Gouvernement d'union nationale (50 millions de dinars libyens) et un autre de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) de 400 000 dollars. Cependant, selon les observateurs de la scène politique libyenne, la mobilisation de fonds ne devrait pas constituer un problème à la commission, car la disposition de la communauté internationale à accompagner les autorités libyennes sur ce volet est "forte".

AMAR R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.