La guerre internationale des gazoducs : entre géopolitique et fondamentaux    UEFA-FIFA : L'Europe dit non à une Coupe du monde tous les 2 ans    La scène médiatique en deuil    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    La pointure du monde    À quand le vrai bonheur?    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les raisons du processus inflationniste    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Le FFS contre-attaque    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Vers une hausse des salaires    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plein gaz pour Medgaz
NATURGY ET SONATRACH INVESTISSENT EN VUE D'AUGMENTER SON DEBIT
Publié dans Liberté le 24 - 07 - 2021

Naturgy, anciennement Gas Natural, une entreprise espagnole, spécialisée dans le commerce du gaz naturel, et Sonatrach ont engagé un investissement de "90 millions de dollars pour augmenter les capacités de Medgaz", un second gazoduc reliant l'Algérie à l'Espagne, de "deux milliards de mètres cubes par an", permettant ainsi à Medgaz d'acheminer "10 milliards de mètres cubes de gaz par an vers la péninsule ibérique".
Ce projet d'extension devrait être achevé au quatrième trimestre 2021, selon un communiqué rendu public par Naturgy. Les deux compagnies vont accroître le débit de gaz naturel dans le gazoduc par la mise en service "d'un quatrième turbocompresseur".
Naturgy a expliqué que le projet dont il est question permettra de "sécuriser", pour le marché espagnol, le gaz naturel importé d'Algérie. Si l'entreprise espagnole parle de "sécurité", c'est parce qu'il existe une "forte probabilité que le Maroc ne renouvelle pas le contrat de transit lié au gazoduc Maghreb-Europe", un tube acheminant également du gaz algérien vers l'Espagne, mais qui passe par le territoire du royaume.
Ce pourquoi, Naturgy a pris ses précautions, en décidant, d'un commun accord avec Sonatrach, de relever le volume des importations gazières via Medgaz, un gazoduc qui va de Béni-Saf (Algérie) à Almeria (Espagne), en passant sous la mer Méditerranée (ne traversant pas le territoire marocain). L'Algérie y a déjà opéré une extension de 197 km, allant d'El-Aricha à Béni Saf, dans l'objectif d'en augmenter les capacités d'exportation.
Le P-DG de Sonatrach a récemment a évoqué ce contrat de transit, en indiquant que Sonatrach se prépare à "tous les scénarios". Il a expliqué que "le contrat en question expirera le 31 octobre 2021. S'il n'est pas renouvelé, Sonatrach et ses partenaires espagnols utiliseront le Medgaz, pour livrer du gaz à l'Espagne". Medgaz est détenu à raison de 51% par Sonatrach et de 49% par Naturgy.
En 2006, le gouvernement algérien a autorisé les deux sociétés à exploiter Medgaz pendant 35 ans, soit jusqu'en 2041, avec une possibilité d'obtenir une prolongation de 15 ans supplémentaires. Au cours du premier trimestre 2021, Sonatrach a fortement augmenté ses exportations vers l'Europe.
Selon la compagnie nationale, l'Italie a été la première destination de ses livraisons gazières, avec un volume total de 6,4 milliards de m3, soit une progression de 109% par rapport aux trois premiers mois de 2020. Grâce à cette hausse, Sonatrach a renforcé sa position de deuxième fournisseur de gaz de l'Italie avec des parts de marché à 35% contre 16% durant la même période de 2020.
L'Espagne et le Portugal arrivent derrière l'Italie, avec un volume exporté de 4,3 milliards de m3 de gaz durant les trois premiers mois de 2021, soit une progression de 122% par rapport à la même période de 2020.

Youcef SALAMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.