La demande pétrolière appelée à fortement augmenter    Arrivée massive de harragas algériens en Espagne    Le procès en appel de Karim Tabbou renvoyé au 11 octobre    5 ans de prison pour le majordome du système    La valeur de la production agricole estimée à 98 milliards DA    Les travailleurs dans l'expectative    L'Allemagne tourne la page Merkel    Plus de 600 colons envahissent la mosquée Al-Aqsa    Khartoum convainc les manifestants à Port-Soudan    Vers le forfait de Slimani et de Benlamri face au Niger    4,8 millions de dinars à payer en guise d'amendes    Le CR Belouizdad en stage à Mostaganem    Le président Tebboune reçoit le chef du commandement de l'Africom    Benbouzid écarte l'éventualité d'une troisième dose de vaccin en Algérie    Un autre casse-tête pour les parents    Lancement des Journées du théâtre pour enfants et de marionnettes    Koeman et le Barça se rassurent    Les Canaris se préparent à Alger    Le FLN manquera des communes    Le PT tire la sonnette d'alarme    Le rôle positif de l'Algérie souligné à l'Assemblée générale    Flambée persistante et généralisée    Lancement d'un plan de wilaya pour promouvoir le tourisme local    Kamel Damardji intronisé au poste de président du CA    Hommage aux disparus    Liès Sahar est mort : il n'y a pas de perfidie savoureuse    Ils opéraient à El Hamri, Médiouni, Savignon et Bastille: Quatre dealers arrêtés, des psychotropes saisis    Tlemcen: Un réseau de vol de véhicules démantelé, 7 arrestations    Lamamra rencontre des membres de la communauté algérienne aux Etats-Unis    L'erreur humaine    Investissement: Plaidoyer pour la «colocalisation» et «l'intégration régionale»    Tlemcen: Le chantier de l'annexe du musée d'archéologie islamique bientôt relancé    Tébessa: Un site en quête d'aménagement    Que cherchent les américains à Alger?    67 Morts dans des combats autour de la ville stratégique de Marib    Des figures du «clan» à la barre    Le temps des réformes    Une satisfaction justifiée    Avocats et l'émouvant souvenir...    Quand l'Erma «défie» le président    Le tourisme «en panne»    Les jalons d'une nouvelle démarche    Brèves Omnisports    Hamilton victorieux cent et eau    Un verrou «débloqué»    L'école: le mausolée des charlatans    Le long fleuve algérie    Les éditeurs se préparent pour rebondir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Epwgcet en appelle au civisme des citoyens
Tri sélectif et collecte des ordures ménagères à annaba
Publié dans Liberté le 22 - 07 - 2021

L'Entreprise de gestion des centres d'enfouissement technique (Epwgcet) de la wilaya d'Annaba a mis au cœur de ses politiques publiques depuis plusieurs années la préservation de l'environnement. Les actions mises en place dans le cadre de la collecte des déchets ménagers et du tri sélectif commencent à porter leurs fruits, mais dans une très faible proportion au niveau de quelques rares quartiers de la ville chef-lieu seulement, déplore-t-on. Mais il ne s'agit là que d'une première étape, estiment les responsables en charge de la gestion des déchets, qui ont procédé, lundi passé, à une action de sensibilisation des quelque 250 000 habitants de la nouvelle ville de Draâ Erriche, après avoir installé des bacs à ordures au niveau de différentes cités. Ainsi, elle a entrepris d'accompagner les résidents et notamment les plus jeunes sur le chemin de l'écocitoyenneté, en leur indiquant comment préserver les milieux et ressources naturels, diminuer le volume des déchets en valorisant les biodéchets, recycler davantage. Autant de défis d'avenir que les jeunes générations, citoyens de demain, auront à relever au sein de cette gigantesque agglomération, où les tonnages de déchets et autres ordures ménagères sont appelés à progresser. Si aujourd'hui l'essentiel de la campagne lancée par l'Epwgcet exprime trois gestes du combat élémentaires contre les déchets sauvages, déposer dans les bacs à ordures, trier les emballages recyclables et ramasser les déchets abandonnés, les représentants de cette entreprise ambitionnent d'élargir leur rayon d'action afin de préserver l'environnement, tout en réduisant la facture du traitement des déchets.
"Si on ne trouve pas de solution à cette double problématique, c'est le contribuable qui passera à la caisse, inévitablement", confie l'un des cadres de l'entreprise. Et de regretter que les citoyens fassent tout le contraire de ce qu'il est attendu d'eux, à voir toutes ces ordures qui s'entassent partout où l'on se trouve. "Ce constat est d'autant plus décourageant que les habitants ne semblent pas sensibles aux appels au civisme. Le spectacle qu'offrent nos rues en ce lendemain d'Aïd avec ces tonnes d'ordures de toutes sortes qui débordent des bacs et de ces peaux de mouton jetées au bas des immeubles est l'exemple le plus édifiant et le plus désolant de notre indifférence collective aux efforts consentis par les pouvoirs publics pour nous garantir un environnement aussi sain que possible", argue encore ce responsable.
Avant de conclure, il annoncera que des associations locales proposent que l'on aille à la rencontre des élèves aux écoles, collèges et lycées pour les informer et les former aux consignes de tri des déchets ménagers. "Cela se fait ailleurs, sous d'autres cieux et les résultats sont plus que satisfaisants. Les missions des volontaires consistent à sensibiliser les plus jeunes à la bonne gestion de leurs propres déchets par des animations et des ateliers, qu'ils souhaitent organiser dans les classes et pourquoi pas durant les vacances", indique notre interlocuteur.
A. Allia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.